travaux-tolhurst-1
travaux-tolhurst-2
Comme on peu le constater, l’accès à la portion nord de la rue Tolhurst est limitée. (Photo: courtoisie)

« Les résidants de la rue Tolhurst au nord de Gouin sont “ben tannés”! », tonne Douglas Long, de sa voix de stentor, qui peut surprendre les non-initiés… Celui qui parle est résidant d’Ahuntsic-Cartierville depuis 61 ans, et résidant de la rue Tolhurst depuis une quarantaine d’années. En toute transparence, spécifions aussi que Douglas Long est également trésorier au conseil d’administration de journaldesvoisins.com. Un trésorier, tout ce qu’il y a de plus patient, généralement s’entend. Mais depuis le 17 octobre, lui et sa famille, ainsi que tous les résidants de la portion de la rue Tolhurst située entre Gouin et la rivière-des-Prairies ont eu amplement le temps d’exercer leur patience. Car depuis deux mois, leur rue est sens-dessus-dessous et rien ne va plus.

En effet,à la mi-octobre, cette partie de la rue Tolhurst a été complètement ouverte: asphalte enlevée,machinerie installée en permanence depuis de nombreuses semaines, creusage en profondeur, enlèvement des égouts, remplacement des dit égouts, et tutti quanti. Le hic, c’est que rien n’est encore terminé et les résidants ne savent pas ce qui les attend et surtout quand! En outre, l’avis qui devait leur être remis pour les prévenir d’une «pause hivernale» dans les travaux, ils ne l’ont jamais reçue! Ce qui était une aventure, au début, est devenue un pensum pour les citoyens de la rue, plaide M. Long.

travaux-tolhurst-3
L’avis pour la pause hivernale que les résidants n’ont jamais reçue. Ils l’ont su par Infos-travaux, à la suite d’une plainte faite à la conseillère du district, Émilie Thuillier, qui leur a prêté une oreille attentive. (Photo: courtoisie)

« Outre la qualité douteuse de l’eau potable d’une aqueduc de surface temporaire pendant six semaines, lance M. Long, visiblement exaspéré, c’est depuis le 17 octobre que les travaux perturbent grandement l’accès aux résidences.» Accès qui a été souvent dangereux, précise en outre Douglas Long. Il cite en exemple les remblais trop petits et glacés, les sentiers sur le terrain des voisins pour accéder à leur propre résidence, sans compter les sorties que les citoyens doivent effectuer jusqu’à l’angle du boulevard Gouin pour les collectes de rebuts et déposer leurs bacs de matières à compost et de recyclables.

« Il n’y a eu que très peu d’activités depuis la coulée de béton d’une bordure et du trottoir la semaine dernière exception faite du  façonnement de petits remblais en agrégat concassé pour l’accès aux entrées. On nous promet un grand nettoyage et la pose d’une couche de concassé suivie de celle d’un bitume temporaire à la grandeur de la rue pour l’hiver, lundi prochain, avant la pause hivernale prévue pour le 23 décembre.»

Tout ce que les résidants demandent, c’est de revenir à un semblant de normalité… « Pour Noël et cet hiver, insiste M. Long. Avant la reprise des travaux au printemps prochain », lance le résidant Long qui se fait le porte-parole des voisins de cette portion de Tolhurst. Seront-ils entendus malgré le brouhaha des Fêtes?

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

L’arrondissement sème son nouveau Plan maître de plantation pour la prochaine décennie

Ce sont 1 300 arbres par année qui seront plantés dans Ahuntsic-Cartierville…

Oui, le printemps reviendra…et la canopée aussi!

Ahuntsic-Cartierville figure parmi les arrondissements montréalais ayant l’indice de canopée le plus…

Rue Chabanel: Une identité contestée?

Une chronique publiée dans The Gazette l’an dernier faisait état de la situation…

Brigade Neige, ou pelleter pour une bonne cause

Les premières neiges sont arrivées récemment, et elles ont servi d’avertissement à…