(Photo : JDV)
(Photo : JDV)

Pour une quatrième année, la Coopérative Jeunesse de services (CJS) du district de Bordeaux-Cartierville se met au service de la population de l’arrondissement.

Présentes dans plusieurs villes du Québec, les coopératives Jeunesse de services réunissent des jeunes de 12 à 17 ans qui souhaitent s’impliquer au sein de leur communauté au cours de l’été. Dans l’arrondissement, on retrouve deux CJS : une première dans le district d’Ahuntsic et une seconde dans celui de Bordeaux-Cartierville.

Une expérience positive

La coopérative est créée et gérée par les jeunes eux-mêmes sous la supervision d’animateurs qui veillent au bon déroulement des opérations. Ainsi, ce sont eux qui fixent notamment les règles internes de l’entreprise et qui prennent les décisions courantes. « Ils sont parties prenantes du processus », souligne François Poulin, directeur de la maison des jeunes de Bordeaux-Cartierville, qui héberge et supervise la coopérative.

Pour le responsable, l’expérience du CJS est extrêmement positive pour la communauté, mais aussi pour l’apprentissage des jeunes qui s’y joignent. « Les CJS dans un premier temps, c’est un projet éducatif », souligne-t-il.

La CJS constitue bien souvent pour ses membres une première expérience d’emploi. Ils apprennent donc à tenir des réunions, à se concerter et à prendre des décisions, en plus de développer des habiletés telles que l’assiduité et le travail d’équipe.

« Le but, c’est que nos jeunes puissent développer des compétences professionnelles », poursuit François Poulin.

De plus, grâce à leur travail, les jeunes sont en mesure de se créer un réseau qu’ils pourront utiliser plus tard. Certains jeunes ont d’ailleurs poursuivi leur implication au sein de l’arrondissement, notamment au Conseil jeunesse de celui-ci. Un des participants à même pu profiter de son passage à la coopérative pour se faire connaître comme DJ.

Différents services

Il est possible de faire appel à ces jeunes pour un grand nombre de menus travaux. M. Poulin souligne toutefois qu’il faut se rappeler qu’il s’agit de jeunes et non de professionnels.

« Il y a des particuliers qui nous appellent […] pour venir faire le gazon, faire le ménage dans la cour et autres », affirme M. Poulin. La coopérative fera aussi, tout au long de l’été, de l’animation afin de divertir les résidants. « On ne va pas faire des travaux de construction ou quelques choses comme ça », précise-t-il.

Une coopérative bien intégrée

La CJS Cartierville bénéficie aussi de la confiance des commerçants et des résidants du quartier.

« Le quartier s’est mobilisé derrière le projet », souligne M. Poulin. Depuis les quatre dernières années, les jeunes de la coopérative ont en effet réussi à imposer leur place au sein du district de Bordeaux-Cartierville et sont devenus des acteurs incontournables de la communauté. « Quand les gens ont des projets, les organismes et résidants ont toujours une petite pensée pour les jeunes de la coopérative », poursuit le responsable.

M. Poulin souligne également la place des jeunes de la coopérative dans le projet communautaire, Revitalisons Gouin-Ouest, leur première grande implication au sein du district. La CJS est notamment très impliquée dans les festivités du 375e anniversaire de la Ville de Montréal. Vous pourriez donc les voir en action tous les jeudis de l’été à travers les différents parcs de l’arrondissement.

Les coopératives jeunesses de services sont généralement actives en juillet et août. Les choses sont toutefois différentes pour celle de Cartierville. En effet, les demandes de services sont tellement importantes que certains jeunes sont en poste de mai à octobre.

« J’ai du travail six jours par semaine pour les jeunes », conclut M. Poulin.

Pour contacter la Coopérative Jeunesse de services de Bordeaux – Cartierville, appelez au 514-333-5103. Pour celle d’Ahuntsic,  le numéro est le suivant : 514-383-6193.

 



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Le mois d’octobre en photos à Ahuntsic-Cartierville

Le Journal des voisins propose un résumé de l’actualité du mois d’octobre 2023…

Les nouvelles brèves de la semaine dans Ahuntsic-Cartierville – 12 février

Une nouvelle chronique! Chaque lundi, le Journal des voisins fait le tour…

Le mois d’avril en photos

Le Journal des voisins vous présente un survol des actualités du mois…

Quilles G plus: l’empire de la famille Gratton

La chaîne Quilles G plus est l’une des rares familles de salles…