À l’occasion de leurs conférences de presse quotidiennes, les premiers ministres Trudeau et Legault ont indiqué une réouverture du pays. Une réouverture certes souhaitée, mais crainte par plusieurs. Le gouvernement Legault a annoncé aujourd’hui son plan de réouverture économique qui prendra effet début mai. Un processus-test prudent pour un virus «traître».

Point de presse du PM Trudeau

Le premier ministre Justin Trudeau a affirmé aujourd’hui qu’une ligne directrice de réouverture du pays sera annoncée prochainement. Bien que cette responsabilité soit un pouvoir des provinces, le gouvernement fédéral souhaitait faire des propositions pour assurer la sécurité des Canadiens et Canadiennes.

«Même si la tendance nous encourage, on doit rester prudent», a affirmé M. Trudeau.

Le gouvernement souhaite notamment qu’un retour progressif à la normale devra se faire conjointement avec une capacité de tester la population et de dépister le virus.

«Si on lève les restrictions trop vite, on pourrait perdre tous les progrès qu’on a réalisés», a prévenu le premier ministre du Canada.

Il a notamment appelé tous les Canadiens à être responsables et à continuer à faire leur part pour résoudre la crise actuelle.

Pour le moment, plus de 40 000 entreprises se sont inscrites à la subvention salariale de 75 % annoncé par le gouvernement canadien il y a quelques jours.

Questionné à savoir si le premier ministre allait renvoyer ses enfants sur les bancs d’école lors de la réouverture des établissements scolaires, il a indiqué que cette option serait possible si les mesures de protection sont suffisantes.

Selon le premier ministre du Canada, six millions de masques seront distribués aux provinces dans les prochains jours. De plus, 100 000 visières seraient prêtes à leur être envoyées bientôt.

Enfin, le premier ministre a souligné qu’il faudrait encore attendre un moment avant qu’un vaccin soit disponible.

François Legault donne le «GO» à certaines entreprises

Au cours des 24 dernières heures, 83 nouveaux décès ont été confirmés portant le total à 1682 décès depuis le début de la crise. De plus, 1625 personnes sont hospitalisées et 25 757 personnes ont été ou sont infectées par le coronavirus.

Au cours de sa conférence de presse quotidienne, le PM Legault a présenté un plan de réouverture des différents secteurs de l’économie québécoise. Une opération délicate souhaitée depuis un moment maintenant.

Après avoir annoncé un retour futur sur les bancs d’école pour les élèves du primaire. les travailleurs et les entrepreneurs allaient apprendre quel était le programme de Québec pour un retour progressif.

Le PM Legault a annoncé que certaines entreprises allaient rouvrir prochainement. Ce processus serait, selon M. Legault, le fruit d’un travail en profondeur pour s’assurer du bon déroulement de cette opération délicate.

Retour sectoriel, graduel, de 500 000 travailleurs

Environ 500 000 personnes pourront ainsi revenir au travail.

Cette procédure se fera de manière graduelle selon le premier ministre Legault qui a assuré que des analyses seront faites pour garder le contrôle et éviter une recrudescence du virus.

Le retour progressif au travail se fera de façon sectorielle.

Pas les centres commerciaux

En effet, les commerces en-dehors centres commerciaux, les chantiers de construction et les entreprises manufacturières pourront recommencer à offrir leurs services.

Le reste du Québec…et Montréal

Cette opération se fera aussi par secteur géographique puisque la communauté métropolitaine de Montréal accusera un léger retard par rapport au reste du Québec.

Ainsi, les commerces concernés de Montréal et de sa communauté pourront reprendre leurs activités le 11 mai.

Secteur manufacturier

Pour le secteur manufacturier, la réouverture se fera le 11 mai pour l’ensemble du Québec. Les entrepreneurs devront toutefois limiter leur nombre d’employés.

Le gouvernement limite toutefois ce retour au travail. En effet,  un maximum de 50 employés pourront travailler en même temps.

Chantiers

Les chantiers de construction reprendront eux aussi le 11 mai dans leur entièreté.

Ce sont là les trois secteurs de l’économie qui seront en mesure d’assurer les mesures sanitaires imposées par le gouvernement.

La CNESST a publié une liste de consignes pour assurer la sécurité des travailleurs qui retourneront au boulot au cours des prochains jours.

Télé-travail: qui peut, c’est mieux

Le gouvernement Legault souligne toutefois que l’option du télétravail restait souhaitable lorsque cela est possible.

Soins, cheveux: aux calendes

Ainsi, coiffeurs, dentistes et autres industries nécessitant un rapprochement physique resteront fermés.

Dimanche, jour de pause encore

Les dimanches, ce sera toujours jour de pause pour les épiceries, pour le moment. Seuls les pharmacies, dépanneurs et stations service, certaines épiceries et restaurants pourront garder leurs portes ouvertes. Cette situation pourrait rester inchangée jusqu’à la fin mai.

Pas de rassemblements

Les rassemblements restent toujours interdits, quel que soit le nombre de personnes présentes. Pour M. Legault, il est possible de se passer de rassemblement, mais un retour au travail est quant à lui essentiel.

Retour au confinement si nécessaire

Dr Horacio Arruda a notamment martelé qu’il ne n’hésiterait pas à recommander un retour du confinement si les nouvelles mesures montrent une augmentation du nombre de cas après la réouverture.

«Le virus est ici et il est ici pour longtemps», a-t-il souligné.

Quid de l’immunité collective?

Le gouvernement est revenu sur le concept de l’immunité collective qui avait surgi ici et là. Le premier ministre ne considère pas avoir de preuve suffisante pour que ce concept soit soutenu pour le moment.

Distanciation toujours en vigueur

Les personnes vulnérables et les personnes de 60 ans et plus sont invitées à maintenir la distance de deux mètres même si elles pourront retourner travailler. Cette mesure devrait s’appliquer autant au travail qu’avec la famille et les amis.

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

2 commentaires
  1. Je veux partager avec d autres grands parents qui sont comme moi privés du contact humain avec leurs enfants mais surtout avec leurs petits enfants.
    Ce contact c est la vie, la joie en plus d un coup de pouce qu on peut donner à nos enfants surtout quand ils font du tele travail.
    Alors je me demande quand allons nous pouvoir serrer nos petits enfants leur souhaiter bon anniversaire sans passer par Zoom.

    Je suis une grande maman en bonne santé comme beaucoup d autres grands parents, ce qui manque à ma santé c est le contact humain..sans peur et sans culpabilité.

    Mona Sabbagh

    1. Chère Madame Sabbagh, nous comprenons et partageons votre désir et votre frustration, l’éditeur du jdv et moi-même étant nous-mêmes grands-parents de quatre petits enfants. âgés entre six mois et 14 ans. 🙁 Nous nous disons que ce n’est que partie remise, mais nous trouvons cette privation difficile. Christiane Dupont, rédactrice en chef

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

PLD d’Ahuntsic-Cartierville, le 22 janvier: quelles seront les mesures mises en place?

Décembre n’est-il pas le mois des cadeaux? Toujours est-il que les élus…

 Coronavirus: «N’hésitez pas à nous contacter! On est là pour ça!» — Les élues du territoire

Face à la COVID-19 (coronavirus), des élues des secteurs d’Ahuntsic et de…

Budget participatif: le premier projet gagnant né d’un Rendez-vous citoyens du jdv

C’est finalement le projet de recyclage du verre, «Verre le futur» qui…

Situation tendue maintenant à Laurendeau; Pas de visite post-partum à Sacré-Cœur cette semaine

Les CHSLD et hôpitaux du nord de Montréal composent avec une hausse…