Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Trottoir et piste cyclable prévus depuis 2016 sur Gouin Ouest

Publié le 10/07/2018
par Philippe Rachiele

Une partie du boulevard Gouin Ouest qui aura éventuellement un trottoir ainsi qu’une piste cyclable sécuritaire (photo : Google maps)

Au dernier conseil d’arrondissement, deux résidants étaient mécontents de recevoir une demande de servitude  pour que soit installée une piste cyclable qui empiéterait sur leur terrain situé sur Gouin Ouest alors que selon eux, la priorité devrait être d’abord d’installer un trottoir.  À la suite d’une demande de renseignements faite auprès de la Ville-centre, journaldesvoisins.com a appris que l’élargissement de la chaussée, la construction d’un trottoir avec débarcadères pour autobus, et une piste bidirectionnelle mutifonctionnelle, dont cyclable, sur le boulevard Gouin Ouest sont pourtant dans la mire de l’arrondissement depuis longtemps, depuis 2016 en fait.

La piste cyclable ne serait que l’une des installations dans un large projet de réaménagement du boulevard Gouin Ouest.

« Le projet prévoit l’aménagement d’un nouveau trottoir, d’une nouvelle piste cyclable côté nord et de quais d’embarquement aux arrêts d’autobus, ainsi que l’enfouissement des réseaux filaires aériens, l’installation de nouveaux lampadaires et de mobilier urbain de même que la mise en valeur de l’entrée du parc-nature du Bois-de-Saraguay. » a confirmé Maliryne Laroche Corbeil, relationniste au service des communications de la Ville de Montréal.

Madame Laroche-Corbeil a également confirmé que  le projet permettra de répondre à un besoin exprimé par les citoyens en offrant un lien de transport actif (piétonnier et cyclable) important pour le secteur et est intimement lié à l’accessibilité piétonne et cyclable au collège Sainte-Marcelline, à la résidence de l’Amitié, ainsi qu’au futurs pôles d’activités du parc-nature du Bois-de-Saraguay.

«Le projet permettra également une mise en valeur du chemin patrimonial qu’est le boulevard Gouin et s’inscrit dans les objectifs du Parcours Gouin », a ajouté la relationniste de la Ville-centre.

Projet en marche depuis 2016

À la dernière réunion du conseil d’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, début juillet, la mairesse Émilie Thuillier ainsi que la conseillère de ville du district de Bordeaux-Cartierville, Effie Giannou, ont tenues à rassurer les citoyens venus signifier leur mécontentement aux élus que le plan de la ville qu’elles avaient déjà vu, comprenait bien un trottoir en plus de la piste cyclable, mais qu’elles n’avaient pas les plans sous la main.

«Ce projet est l’un des projets majeurs de mon prédécesseur (ndlr: Harout Chitilian), a précisé Mme Giannou, jointe par journaldesvoisins.com. Plusieurs départements sont impliqués à la Ville. Il y a eu une première présentation faite par les fonctionnaires aux élus en 2016, mais le projet est majeur parce que la chaussée doit d’abord être élargie, a-t-elle poursuivi, et Bell et Hydro doivent enfouir leurs fils, avant qu’on construise trottoir et piste multifonctionnelle.»

Si ce projet n’a pas été réalisé jusqu’à présent, c’est que, outre le fait que plusieurs acteurs sont concernés autant à la Ville qu’à l’externe, la Ville-centre avait déjà deux autres projets majeurs à réaliser qui ont mobilisé énergie et ressources dans le district de Bordeaux-Cartierville depuis quelque temps, soit le bassin de rétention Lavigne et le carrefour Laurentien-Lachapelle, a mentionné la conseillère du district de Bordeaux-Cartierville. Mais le prochain sera celui de Gouin Ouest, semble-t-il.

Mme Giannou a d’ailleurs annoncé au jdv qu’il y aura une rencontre d’information publique auprès des citoyens à l’automne, notamment sur cet important projet du boulevard Gouin Ouest.

Une lettre malvenue…

En fait, la grogne des résidants a commencé quand ils ont reçu une lettre du service de la gestion immobilière de la Ville-centre.

L’employé du service de la gestion immobilière de la Ville-centre qui aurait envoyé cette lettre était seulement au fait d’une partie du dossier, à savoir qu’une piste cyclable empiéterait légèrement sur le terrain de certains citoyens, et qu’à ce titre, la Ville-centre devait leur demander une servitude.

Comme l’employé du service de la gestion immobilière n’était pas au courant du plan plus global déjà dans le collimateur de la Ville depuis deux ans et qui comprenait également un élargissement de la chaussée, la construction d’un trottoir, l’enfouissement de fils électriques et de télécommunications etc., une piste multifonctions, il n’était pas possible pour lui de transmettre ces renseignements aux citoyens qui ont communiqué avec lui et qui exigeaient des réponses. Faute de réponses, ces citoyens en ont conclu qu’il n’y aurait pas de trottoir.

En entrevue au journaldesvoisins.com, la mairesse Émilie Thuillier a mentionné qu’il y a mallheureusement eu un un manque de communication car, a-t-elle dit, «la ville fonctionne quelquefois en silo».

Les riverains, pas au courant du fait que c’est l’administration précédente qui avait déjà enclenché ce projet en 2016, avaient raison d’être fâchés en recevant une lettre du service de la gestion immobilière de la Ville-centre qui ne mentionnait que la construction d’une piste cyclable.

« L’un n’exclut pas l’autre », a précisé la mairesse Thuillier.

Plus d’explications à l’avenir

La mairesse a fait valoir, qu’après vérification, elle a pu constater une ouverture de la part du service de la gestion immobilière de la Ville-centre pour favoriser une communication plus efficace avec les citoyens concernés à l’avenir.  et aussi avec les élus qui n’avaient pas reçu copie de la lettre envoyée aux citoyens.

En effet, les élus n’étaient même pas au courant de l’envoi de cette lettre expédiée aux riverains quand les citoyens se sont présentés au micro lors du dernier conseil.

« Pourquoi ne pas faire passer les cyclistes sur la rue Jean-Bourdon plutôt que sur Gouin? »,  a demandé l’un des résidants à s’être présenté au micro, et ainsi permettre la construction d’un trottoir.

En réponse à cette suggestion, Émilie Thuillier signalait au journaldesvoisins.com que l’administration veut rendre «Gouin agréable et sécuritaire pour tous» incluant les cyclistes utilitaires qui, comme les automobilistes, veulent se rendre directement à leur destination par le chemin le plus court et ne pas avoir à faire de nombreux détours par des voies cyclables récréatives.

La mairesse Thuillier a également mentionné que ce futur chantier est un projet à moyen et long terme et que la réfection du boulevard Gouin sera faite par étapes pour minimiser les inconvénients que le futur chantier pourrait causer aux citoyens.


Trajet prévu du trottoir et de la piste cyclable entre l’avenue Le mesurier et le boulevard Toupin (Carte : Google maps)


LETTRE EXPÉDIÉE AUX RIVERAINS PAR LE SERVICE DE LA GESTION IMMOBILIÈRE DE LA VILLE-CENTRE