Ligne 120 kV qui va être démantelée avant la constructions de la nouvelle ligne 325 kV
Ligne 120 kV qui va être démantelée avant la constructions de la nouvelle ligne 325 kV
Ligne 120 kV qui va être démantelée avant la constructions de la nouvelle ligne 315 kV
Ligne 120 kV qui va être démantelée avant la constructions de la nouvelle ligne 315 kV qui sera constituée de neuf pylônes au lieu de 22, mais qui seront plus hauts: 48 mètres plutôt que 26 mètres. (Photo: JDV Philippe Rachiele)

En mai prochain, le paysage visuel en hauteur le long du secteur de la voie du CN changera. De nouveaux pylônes électriques qui seront installés par Hydro-Québec passeront d’une hauteur de 26 mètres à 48 mètres. Ils seront cependant moins nombreux: neuf plutôt que 22. Les travaux étant rendus nécessaires, selon Élaine Beaulieu, porte-parole d’Hydro dans le secteur, pour répondre à la croissance de la demande en électricité.

Les travaux de construction de la ligne à 315 kV entre le poste Charland et le nouveau poste Fleury débuteront à compter de fin septembre et se poursuivront jusqu’en mai 2017, comme l’a confirmé cette semaine au journaldesvoisins.com, le promoteur du projet, Hydro-Québec.

Cette ligne sera mise en place dans l’emprise d’une ligne à 120 kV déjà existante qui sera donc auparavant démantelée. À compter de mardi prochain, Hydro-Québec démarrera les travaux préalables. «Les travaux de maîtrise de la végétation doivent débuter le 6 septembre 2016.  Le démantèlement de la ligne à 120 kV et la construction de la nouvelle ligne à 315 kV suivront à compter de la fin septembre 2016.  Les travaux de ligne se poursuivront jusqu’en mai 2017», a indiqué Élaine Beaulieu, conseillère aux communications, Hydro Québec, en entrevue avec journaldesvoisins.com.

Étapes des travaux

Selon Mme Beaulieu, suivant la maîtrise de la végétation, le démantèlement de la ligne à 120 kV et la construction de la ligne à 315 kV, les différentes étapes des travaux se poursuivront par la construction des fondations, le montage des pylônes (9 tubulaires et 4 à treillis), ainsi que le déroulage des conducteurs. Enfin, après la remise en état des lieux, Hydro-Québec procédera à la «réalisation d’un aménagement multiusage comprenant la plantation d’arbres et arbustes compatibles avec l’exploitation de la ligne dans le secteur résidentiel (entre la rue Saint-Hubert et le CSSS d’Ahuntsic et Montréal-Nord)», a expliqué Mme Beaulieu.

Raisons invoquées

Concernant le nouveau poste Fleury dont la construction avait démarré au printemps 2015, sa mise en service est prévue pour septembre 2017. «La nouvelle ligne a pour objectif d’alimenter le poste Fleury à 315 kV à partir du poste Charland, a précisé Élaine Beaulieu.  Le poste Fleury anciennement alimenté à 120 kV est actuellement en travaux pour recevoir une alimentation à 315 kV.  Cette augmentation de puissance répond à un besoin de croissance de la demande en électricité dans le secteur et afin d’assurer la pérennité du réseau», a-t-elle fait valoir.

Il y a quelques années, au moment de la naissance du projet, Hydro-Québec avait effectivement mis de l’avant le caractère obsolète de l’ancien poste Fleury, en service depuis 1955, ce qui le classait parmi les plus vieux postes de l’île de Montréal. Dans un document d’information générale datant de février 2012, l’entreprise expliquait ainsi au sujet de ce poste que «la grande majorité des appareils qui s’y trouvent doivent être remplacés et (que) sa capacité ne suffit plus pour répondre à la croissance de la demande».

 

Tracé de la nouvelle ligne (orange foncé)
Tracé de la nouvelle ligne (orange foncé) – Carte : site web Hydro-Québec / Infographie : Rabéa Kabbaj

Cet enclenchement des travaux de construction de la ligne à 315 kV intervient alors que le feu vert gouvernemental vient d’être obtenu le mois dernier. «Le certificat d’autorisation pour la construction de la nouvelle ligne 315 kV en vertu de la Loi sur la qualité de l’environnement a été émis le 1er août 2016 par le MDDELCC (NDLR: ministère du Développement durable, Environnement, et Lutte contre les changements climatiques). Notons que le Conseil des ministres autorisait le projet le 26 août 2014», a déclaré Mme Beaulieu.

Rappelons que ce projet avait fait l’objet d’une séance publique d’information tenue par le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) en novembre 2013. À la suite de cette séance publique, aucune demande d’audience publique n’avait été déposée auprès du ministère de l’Environnement dans les délais impartis, ce qui avait permis au projet d’aller de l’avant.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Une nouvelle forme de partage à l’Outil-O-thèque sur Gouin Ouest

Les résidants de Cartierville peuvent dès maintenant profiter d’un service de proximité…

Le JDV primé au gala des médias écrits communautaires !

Même si les journaux communautaires sont généralement les seuls à s’intéresser de…

Allégations de conflits d’intérêts : Mélanie Joly exige une rétractation

Après avoir ignoré les demandes répétées d’entrevue avec le candidat local dans…

2012-2022 : la semaine des 10 ans du JDV… Du recyclage

Au cours des prochains jours, Journaldesvoisins.com fêtera ses 10 ans! Histoire de…