Une poubelle déborde à l'Île Perry au grand désarroi des passants
Une poubelle déborde à l’Île Perry, au grand désarroi des passants. (Photo, 10 mai 2021 – gracieuseté)

L’arrivée hâtive du printemps, ajoutée à la situation de la COVID-19, occasionne un achalandage accru des parcs et des promenades dans Ahuntsic-Cartierville. Ces passants laissent dans leur sillage, comme un indice de leur venue, des amoncellements d’ordures sur et autour des poubelles.

Cette situation, mise à la lumière sur les réseaux sociaux par des passants, fait renaître l’éternel débat sur la responsabilité de la mairie, le civisme et l’engagement citoyen.

D’entrée de jeu, la mairesse d’Ahuntsic-Cartierville Émilie Thuillier, en entrevue avec le JDV, reconnaît que l’enjeu des poubelles est à la base de la qualité de vie dans les différents quartiers de l’arrondissement.

Pour pallier les débordements de déchets dans les endroits les plus fréquentés, Mme Thuillier annonçait l’ajout de 80 poubelles, une fréquence de ramassage deux fois plus rapide et l’arrivée des gardiens de parcs lors de la longue fin de semaine des Patriotes, soit deux semaines plus tôt qu’à l’habitude. 

« Lorsque je me promène ailleurs au Québec ou même à l’étranger, je prends des photos de poubelles et je les envoie à nos équipes ici pour montrer les différents modèles », affirme la mairesse d’Ahuntsic-Cartierville Émilie Thuillier.

Néanmoins, depuis que le printemps a pointé le bout de son nez, plusieurs usagers des parcs et promenades ont eux aussi pris des photos de poubelles, ici même dans Ahuntsic-Cartierville.

Plusieurs usagers des parcs et promenades ont eux aussi pris des photos de poubelles ici même dans Ahuntsic-Cartierville.
Plusieurs usagers des parcs et promenades ont eux aussi pris des photos de poubelles ici même dans Ahuntsic-Cartierville. (Photo – gracieuseté)

Parmi eux, Lise Bissonnette, qui habite l’arrondissement depuis vingt ans, tente de faire entendre son agacement provoqué par les ordures qui gâchent le caractère naturel du parc des Bateliers comme bien d’autres.

Depuis 2009, Mme Bissonnette est en croisade contre la mairie. La première fois que la résidante a formulé une plainte, Mme Thuillier occupait alors le poste de conseillère dans son quartier.

« L’affaire des poubelles est le symptôme d’un problème beaucoup plus large dans Ahuntsic. » —Lise Bissonnette, résidante d’Ahuntsic-Cartierville.

Selon la résidante, les amoncellements de déchets sont le symptôme d’un manque de vision de l’arrondissement pour améliorer la qualité de vie des citoyens pendant la pandémie.

Les corbeilles pleines

Depuis la fonte des neiges, la coordonnatrice de la Brigade Propreté Ahuntsic Janie Lapierre, pour sa part, contribue au ramassage des déchets partis au vent, oubliés ou tout simplement laissés derrière dans les parcs de son quartier. Devant l’ampleur de la corvée, la bénévole a cru bon rassembler d’autres citoyens engagés dans un groupe Facebook. 

À ce jour, ce sont 375 petits et grands qui partagent avec fierté leurs collectes de déchets avec les autres membres dans le groupe Facebook Brigade Propreté Ahuntsic.

Pour ces bénévoles de terrain, deux constats semblent résumer l’enjeu de la propreté dans les parcs. Primo, les contenants à usage unique fournis par les restaurants représentent environ 90% des déchets récupérés par la brigade. Secundo, la majorité des usagers des parcs se rendent jusqu’à la poubelle pour se débarrasser de leurs déchets.

« Les gens sont bien intentionnés, ils ne veulent pas se laisser traîner donc ils laissent [leurs contenants] au-dessus de la poubelle », remarque la coordonnatrice de la Brigade Propreté Ahuntsic, Janie Lapierre.

Aussi dans la mire de la brigade: les canettes et les bouteilles consignées laissées à côté des poubelles à l’intention des personnes qui les récupèrent pour un revenu d’appoint. Au moment où ces lignes étaient écrites, l’arrondissement ne comptait pas encadrer cette pratique.

Pour l’instant, la mairesse d’Ahuntsic-Cartierville souligne qu’il est important que chacun collabore en utilisant les poubelles supplémentaires mises à leur disposition depuis la semaine passée. 

Dans le cas des parcs naturalisés (ce qui inclut, notamment, le parc des Bateliers, le Boisé-de-Saraguay, ceux-là dépourvus de poubelles sauf aux entrées dans certains cas), Mme Thuillier encourage les citoyens à ne rien laisser sur place et à contacter la mairie pour signaler les « dépôts sauvages », c’est-à-dire des ordures laissées sur un terrain public ou privé de manière illégale. 

Il reste du chemin à parcourir

Lise Bissonnette salue l’engagement bénévole, mais insiste sur ses limites.

« Je considère que c’est le travail de l’arrondissement de maintenir l’état de propreté des parcs, elle n’est pas censée compter sur des corvées citoyennes. C’est joli, c’est sympathique […] mais ce n’est pas comme ça qu’on garde la propreté des lieux. 

Elle poursuit:

« Ça reste agréable de vivre ici, on est chanceux de pouvoir sortir et marcher dans ces sentiers-là […], mais on nous annonce constamment qu’on va protéger [les espaces verts], je trouve que c’est malpropre, on ne viendra pas me dire le contraire », dit Mme Bissonnette.

Consciente de l’importance des poubelles de l’arrondissement, la mairesse d’Ahuntsic-Cartierville encourage les résidants à voter, jusqu’au 10 juin pour les initiatives qui les intéressent le plus dans le dossier du budget participatif; l’une d’entre elles concerne justement les poubelles.

La mairesse considère qu’un modèle de poubelle autocompactante constituerait une solution pertinente pour Ahuntsic-Cartierville. Ce serait son souhait.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Bordeaux-Cartierville aura (enfin) son centre communautaire et culturel

Lors du conseil d’arrondissement du 8 février, l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville a octroyé au…
Enrochement barrage Simon-Sicard à Sophie-Barat PR (1)b

Des travaux faits urgemment qui pourraient être revus?

Un citoyen du Sault-au-Récollet engagé depuis un bon moment dans le dossier…

Un premier cas de variant détecté dans une école d’Ahuntsic-Cartierville

L’école Saint-Isaac-Jogues s’est ajoutée lundi à la liste des écoles avec un…

Le coin des commerçants – Semaine du 22 octobre 2021

Quartier Fleury Ouest Brico, déco, et popote Pour l’Halloween, cette année, Quartier…