Depuis quelques jours, deux incendies de grande envergure au Saguenay-Lac-Saint-Jean et au Kamouraska continuent de ravager plusieurs centaines d’hectares de forêt. Les feux sont d’une telle ampleur que leurs effets se sont fait sentir hier jusqu’à Ahuntsic-Cartierville.

Sans surprise, les faibles précipitations des dernières semaines conjuguées aux températures passablement élevées de ce printemps ont créé un terreau fertile pour les départs d’incendie.

Dans le comté de Kamouraska, un imposant incendie a pris naissance dans les tourbières Lambert non loin de Rivière-Ouelle. Ce brasier a libéré dans l’atmosphère une fumée opaque contenant des microparticules pouvant être nocives et irritantes pour de nombreuses personnes.

De forts vents en direction sud-ouest ont dispersé cette fumée le long du fleuve Saint-Laurent vers la région de la Capitale-Nationale et même vers Montréal.

En effet, des résidants d’Ahuntsic-Cartierville –particulièrement dans le H3L– ont eu la surprise de se réveiller hier matin avec une odeur caractéristique de brûlé et un ciel légèrement voilé de fumée.

« Qu’est-ce qui sent le feu comme ça? Un incendie dans le coin? Je suis dans le H3L proche de Fleury… », s’est questionné Mar Kou sur la page Facebook, Le Bazar d’Ahuntsic.

Des citoyens du quartier se sont même demandés si ce smog n’était pas en lien avec le gigantesque feu de forêt en cours dans le nord du Saguenay-Lac-Saint-Jean, à plus de 600 km de Montréal.

« Si c’est bien les feux du Saguenay, ouf ça sent de loin, car ce n’est pas à côté du tout quand même. » a lancé pour sa part Karine Bergeron, une résidante d’Ahuntsic, sur le même groupe Facebook.

Du Kamouraska

Environnement et Changement climatique Canada a cependant émis un communiqué le 21 juin confirmant que la mauvaise qualité de l’air à Montréal était bel et bien causée par le feu de tourbe dans la région de Kamouraska.

Les épisodes de smog peuvent être nocifs pour les personnes souffrant d’asthme ou d’autres problèmes respiratoires et cardiaques. Lorsque la qualité de l’air est mauvaise, il est recommandé d’éviter les activités physiques intenses à l’extérieur de la maison.

Pour en savoir plus sur le feu de tourbières à Rivière-Ouelle, c’est par ici.

 

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Gaspillage alimentaire: citoyens et organismes se mettent à table

Vous arrive-t-il de vous demander quoi faire avec des denrées qui sont…

Le coin des commerçants – Semaine du 8 octobre 2021

Commerçants, pour qui voterez-vous ? Voyez qui sont les candidates à la…

COVID-19 : les cas explosent dans les écoles d’Ahuntsic-Cartierville

Le nombre de cas et d’éclosions de COVID-19 dans les écoles de…

Le coin communautaire – Semaine du 29 avril 2022

Une bouteille (ou une cannette) à la mer! Les Scouts du 103e…