Une initiative qui cadre bien avec le Jour de la Terre, les Boîtes Mai emportent un vif succès dans Ahuntsic-Cartierville.

Les Boîtes Mai sont un concept d’agriculture urbaine pour les novices. Cette PME fondée l’an dernier par deux cégépiens offre des boîtes à jardiner qui contiennent tout le nécessaire pour lancer son propre potager.

Près du quart des clients habitent Ahuntsic-Cartierville.

« La formule est très populaire dans l’arrondissement », déclare William Des Marais, co-fondateur des Boîtes Mai, avec Louise Foglia, petite-fille du célèbre chroniqueur aujourd’hui retraité.

En septembre, le premier commence des études en science politique et en économie, son associée visant l’architecture.

« On croit que la transition écologique, c’est important, et que l’agriculture urbaine peut faire une énorme différence, explique-t-il. Car un potager permet à la fois de conscientiser les gens sur l’impact de produire ses propres aliments sur la santé de la planète. Mais aussi de bien manger! »

Pour tous les goûts

L’entreprise propose cinq ensembles simplifiés de jardinage avec des espèces particulières issues de semences biologiques ancestrales.

Les cinq ensembles se déclinent ainsi :

  • Hélène : fines herbes
  • Françoise : feuilles (laitues, kale…)
  • Pierre : potager classique
  • Marcel : maraîcher (piments, concombres…)
  • Thérèse : tomates.

Chaque ensemble se détaille entre 55$ et 90$.

Les gens reçoivent de la terre, un pot géotextile, des fertilisants à base d’insectes fabriqués à Ahuntsic par la firme TriCycle, des semences, un ensemble de démarrage de semis (dôme, tourbe) et un guide de culture.

« On accompagne les gens jusqu’à l’automne, de la mise à la terre aux récoltes, reprend M. Des Marais. On aide les néophytes du jardinage. »

L’entreprise offre également blogue et tutoriels sur son site web et sa page Facebook, afin d’accompagner ses clients jusqu’à la fin de la saison.

La formule permet de jardiner sur son balcon ou n’importe où sur son terrain.

 « On veut valoriser les espaces mal utilisés ou vacants pour que les gens puissent se nourrir par eux-mêmes », ajoute M. Des Marais.

Sur son site web, Boîtes Mai propose aussi un centre de jardinage valorisant des produits fabriqués par des artisans québécois, ainsi que divers intrants ou produits (terre, fertilisants, pots, livres…).

Tous les achats se font en ligne et sont livrés à domicile par des étudiants et de jeunes travailleurs de la restauration en chômage pandémique.

« On est conscients que ce ne sont pas tous les citadins qui ont les moyens de transport adéquats pour se rendre aux centres de jardinage, dit-il. Et certains produits sont assez lourds. »

L’entreprise projette un service de livraison à vélo pour cet été. On peut commander n’importe où au pays (les boîtes ne comprennent pas de terre hors de Montréal).

https://maiboites.com

https://tricycle.eco

 

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles
Un tracteur remplit un camion de chargement de neige

Aucune contravention pour les dépôts de neige non conformes

Journaldesvoisins.com s’est informé auprès de l’arrondissement afin de savoir combien de citoyens ont…

Vaccination contre la COVID : le cap des 250 000 doses franchi dans le Nord de l’Île

La campagne de vaccination avance rondement dans le Nord de l’Île de…

Installations sportives : lent retour à la normale

Après presque deux ans de perturbations pandémiques, les installations sportives sont pratiquement…
Une poubelle déborde à l'Île Perry au grand désarroi des passants

Regards croisés sur les poubelles qui débordent dans Ahuntsic-Cartierville

L’arrivée hâtive du printemps, ajoutée à la situation de la COVID-19, occasionne…