Véhicules en direction est à l’angle Esplanade et Fleury (Photo; jdv P. Rachiele)

Cela fait près de deux mois que la signalisation au croisement de l’avenue de l’Esplanade et de la rue Fleury a été changée. Pourtant, certains résidants sont toujours inquiets de la situation.

L’arrondissement annonçait, à la mi-novembre, l’implantation d’une nouvelle signalisation aux coins de l’avenue de l’Esplanade et de la rue Fleury.

Émilie Thuillier, mairesse de l’arrondissement, avait indiqué en 2017 que la lumière poussait les gens à accélérer «pour ne pas manquer leur lumière», d’ le désir de procéder aux changements. Le feu de circulation, installé en 1966 a donc été retiré pour laisser la place à un «trois arrêts».

Un panneau «caché»

La nouvelle signalisation pose toutefois quelques problèmes de taille. En effet, un résidant habitué des lieux et une employée d’un commerce à proximité constatent que certains automobilistes ne font pas leur «stop» et continuent leur chemin, sans même ralentir – comme il arrive, parfois, à un panneau d’arrêt.

À cela s’ajoutent les piétons qui souhaitent traverser et doivent aussi s’avancer devant le bus, regarder une nouvelle fois avant de poursuivre leur traversée. Les piétons qui profitaient auparavant d’un temps de traverse doivent maintenant conjuguer avec les automobilistes impatients.

Ce sont les imposants autobus de la Société de transport de Montréal (STM) à leur arrêt (abribus, ou seul panneau) qui cachent le panneau d’arrêt et le début du passage clouté.

La lumière autrefois en place était largement visible, des deux côtés de la rue. Le panneau d’arrêt actuellement présent n’est quant à lui visible que d’un seul côté. Lorsque le bus fait son arrêt à l’abri d’autobus, sur Fleury, le panneau d’arrêt est entièrement obstrué pour les véhicules directement derrière le bus. À ce moment, en-dehors de la ligne blanche, aucune autre indication ne permet de voir qu’un stop doit être effectué à cet endroit.

De l’autre côté de la rue (trottoir nord, direction ouest), le panneau «arrêt» reconnaissable par sa forme octogonale, et qui pourrait indiquer –même à l’envers–, au conducteur, qu’il doit s’arrêter, est lui aussi caché. Sur place, jdv a constaté qu’un automobiliste récalcitrant, qui allait omettre de faire son «stop», a été vite rappelé à l’ordre par un autre véhicule dont le conducteur a klaxonné.

L’arrondissement prend acte

Un représentant de l’arrondissement, contacté par votre média, est allé sur place faire ses propres constatations.

«Après vérification, nous avons constaté que l’arrêt placé latéralement est visible lorsqu’un autobus est présent», souligne Marlène Ouellet, chargée de communication à l’arrondissement. 

Elle indiquait aussi qu’il était impossible de mettre un panneau de chaque côté de Fleury puisque la rue est à double sens.

«Par contre, nous allons vérifier la possibilité d’ajouter un présignal d’arrêt sur Fleury des côtés est et ouest», souligne Mme Ouellet.

Pour sa part, la STM a souligné au jdv que la situation n’était pas exceptionnelle à Montréal. Dans les cas les plus problématiques, la STM cherche des solutions avec les autorités du territoire concerné.

«Pour l’emplacement mentionné, nous allons nous pencher sur cette situation et s’il y a lieu, nous entrerons en contact avec l’arrondissement», a souligné Philippe Déry, conseiller corporatif à la STM.

Problématique, mais pas dramatique

La probabilité d’un accident est toutefois dépendante de plusieurs facteurs qui doivent être tous présents au même moment. Le bus ne faisant pas constamment des arrêts à cette station et les automobilistes étant bien souvent attentifs, les infractions ne sont pas nécessairement fréquentes.

Les automobilistes qui arrivent de loin peuvent voir aisément le panneau même si un bus est arrêté.  Toutefois, si les voitures roulent directement en arrière du bus, ou qu’elles tournent à gauche depuis la rue Meunier -et qu’un bus est stationné- la visibilité du panneau est presque nulle.

Il faut donc faire preuve de prudence que l’on soit piéton ou automobiliste pour assurer la sécurité de tous.

 

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Gabriel Fugulin
Gabriel Fugulin
1 Année

Pourquoi ne pas installer un STOP clignotant en plein milieu de la rue Fleury; lequel serait suspendu à un câble aérien? Il me semble qu’il serait plus visible pour tout le monde…

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Des déménagements qui dérangent; Des recours aux agences qui font tiquer

Il y aura de nouveau une clinique mobile de dépistage de la…

Simon-Sicard: cascade d’idées et barrage d’insatisfactions

La consultation publique en ligne menée récemment par Hydro-Québec concernant la suite…

Mag papier: le numéro d’avril en distribution

Alors que le beau temps s’est mis de la partie et nous…

Avis publics – Semaine du 15 mai 2020

Cette chronique est publiée gratuitement par journaldesvoisins.com au bénéfice de ses lecteurs…