(Carte relayée par le réseau Bixi sur Twitter)

Après une année passée sur pause sans nouvelles stations dévoilées, voilà que Bixi met les bouchées doubles pour déployer des dizaines de nouveaux ancrages pour leurs vélos sur l’ensemble du territoire montréalais . Et le vélo-partage aura la cote dans Ahuntsic-Cartierville puisque l’organisation prévoit implanter 16 nouvelles stations dans l’arrondissement d’ici les trois prochaines années. Coup d’œil.  

Alors que Bixi a connu des périodes plus difficiles menant à une faillite en 2014, on peut maintenant dire que l’entreprise de vélos en libre-service (VLS) s’est sorti la tête de l’eau avec fière allure. Pour son dixième anniversaire, elle a fracassé tous les records avec 5,3 millions de déplacements enregistrés, soit une augmentation de 11,3 % par rapport à l’année précédente, qui avait elle aussi connu une croissance digne de mention.

Il n’en fallait pas plus pour convaincre la Ville de Montréal d’annoncer une nouvelle entente de gestion sur 10 ans, prévoyant injecter annuellement 4 M de $ dans le service Bixi.

Pour l’occasion, Bixi a mis sur pied un plan d’extension de son réseau qui mise sur l’implantation du vélo-partage dans tous les arrondissements de Montréal. Soixante nouvelles stations seront inaugurées, portant à 443 leur nombre total. Et les nouvelles sont bonnes pour Ahuntsic-Cartierville :

« Pour les trois prochaines années, l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville se verrait attribuer un total de 16 nouvelles stations et près de 500 vélos », dévoile Pierre Parent, le directeur du marketing, des communications et des partenariats de Bixi.

Un district de plus pour Bixi

Depuis 2016, Ahuntsic-Cartierville compte 15 stations distribuées principalement dans les districts d’Ahuntsic, de Saint-Sulpice et de Sault-au-Récollet. Les secteurs Chabanel et Bordeaux-Cartierville forment les enfants pauvres de l’entreprise de vélo-partage. Mais le vent semble tourner pour les résidants du Quartier de la mode qui pourront tester dès avril prochain les VLS sur leur territoire, annonce Pierre Parent.

Ce dernier avance également que pour le district d’Ahuntsic, le réseau compte s’étendre jusqu’au Cégep de Bois-de-Boulogne, une bonne nouvelle pour les étudiants qui pourront opter pour un nouveau mode de transport. Mais les plans d’extension du réseau n’envisagent pas pour l’instant de s’étendre jusqu’à Bordeaux-Cartierville. Les résidants du secteur devront une fois de plus s’armer de patience avant de pouvoir enfourcher un vélo Bixi sur leur territoire.

D’ici trois ans, les Ahuntsicois pourront donc compter sur 31 stations Bixi, soit un peu plus du double de la flotte actuellement présente dans l’arrondissement. Ils pourront également pédaler jusque chez leurs voisins, les arrondissements Saint-Laurent et Montréal-Nord, annonce Pierre Parent :

« En 2019, sept nouvelles stations permettront de rejoindre les arrondissements de  Saint-Laurent et Montréal-Nord. »

Ces deux arrondissements comptent parmi les cinq nouveaux qui feront leur entrée dans le réseau aux côtés de Lachine, d’Anjou et de Saint-Léonard cette année. Une flotte de 1000 nouveaux vélos contribuera à desservir ces arrondissements.

L’OBNL de vélo-partage prévoit annoncer plus en détails leur plan de déploiement pour les arrondissements au cours du mois de février.

 

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Le coin des commerçants – Semaine du 26 novembre 2021

La solution Famileo — un outil innovant pour garder contact avec les…

Pistes cyclables Prieur/Sauriol: un succès ?

À la suite de l’implantation de pistes cyclables prévues dans le Plan…

Déneigement dans Ahuntsic-Cartierville: bilan tous azimut

L’hiver est-il derrière nous? En tout cas, les grosses bordées de neige…

Des îlots de chaleur en surchauffe sur Saint-Laurent

Des îlots de chaleur ont été repérés dans une zone de condos…