Tout baigne dans l’huile dans la démarche de la Fondation Berthiaume-Du Tremblay concernant son Quartier des générations, un projet rassembleur localisé sur ses terrains entre la rivière et le boulevard Gouin, un peu à l’ouest de l’Église de la Visitation.

À l’été 2018, tout devrait être complété en termes de réaménagement du territoire, avec en prime l’ajout d’un bâtiment flambant neuf appelé « Le 1675 », qui comprendra 40 logements dont la moitié sera réservée à des gens âgés ayant des revenus modestes.

Le projet, en quelque sorte « un quartier dans un quartier » avec une approche multigénérationnelle, a été un peu retardé cette année avec les changements exigés pour le bloc situé au 1675 boulevard Gouin Est. « Maintenant, il faut appliquer les nouvelles normes du Code du bâtiment pour la structure », ont indiqué la directrice générale du Quartier des générations, Chantal Bernatchez, et la directrice générale de la Fondation Berthiaume-Du Tremblay, Nicole Ouellet.


« Ce sera mieux comme ça, on va respecter le nouveau code et on sera conforme dès maintenant », a précisé Mme Ouellet. « Ce sont des ajustements techniques. La direction des services d’habitation de la ville étudiera les nouveaux plans au début de 2017 », a-t-elle ajouté.

« Une fois les autorisations données, on ira en appel d’offres au printemps et on devrait commencer les travaux peu de temps après » précisé Mme Bernatchez, se disant fort contente du cheminement.

Le travail concret sur le terrain débutera donc dans quelques mois. Les travaux de construction devraient durer 12 mois, et on a bon espoir de pouvoir louer les appartements pour le 1er juillet 2018, ce qui correspond à la date de la plupart des déménagements au Québec. Mais avant que le tout commence, on devra démolir ce printemps le bâtiment qui servait jusqu’à tout récemment de retraite pour les prêtres du diocèse de Montréal.

Immeuble moderne

Outre les 40 logements, on retrouvera dans le nouvel immeuble des locaux communautaires, une cuisine, une salle de séjour, et des bureaux pour offrir des services comme la coiffure ou la massothérapie par exemple. L’immeuble vise une clientèle de personnes âgées autonomes ayant à cœur la vie communautaire.

« Compte tenu du volet communautaire plurigénérationnel, des activités seront développées ici. De plus, des citoyens ou organismes du quartier pourront tenir des réunions »  de préciser Mme Ouellet.

Ce sont surtout des logis de 3 pièces (une chambre fermée) qui seront offerts, quelques studios (plus petits), ainsi que quatre appartements de quatre pièces. « On s’attend surtout à accueillir des personnes seules », poursuit Mme Bernatchez. « Mais il pourrait y avoir quelques couples. La moitié des logements seront réservés à des gens à faibles revenus ». Ces derniers pourront obtenir une aide gouvernementale via le Programme de supplément au loyer (PSL), question de favoriser la mixité.

Présentement, un locataire profitant d’un PSL signe un bail évalué à 648$ par mois (prix médian du marché montréalais en 2016), mais il reçoit une aide de la Société d’habitation du Québec pour s’assurer qu’il consacre pas plus que 25% de son revenu annuel à la portion location de son logis.

Notons qu’outre le 1675, on retrouve sur le site les résidences Roch-Pinard, situées en face du CHSLD Berthiaume-Du Tremblay, abritant des locataires âgés autonomes.

On compte aussi un centre de jour (pouvant recevoir 200 aînés par semaine) visant le maintien et l’amélioration de la santé psychosociale de la personne âgée.

Territoire accessible

Le projet du Quartier des générations vise aussi un réaménagement des lieux afin d’offrir à la communauté qui y réside ainsi qu’au voisinage un environnement harmonieux. Une cinquantaine de personnes (des gens du secteur, d’éventuels locataires, les responsables de la garderie du coin, etc.) ont participé plus tôt cette année à une consultation à ce sujet.

« Il y a eu une belle réflexion », a précisé Nicole Ouellet. « Le terrain doit devenir accessible à la communauté. Il a été divisé en huit sections à des fins d’amélioration sur le plan de l’architecture du paysage: jardins, grotte, belvédère, terrains attenants aux édifices, etc.  L’arrondissement est bien au courant de nos projets et nous travaillons aussi avec le milieu. La grotte, l’accueil des visiteurs, le volet patrimonial, font partie des réflexions. De beaux projets seront donc développés » a-t-elle signalé.

ll est aussi question qu’une halte vélo s’intègre au Quartier des générations, un plus alors que l’on parle de plus de plus du besoin d’accueillir des touristes sur le Parcours Gouin et dans le nord de Montréal.

Juste à côté des résidences de Berthiaume se trouve son jumeau du secteur public, le Centre d’hébergement Laurendeau, qui en toute logique devrait peaufiner son vaste terrain, notamment les berges. Mais pour l’instant, rien n’est à l’agenda derrière le CHSLD qui a ouvert ses portes en 1976, quatre ans après Berthiaume-Du Tremblay. « À l’heure actuelle, aucun projet de travaux de rénovation n’est prévu »,  a confirmé Hugo Larouche, le conseiller aux relations médias et aux affaires publiques du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Nord-de-l’Île-de-Montréal.

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Jocelyne Dagenais
Jocelyne Dagenais
1 Année

Je suis autonome mais mon mari est en perte d’autonomie.( maladie dégénérative).
Nous aimerions savoir si on peut demeurer dans le même logement et que lui pourrait avoir les services dont il a besoin.

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Le coin communautaire – Semaine du 9 avril 2021

Nouvelles du SNAC Dîners communautaires pour emporter au HLM Les habitations d’Auteuil…
vaccination_frobertdurand_26022021-069501

Départ canon pour la vaccination de masse dans Ahuntsic-Cartierville 

La vaccination contre la COVID-19 semble prendre son envol sans trop de…

Élections municipales 2021: Hadrien Parizeau veut participer à la relance sociale et économique de Montréal

Hadrien Parizeau sollicite un nouveau mandat au sein de l’équipe Ensemble Montréal,…

Développement immobilier rue Jean-Bourdon : tractations immobilières (3 de 3)

Après avoir tenté in extremis d’empêcher le lotissement du terrain de la…