vaccination_frobertdurand_26022021-081719
File d’attente (à gauche) et consultation préliminaires où les vaccinateurs prennent les informations médicales des futurs vaccinés (à droite). (Photo: François Robert-Durand)

Une semaine ne fait pas foi de tout, mais le nombre de cas de COVID-19 dans Ahuntsic-Cartierville cette semaine est de loin supérieur à celui de la semaine dernière. 

En effet, 37 nouveaux cas ont été déclarés dans Ahuntsic-Cartierville dans les sept derniers jours, contre seulement 18 cas la semaine précédente. Un léger creux de vague avait été noté dans les dernières semaines, mais le total de 37 nouveaux cas est le plus élevé dans Ahuntsic-Cartierville depuis le début de l’été. 

L’arrondissement n’est pas le seul dans cette situation. Hier, le docteur David Kaiser, chef médical du secteur environnements urbains et santé des populations de la Direction régionale de santé publique (DRSP) de Montréal, s’est adressé aux médias et il a insisté sur la possible gravité de la situation dans la métropole québécoise. 

« On ne va pas dans la bonne direction à trois semaines de la rentrée», a-t-il dit d’entrée de jeu. 

La vaccination chez les jeunes est particulièrement préoccupante du côté de la Santé publique. À Montréal, le tiers des 12 à 17 ans n’ont pas reçu une seule dose du vaccin, et environ 60 % des adolescents n’ont pas encore leur deuxième dose. 

Le variant Delta inquiète aussi le docteur Kaiser, qui a rappelé l’importance des mesures sanitaires. 

« On n’est pas sortis du bois, a-t-il dit. Il ne faut pas se mettre dans des situations à risque, avec beaucoup de gens dans des espaces restreints… On sait que le variant Delta progresse à Montréal. »

Actuellement, 17 éclosions ont été déclarées à Montréal, dont 10 provenant des milieux de travail. Aucune de ces éclosions ne se trouvent dans Ahuntsic-Cartierville. 

Passeport vaccinal à venir

Avec l’émergence du variant Delta et la rentrée scolaire imminente, le gouvernement provincial veut éviter une augmentation significative du nombre de cas avec l’aide du passeport vaccinal. 

Cette nouvelle mesure, qui sera instaurée le 1er septembre prochain, permettra aux Québécois ayant obtenu deux doses de profiter de certaines activités non essentielles comme les gyms, les bars ou les spectacles.

Le passeport vaccinal n’entre pas en vigueur avant trois semaines afin de permettre à tous les Québécois qui le désirent de se faire vacciner.

S'abonner
me prévenir de
guest
2 Commentaires
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Annie Giguère
Annie Giguère
3 Mois

L’article fait une bonne place à la vaccination des jeunes, est-ce qu’on peut savoir si les jeunes sont la majorité des nouveaux cas et à quel degré de gravité (sont-ils hospitalisés)?

Mondor Martine
Mondor Martine
3 Mois

Merci pour les informations; j’aimerais savoir si les nouveaux cas détectés avaaient reçu le vaccin ou les deux vaccins, on ne nous dit pas si ce sont des personnes qui n’étaient pas vaccinés.

j’espère une réponse Merci

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Création d’un réseau de parents actifs dans Ahuntsic

La pandémie aura causé beaucoup d’isolement. C’est notamment vrai pour les jeunes…

Le conseil d’établissement de l’école Sophie-Barat s’inquiète pour l’avenir

Le conseil d’établissement de l’école secondaire Sophie-Barat s’inquiète de ce qu’il adviendra…

Une balade sonore et visuelle au cœur de Bordeaux-Cartierville

Fruit d’un processus collaboratif sur deux ans, le balado Les Voix de…

Covid-19: la rentrée scolaire au primaire, entre soulagement et inquiétudes

Journaldesvoisins.com s’est entretenu avec le directeur de l’école Saints-Martyrs-Canadiens, Christian Lacombe, pour…