Relever le Défi zéro déchet, c’est par exemple de réduire les emballages, en achetant des produits alimentaires en vrac. (Photo: Filmbetrachter, courtoisie de Pixabay.com)

La Ville de Montréal et la coopérative Incita lancent la cinquième édition de leur Défi citoyen zéro déchet, sur une durée de six mois. Cette année, l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville fait partie des participants et les foyers intéressés peuvent s’inscrire jusqu’au 30 mars.

C’est la cinquième édition qui s’invite à Montréal: le Défi citoyen zéro déchet, lancé à l’initiative de la coopérative Incita, est mené cette année dans quatre arrondissements de la ville. Le but? Réduire ses déchets, repenser sa manière de consommer et trouver d’autres solutions pour effectuer une transition écologique.

Inspiré des 5R (Repenser, Refuser, Réduire, Réutiliser, Revaloriser), ce Défi citoyen rejoint également l’objectif ambitieux de ville zéro déchet que la Ville de Montréal s’est fixé d’ici 2030.

Face à l’urgence climatique, la métropole travaille en effet à diminuer significativement les déchets envoyés dans les sites d’enfouissement, responsables des gaz à effet de serre. Par ailleurs, le seul centre d’enfouissement de déchets de la région de Montréal, le Lieu d’enfouissement technique (LET) de Lachenaie, atteindra sa pleine capacité en 2029.

Une cohorte de 70 foyers originaires des arrondissements d’Ahuntsic-Cartierville, de Saint-Laurent, de Verdun et de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve pourront donc cette année mener l’expérience du Défi citoyen zéro déchet.

Le premier Défi de ce genre au Québec avait été mené en 2018 dans l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie et dans la ville de Lévis.

«La gestion des ordures ménagères sera un gros défi pour les prochaines années au Québec, déclare Julie Roy, conseillère du district de Saint-Sulpice. Évidemment, la résolution de cet enjeu passe principalement par les entreprises, les commerces et les institutions, mais les citoyens et citoyennes peuvent également contribuer aux solutions. Cette initiative permet donc de donner les outils nécessaires pour réduire la quantité de déchets à la maison et, en plus, les ménages inscrits peuvent relever le défi de manière collective tout en ayant du plaisir!»

Un accompagnement sur mesure

Les 70 foyers participants recevront durant leurs six mois d’expérimentation un accompagnement sur mesure, mené par la coopérative Incita. Celle-ci leur enverra régulièrement du contenu, mais les fera également participer à des conférences et des ateliers.

Une fois par mois, les familles participantes pourront aussi se rencontrer et échanger leurs conseils en groupe. Pour Laure Caillot, conseillère en communication engagée à Incita, ces rencontres sont l’occasion de «pouvoir mettre en commun les connaissances des gens qui participent» et qui sont familiers avec cette «vie micro-locale» dont les enjeux changent selon les quartiers.

Spécialisée dans l’accompagnement à la transition écologique pour les entreprises et les communautés, Incita est une coopérative de travailleuses qui existe depuis quatre ans. Elle a accompagné tous les Défis zéro déchet – Citoyens menés à Montréal.

Petits ruisseaux, grandes rivières

Pour Laure Caillot, le Défi zéro déchet est une «porte d’entrée» pour tendre à l’écoresponsabilité: il n’y a donc pas une seule manière de faire et tout le monde atteint parfois ses limites. Sa collègue, Mélissa de La Fontaine, avait d’ailleurs présenté des conseils pour adopter un mode de vie Zéro déchet à une rencontre citoyenne organisée par le Journal des voisins en 2019.

«Il y en a qui vont essayer de se battre contre les emballages à usage unique, d’autres veulent mettre en avant l’achat local, ou encore réduire le gaspillage alimentaire», explique Laure Caillot. Elle cite aussi la réduction de l’utilisation de la voiture comme exemple d’actions «écoresponsables» qui entrent dans le Défi.

En 2022, le quatrième Défi mené dans l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie avait conduit à la réduction globale de 29 % de chaque poubelle (déchets, matières recyclables et résidus alimentaires) des 50 foyers participants.

Selon les pesées des poubelles effectuées par Incita, les foyers qui généraient de moins en moins de déchets avaient même tendance à continuer à réduire.

Urgence climatique

Face au réchauffement climatique et à l’épuisement de nos ressources, les citoyens ne sont pas les seuls à prendre action. La Ville de Montréal met en place une interdiction des articles de plastique à usage unique à compter d’aujourd’hui, 28 mars.

Les quelque 8 400 commerces alimentaires et restaurants de la métropole ne pourront ainsi plus fournir à leurs clients: pailles, contenants et ustensiles en plastique à usage unique.

Si le concept de Zéro déchet est encore jeune en Amérique du Nord, il a beaucoup de succès en Europe où près de 400 villes ont rejoint le mouvement Zero Waste. La ville de Capannori en Italie, rassemblant 46 000 habitants, est par ailleurs le modèle-type de ce nouveau mode de vie.

Rossano Ercolini, enseignant du village, avait en effet gagné le Prix Goldman pour l’environnement en 2013 – souvent qualifié de prix Nobel de l’environnement –, pour sa réponse au projet de construction d’un incinérateur à déchets, à trois kilomètres de son école. Président de l’association Zero Waste, Rossano Ercolini est parvenu à faire abandonner le projet de construction, mais aussi à augmenter le triage des déchets de son village de 35 % à 88 % entre 2005 et 2018.

Pour participer au Défi citoyen zéro déchet de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, vous avez jusqu’au 30 mars pour vous inscrire ici. Le Défi est gratuit, mais les places sont limitées.



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Crues: l’ouvrage de protection permanent encore retardé

L’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville se tient prêt à faire face aux crues printanières, comme…
Cardinal (Blais), Marie-Thérèse Bois de Saraguay

Marie-Thérèse Cardinal, celle qui sauva le Bois-de-Saraguay

Il y a un peu plus d’un an, décédait Marie-Thérèse Cardinal. La…
station youville cre prix

La Station Youville reçoit un prix au Gala du CRE-Montréal

Le 12 octobre, le Comité citoyen Youville, située à Ahuntsic-Cartierville, a reçu…
Arbres matures coupés au parc Ahuntsic.

Faut-il s’inquiéter pour les arbres du parc Ahuntsic?

Alors que les engins de construction sont partis et les ouvriers ont…