Les trois candidates à la mairie d'Ahuntsic-Cartierville, Chantal Huot (à gauche), Émilie Thuillier (au centre) et Kassandre Chéry Théodat (à droite). (photomontage JDV)
Les trois candidates à la mairie d’Ahuntsic-Cartierville, Chantal Huot (à gauche), Émilie Thuillier (au centre) et Kassandre Chéry Théodat (à droite). (photomontage JDV)

Dans le cadre de sa série d’entrevues avec les candidates à la mairie d’Ahuntsic-Cartierville en vue des élections du 7 novembre, le JDV a demandé à chacune d’entre elles ce qui les a amenées à se lancer en politique. Voici leurs réponses.

Émilie Thuillier — Projet Montréal, entrevue réalisée le 12 octobre au parc Saint-Paul-de-la-Croix

« Je me suis lancé en politique il y déjà un petit moment, en 2005. L’objectif pour moi, c’était d’agir collectivement. Parce que comme individu, on peut faire plein de choses, des petits gestes, des plus gros, mais à un moment donné on se bute à un système, à l’organisation d’un système. Par exemple, on veut bien faire du vélo, mais si on veut le faire de manière sécuritaire, il faut des pistes cyclables. Alors, il faut agir collectivement, et moi c’est vraiment ça qui m’a amené à la politique municipale. »

Kassandre Chéry Théodat — Mouvement Montréal, entrevue réalisée le 8 octobre au parc de l’île de la Visitation

« D’année en année, c’est comme si le fossé se creuse de plus en plus. Les gens disent qu’Ahuntsic-Cartierville est un beau quartier et c’est vrai, mais derrière le beau quartier se cache aussi beaucoup de facettes qui sont plus ou moins belles, où on peut toujours essayer de faire davantage. C’est dans cette mobilisation que ça me donne la fougue de continuer à travailler pour les gens. »

Chantal Huot — Ensemble Montréal, entrevue réalisée le 14 octobre au parc Ahuntsic

« Ça fait longtemps que je réfléchis à me présenter. Comme beaucoup de femmes, j’ai pensé pendant beaucoup d’années que je n’étais pas prête, notamment parce que je voulais laisser grandir mes enfants. Maintenant, avec l’administration actuelle, qui a pris des décisions sans consulter – ce sont souvent des consultations d’apparence, ils imposent leurs décisions et surtout, ils dépensent sans compter – là, je me suis dit que c’était le temps que je saute dans la mêlée auprès de M. Denis Coderre, qui a une très grande expérience et je suis très fière de me présenter à ses côtés. Alors voilà, j’ai fait le saut!  »

Des transcriptions intégrales de nos entrevues avec la mairesse sortante et candidate de Projet Montréal, Émilie Thuillier, la candidate d’Ensemble Montréal, Chantal Huot, et la candidate de Mouvement Montréal, Kassandre Chéry Théodat seront publiées prochainement.

Avec la collaboration d’Éloi Fournier.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles
Office-québécois-de-la-langue-française

De l’usage du français dans les sphères privées et publiques d’Ahuntsic-Cartierville

Alors que Québec envisage –au retour des Fêtes– de donner plus de…

Jérôme Normand : « Faire progresser l’arrondissement dans le XXIe siècle »

Le conseiller sortant du Sault-au-Récollet, Jérôme Normand, s’est entretenu avec le JDV…

Wô, les moteurs! Sur les rues, on ralentit dans Ahuntsic-Cartierville

L’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville entend continuer à réduire la vitesse de circulation automobile permise…

Voulez-vous bien me dire à quoi ça sert une presse libre?

Le 3 mai, c’est la Journée mondiale de la liberté de la…