Foire des Possibles dans Rosemont (Crédit : Audrey McMahon, Solon)

Après une première édition réussie en 2021, la Foire des possibles, organisée par Solon Collectif, sera de retour au parc Tolhurst le 24 septembre prochain. Pour l’occasion, le journaldesvoisins.com (JDV) s’est entretenu avec Daphné Le Templier, coordonnatrice des projets de transition pour l’organisme dans Ahuntsic-Cartierville.

La Foire des possibles a pour but de souligner les différentes initiatives en transition sociale et écologique dans le quartier. Cette année, plus d’une vingtaine d’organisations et de groupes citoyens, dont Mobilisation environnement Ahuntsic-Cartierville (MEAC), le Comité de pilotage Louvain Est et Carrefour d’aide aux nouveaux arrivants (CANA) seront présents.

« C’est le moment dans l’année où tous les organismes et les résidants se mettent ensemble pour s’inspirer des projets des autres. Ça redonne espoir aussi parce que parfois, ça ne part de pas grand-chose, mais ça montre qu’on a un pouvoir collectif d’agir. C’est aussi un moyen de contrer l’écoanxiété », explique Mme Le Templier.

De plus, une foule d’activités culturelles seront offertes. Diverses prestations musicales, théâtrales et poétiques auront lieu.

Mme Le Templier décrit l’édition de l’an dernier comme un succès. Malgré les mesures sanitaires en vigueur à cause de la pandémie, la Foire des possibles avait alors attiré plus de 400 visiteurs. Avec l’offre bonifiée et le ralentissement pandémique, elle s’attend à ce que l’évènement soit encore plus populaire cette année.

Ahuntsic-Cartierville, terreau fertile

Fondé en 2015, Solon tient ses racines dans le quartier de Rosemont. La Foire des possibles en est d’ailleurs déjà à sa troisième année d’existence dans ce secteur. C’est dans Ahuntsic-Cartierville que l’organisme a ensuite pris son expansion.

« Il y avait un terreau vraiment fertile d’organismes, comme le MEAC, Ahuncycle et l’Association mobilité active Ahuntsic-Cartierville (AMAAC), qui travaillent sur la mobilité. Il y en avait aussi plusieurs autres comme le CANA et Pause Famille qui travaillent sur des enjeux. Il y avait donc un contexte dans Ahuntsic-Cartierville qui cadrait avec nos activités. »

Elle note que plusieurs autres quartiers montréalais sont intéressés à rejoindre la « Communauté des possibles » dans les prochaines années.

La Foire des possibles sera présentée au parc Tolhurst le 24 septembre dès 14 h. En cas de pluie, l’évènement sera remis au lendemain. Pour ceux qui veulent s’y rendre à vélo, sachez qu’une « Balade des possibles » est également prévue à partir de 13 h, avec départ du parc Saint-Paul-de-la-Croix.



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Les HLM Saint-Sulpice ouvrent leur salon de barbier

Un salon de barbier communautaire, baptisé Le Spot, occupe désormais un local…

Brève – Pause Famille honore ses bénévoles

Dans le cadre de la semaine de l’action des bénévoles, Pause Famille…

Le coin communautaire – Semaine du 4 décembre 2023

PING! Formation gratuite à Internet Vous voulez apprendre à utiliser Internet? Sept…

Dossier itinérance – Les invisibles: être une femme dans la rue

Les femmes itinérantes sont nombreuses à Montréal, mais elles échappent souvent à…