Montréal est de nouveau complètement cirque et les activités pour tout le monde ne manquent pas en cette fin de festival, entre autres à la TOHU, située à la limite est d’Ahuntsic-Cartierville.

Alors que le parc Frédéric-Back s’anime plus que jamais les prestations en salle continuent à faire rire jeunes et moins jeunes depuis plus d’une semaine.

À la TOHU, le groupe Alfonse, qui nous vient de la région de Lanaudière, a lancé en grande pompe son spectacle Tabarnak pour le début du festival québécois qui bénéficie d’une renommée internationale.

« Tout tourne autour du thème de l’église, un symbole qui a été très fort au Québec, nous dit la directrice de la programmation, Nadine Marchand. Nos artistes revisitent la traditionnelle institution à leur façon, assortie d’une sauce moderne. On trouve de spectaculaires acrobaties dans ce spectacle festif », a-t-elle mentionné en parlant de ce spectacle qui roulera jusqu’au 20 juillet dans le temple de la TOHU.

Il s’agit de prestations en supplémentaires offertes du 18 au 20 juillet à 20 heures.

Autre spectacle qui devrait plaire à toute la famille est Welcome in Kouglistan,  un pays inventé de toutes pièces  pour la cause du cirque. (photo en haut)

« C’est très imaginaire, ça ressemble au spectacle forain d’autrefois dans ce cirque inventé », a-t-elle analysé.

Les spectacles sont offerts dans l’enceinte de la TOHU jusqu’au 16 juillet, dont des prestations en matinée samedi et dimanche.

Au rythme des cascades

Depuis jeudi soir, la troupe française XY présente Il n’est pas encore minuit, qui, comme le titre le dit, signifie tout simplement que la fête continue…

Un groupe composé de 22 acrobates se déplace sans arrêt sur la large piste de la TOHU. Les artistes passent leur temps à sauter dans les bras de l’autre, de faire montre de camaraderie, comme nous l’avons constaté le soir de la première.

« J’ai vu le spectacle en France, a ajouté Mme Marchand, et il vaut le déplacement. On voit des choses que l’on n’a jamais vues dans les tableaux qu’ils présentent », a-t-elle mentionné, en parlant de cette ode à la solidarité.

Pendant 60 minutes, les nombreux artistes dansent, virevoltent, font des colonnes à trois niveaux spectaculaires, non sans risques, au grand plaisir des spectateurs.

Habillé simplement, comme s’ils étaient au travail, le groupe du Nord de la France réussit un tour de force à varier les styles sans arrêt, avec ses côtés parfois sérieux, parfois rigolos. Chose certaine, on sent une forte complicité entre ces 22 artistes.

À la fin de la prestation, un des artistes intervient pour lancer un appel à la solidarité des gens au moment où l’on sent une montée de l’individualisme dans la société. « Tout seul, on va plus vite mais tous ensemble, on va plus loin », a-t-il conclu dans un message d’espoir et sous les applaudissements biens sentis des spectateurs.

Ce spectacle se poursuivra ce vendredi à 20 heures, ainsi que samedi soir et dimanche en après-midi.

Décentralisation cirque

Le 15 et 16 juillet, la TOHU offre une foule d’activités sur son site, une semaine après avoir accueilli un parc d’amusement mobile.

Sur sa place publique, on pourra apprécier le spectacle international Entre nous. Les jeunes de 12 à 17 ans du collectif de Cirkana, originaires de Lanaudière, présenteront le fruit de leur travail.

Cinq artistes d’origines et d’horizons différents se sont donné rendez-vous autour de trois mâts chinois. On sait par ailleurs que l’acrobate de la troupe qui s’est blessé lors d’une représentation mercredi dernier est maintenant hors de danger et que le spectacle sera maintenu, mais avec un artiste en moins.

Comme c’est la coutume chaque année, les organisateurs ont prévu une série d’activités participatives pour faire « travailler » les jeunes, ainsi initiés aux arts circassiens. Ces activités ont lieu dans l’après-midi.

Les prestations en lien avec le monde du cirque sont aussi présentées dans divers parcs de la ville dans le cadre d’une décentralisation fort bien accueillie par les arrondissements.

Cinéma-cinéma

Par ailleurs, il faudra habituer à parler souvent du nouveau parc Frédéric-Back qui ceinture une bonne partie de l’ex-carrière St-Michel devenue le Complexe environnemental Saint-Michel.

Non loin de la TOHU, dans le secteur de l’avenue Papineau Sud, les gens pourront savourer cet été des projections cinématographiques en plein air, assis sur le gazon ou leur chaise. La TOHU a conclu une entente avec le Cinéma Beaubien, pour offrir d’excellents films pour tous.

« Chocolat » a été le premier film projeté en plein air  jeudi soir (13 juillet). Suivront « Ma vie de courgette », « La tortue rouge » et « Arrival » de Denis Villeneuve, le 3 août, dans ce cas.

Le 10 août, il y aura une projection spéciale à la TOHU dans le cadre de la Falla, avec musique dès 19 heures.

Enfin, pour clore la saison, on pourra voir le sympathique film « La La Land » le 17 août et le documentaire « Le jardinier » le dernier jeudi du mois d’août.

Il va sans dire qu’il est préférable de se rendre au parc (situé au sud du TAZ), en vélo ou à pied compte tenu des travaux de réaménagement sur l’avenue Papineau.

 

 

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Le fédéral allonge 60 000 $ pour la Promenade Fleury

Grâce à une contribution de 60 000 $ obtenue du gouvernement fédéral,…

Enfin, Ahuntsic-Cartierville craque pour les poules

Les résidants d’Ahuntsic-Cartierville l’attendaient avec impatience : l’arrondissement vient de dévoiler son…

RPA vendues, aînés bousculés

Pour des locataires, c’est difficile de changer de propriétaire. Les risques d’augmentation…
Au 10 rue Mongeau après abattage des arbres (Photo : Courtoisie) Ahuntsic Cartierville Montréal

Abattage d’arbres: plus de clarté dans Ahuntsic-Cartierville

L’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville a décidé une fois pour toutes de clarifier les règlements…