mtq-20161108Les vieux hangars de Transport Québec sont rasés sur Henri-Bourassa Ouest mais le constructeur Musto n’a pas encore déposé son plan de match pour construire ses unités d’habitation sur le site. Les gens qui passent sur l’artère dans la portion Ahuntsic de notre arrondissement auront certes remarqué que les béliers mécaniques et autres engins de construction lourde ont finalement eu raison de ces vieux bâtiments du MTQ, localisés juste à côté des bureaux  de la Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ).

Les bâtiments dont les murs avaient subi les assauts de graffiteurs ont finalement été rasés pour éventuellement faire place à un projet d’envergure en habitation, projet qui a suscité une certaine opposition des riverains, notamment quant à la hauteur des bâtiments qui seront érigés.

Mais l’entreprise de construction Musto est à mettre la main à la dernière touche du projet prévoyant des centaines de logis; elle n’a pas encore demandé son permis pour lancer le projet domiciliaire.

Pour l’instant, sur son site Web, le constructeur se limite à parler des locaux commerciaux qui seront bientôt disponibles au 625 Henri-Bourassa Ouest.

Au moment d’aller en ligne, le promoteur Musto n’avait pas retourné aucun de nos trois appels.

Consultation de l’OCPM

Le projet de Construction Musto d’y aller avec huit  bâtiments de plusieurs étages a été scruté par l’Office de consultations publiques de Montréal (OCPM) et les riverains avec, au départ, une consultation publique tenue au sous-sol de l’église Saint-André-Apôtre, au printemps 2012. L’OCPM avait dû organiser au moins deux soirées pour permettre à tous les riverains qui désiraient y assister de trouver une place dans la salle. En bout de piste, l’Office avait suggéré aux élus de l’arrondissement de le rejeter. C’est que la hauteur des bâtiments prévus, entre 8 et 12 étages, ne respectait pas les règles en matière urbanistique.

Démarche participative

L’arrondissement a, par la suite, mis en place une démarche de consultation participative inédite à Montréal et a inclus le projet Musto dans cette démarche: il s’agissait de voir, avec les riverains, quels seraient les paramètres d’un Plan particulier d’urbanisme (PPU) à la satisfaction des riverains et de l’arrondissement pour la trame urbaine du boulevard Henri-Bourassa, à l’ouest du boulevard St-Laurent et à l’est de la voie ferrée. Le premier projet à l’étude devant se concrétiser à travers ce PPU serait le projet Musto.

Une première à Montréal

Une opération révision in extenso –incluant des rencontres publiques et des rencontres en petits comités de citoyens animés par des fonctionnaires de l’arrondissement– a été enclenchée au niveau de l’arrondissement avec plusieurs rencontres au cours desquelles les citoyens ont eu la possibilité d’exprimer leurs réserves et de faire des suggestions. L’arrondissement s’est d’ailleurs enorgueilli de faire de cette démarche participative une première à Montréal. Les citoyens ont mené la bataille; un comité de riverains s’est même formé pour ce faire, au nom significatif de « Stop, la démesure!».

Au terme de l’exercice, la majorité des élus, à l’exception d’Émilie Thuillier, conseillère de ville du district Ahuntsic, (NDLR: du territoire du projet Musto, notamment) a finalement voté pour un PPU « alternatif » qui permettait une hauteur maximale de six étages.

Grande déception et incrédulité

Ce vote s’est pris, lors d’une réunion du conseil d’arrondissement , en mai 2015, au grand dam des riverains très engagés dans le processus qui ont exprimé leur incrédulité et leur déception en insistant sur le fait que les conclusions préalablement entérinées par tous (NDLR : consensus pour quatre étages), y compris par les élus, avaient été modifiées in extremis sans l’approbation des riverains.

Pas de demande de permis

Pour l’instant, en ce qui concerne la construction sur les terrains rachetés par le promoteur Musto, nous dit l’arrondissement, « aucune demande de permis n’a été faite et on est en attente de plans conformes au plan proposé du PPU Henri-Bourassa » a confirmé Marlène Ouellet, chargée de communication, à la division des relations avec les citoyens, communication et développement durable à l’arrondissement.

L’emplacement du futur site du promoteur Musto sur Henri-Bourassa Ouest est on ne peut plus stratégique. Il est situé entre la prison de Bordeaux et le terrain de l’ancien Loblaws (NDLR: qui a fermé boutique) et entre l’autoroute 15 et la station de métro Henri-Bourassa.

L’entreprise  Musto, un développeur immobilier actif depuis une quarantaine d’années, a aussi un projet de sept immeubles de plusieurs étages sur l’emplacement de l’ex-usine Crown Cork & Seal, sur la rue Meilleur, non loin du grand magasin Home Depot. La première phase du projet, des condos, devrait être lancée l’an prochain.

(Avec la collaboration de Christiane Dupont et Philippe Rachiele)



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

La Fête des voisins devient la Fête du voisinage!

Préparez-vous à célébrer la Fête du voisinage avec vos voisins, le samedi…

Un café avec nos élus: Nathalie Goulet

Dans cette nouvelle série de portraits, le Journal des voisins vous invite…

Les brèves de la semaine dans Ahuntsic-Cartierville – 10 juin

Chaque lundi, le Journal des voisins fait le tour des nouvelles à…

L’hiver s’en vient, les patinoires aussi

Les températures froides de novembre incitent les citoyens à s’informer des activités…