STM stationnement 50-150 Louvain O
Une portion du 50-150 Louvain Ouest servira de stationnement à des employés de la STM. (Photo : François Robert-Durand, JDV)

Une partie du terrain du 50-150, rue de Louvain Ouest, dans le secteur Chabanel (District Central), sera louée pour les trois prochaines années à la STM. La société de transport en fera un stationnement pour ses employés qui se déplaceront en voiture pour connaître leurs nouvelles affectations.

La Société de transport de Montréal (STM) déboursera un peu plus de 60 000 $ pour occuper une partie du terrain jusqu’en avril 2026. Cet accord génère un revenu pour la Ville et permettra aussi d’entretenir la partie louée, entre autres.

La STM a indiqué que le stationnement est réservé aux employés qui viendront faire leur choix de travail, connaître leurs parcours ou changer leurs horaires pour l’année.

L’opposition à l’hôtel de ville a pointé dans ce contrat ce qui a été appelé un manque de cohérence lors du conseil municipal du 20 février. Alba Zuniga Ramos, conseillère de la Ville à Mercier–Hochelaga-Maisonneuve et leader adjointe de l’opposition à l’hôtel de ville, a rappelé qu’un des avantages de travailler pour la STM c’est d’avoir accès gratuitement au transport en commun.

Le terrain en question est situé à 900 mètres de la station de métro Sauvé et il est desservi par trois lignes de bus. Le garage Legendre, situé à l’angle des boulevards Crémazie et Saint-Laurent, se trouve quant à lui à quelques mètres de la station de métro Crémazie.

«On entend d’un côté l’administration dire qu’elle veut lutter contre l’auto solo, qu’elle n’a pas de leçon à recevoir en matière de transition écologique. Mais d’un autre côté on voit que l’administration encourage les employés de la STM à utiliser leur voiture», a-t-elle déclaré.

Une cinquantaine de personnes – chauffeuses et chauffeurs de bus, conductrices et conducteurs de métro ainsi que des agentes et agents de stations – se déplaceront chaque heure à la tour GR (au garage Legendre de la STM) et une quarantaine d’autres employés doivent travailler sur place pour coordonner cette opération.

«Cet exercice qui s’étale sur une période de six semaines touche plus de 4500 employés de la STM», a indiqué le service des communications de l’entreprise.

La STM avait déjà loué cet espace en 2019 lors des travaux d’agrandissement au garage Legendre.

Le stationnement temporaire de la STM, sur Louvain Ouest en 2019. (Photo : Éloi Fournier, JDV)

Débat en chambre

Éric Alan Caldwell, conseiller de la Ville pour Projet Montréal et président du conseil d’administration de la STM, a souligné que la mesure est temporaire et que la STM encourage les gens à utiliser le transport en commun.

«On essaie de rendre l’autobus pertinent pour nos employés et nos clients, mais il y a des besoins opérationnels qui sont incompressibles», a-t-il dit.

La décision de louer répondrait selon lui à plusieurs problématiques.

«Pour réduire les impacts sur les résidants et assurer les besoins ponctuels et le respect des conventions collectives, on gère efficacement avec tout le doigté et la responsabilité nécessaires la location des stationnements.»

Le service des communications de la STM a indiqué au Journal des voisins que pour l’exercice, l’entreprise louait précédemment un local au 5800, rue Saint-Denis et les employés stationnaient au centre de transport Saint-Denis.

«En ne renouvelant pas son bail du 5800 Saint-Denis, la STM économise une somme de près de 1,5 million $ pour les trois prochaines années. Donc, malgré le coût de la location du terrain destiné au stationnement de ses employés, la STM gère ses finances de façon responsable en économisant globalement un montant considérable.»

Mme Zuniga Ramos s’est demandé pourquoi les employés de la STM ne pouvaient pas faire leurs changements d’horaires en ligne.

Développement reporté?

Le terrain du 50-150, rue de Louvain Ouest doit servir de terrain pour construire une cour de voirie. Celle-ci occupera 50 % des 60 000 mètres carrés, soit l’équivalent de la moitié du parc Ahuntsic. Le reste devrait être développé par différents promoteurs.

Récemment un changement apporté au règlement d’urbanisme pour le site autorisera 15 étages comme hauteur maximale pour les nouveaux bâtiments dans ce secteur.

Au moment où Montréal connaît une crise du logement social et abordable, la conseillère Alba Zuniga Ramos craint que pour les trois prochaines années aucun projet ne puisse voir le jour sur ce terrain.



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Duff Jocelyn
Duff Jocelyn
1 Année

Que dit l’arrondissement à propos du projet de redéveloppement innovant annoncé en grande pompe par les mairesses Valérie Plante et Émilie Thuillier? (communiqué publié dans le JDV le 14 octobre 2021). La démolition de l’ancienne usine de la Montreal Works pressait en 2015. Bienvenue aux îlots de chaleur.

Vous pourriez aussi aimer ces articles
Les premières stations en bois ont été installées à Ahuntsic-Cartierville afin d'accueillir les vélos Bixi cet hiver. (Photo: courtoisie La Hutte)

Des stations en bois pour accueillir les BIXI d’hiver à Ahuntsic-Cartierville

Pour la première fois, les vélos BIXI seront disponibles tout au long…
Henri-Bourassa

Le réaménagement du boulevard Henri-Bourassa dans le détail

Rarement une soirée d’information publique aura eu un tel succès. Au plus…

Un projet-pilote offrira plus de Communautos dans Ahuntsic-Cartierville

Un projet-pilote, mené par Communauto en collaboration avec la Ville de Montréal…

Première balade de vélo d’hiver pour la cohorte de la subvention de 2023-2024

Une cinquantaine de personnes, adultes et enfants, n’ont pas eu froid aux…