La députée de L’Acadie et ministre des RI, Christine St-Pierre, s’adressant à des élèves. (Photo: courtoisie)

Peu de temps après le drame survenu dimanche soir dernier au Centre culturel islamique de Québec, ayant fait six victimes et de nombreux blessés, les députées des circonscriptions de L’Acadie et de Crémazie, à l’Assemblée nationale,  ont témoigné chacune à leur façon leur solidarité avec les Québécois de confession musulmane.

Vingt-quatre heures après le drame, la députée de l’Acadie, Christine St-Pierre, se pointait dans une école située au sud de la Cité de la mode, question de rassurer les élèves, qui tentaient de comprendre le geste insensé commis par le tueur alors que la députée de Crémazie, Marie Montpetit, faisait la tournée des mosquées se trouvant dans sa circonscription.

Christine St-Pierre, ministre des Relations internationales et de la francophonie, a rencontré lundi matin environ 150 élèves de l’école privée Ali Ibn Abi Talib, offrant des cours du préscolaire jusqu’à la 5e secondaire. Cette école de la rue Beauharnois ouest, tout près de l’échangeur L’Acadie-La Métropolitaine, accueille surtout des enfants d’origines arabes et de confessions musulmanes.

« C’était important de rassurer les étudiants, a expliqué Mme St-Pierre, en entrevue au journaldesvoisins.com mercredi dernier. Il ne faut pas laisser entrer la colère en eux. Les étudiants ont écouté attentivement. J’ai pu voir dans leur visage des expressions de tristesse, une incompréhension. Ils avaient saisi la gravité de la situation », a-t-elle ajouté.

Pour la députée libérale de la circonscription de L’Acadie, il était important de livrer aussi un message de solidarité après les événements inacceptables survenus dimanche soir.

La direction de l’école s’est empressée de livrer de sincères remerciements à l’endroit de Christine St-Pierre au lendemain de son intervention et de sa visite qui aura duré une heure.

Deux agents de la police de Montréal, en mode prévention, ont aussi pris la parole dans l’objectif de sensibiliser les jeunes aux dangers de la radicalisation.

Pour sa part, Marie Montpetit a pris le temps de parler à divers membres de la communauté affligée à la suite des événements de Québec.

Déjà, en soirée dimanche, Mme Montpetit était intervenue sur les réseaux sociaux. « Je suis consternée par les événements de Ste-Foy. Mes pensées et toute ma solidarité aux victimes, à leurs proches et à tous les Québécois de confession musulmane », a-t-elle souligné à grands traits.

La députée de Crémazie, sur Twitter, a aussi eu de bons mots pour le président de la France, François Hollande, qui avait vigoureusement dénoncé les actes perpétrés à Québec.

Semaine douloureuse

En soirée, toujours lundi, à Montréal, plusieurs personnalités politiques dont Christine St-Pierre ont participé au grand rassemblement de solidarité avec les musulmans sur la Place de la Gare Jean-Talon (à la sortie du métro Parc).

Mais aucun politicien n’a été invité à prendre la parole devant des milliers de personnes s’y trouvant, les organisateurs ayant laissé la place aux simples citoyens pour les discours. Mais le contenu de certains discours a visé ceux et celles, dans la classe politique, qui misent beaucoup sur des politiques identitaires, une flèche à l’endroit du Parti québécois et de la Coalition avenir Québec, notamment.

Par ailleurs, rappelons que Christine St-Pierre était intervenue à maintes reprises l’an passé dans le dossier de la radicalisation des jeunes, un phénomène qui se fait surtout via l’utilisation du Web et des réseaux sociaux.

À Québec, lors d’un forum international sur la question, fin octobre, et dont la tenue avait été suggérée justement par la ministre St-Pierre, le gouvernement québécois avait annoncé une série de mesures pour prévenir la radicalisation et la violence sous toutes ses formes.

 

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles
Les trois candidates à la mairie d'Ahuntsic-Cartierville, Chantal Huot (à gauche), Émilie Thuillier (au centre) et Kassandre Chéry Théodat (à droite). (photomontage JDV)

[Vidéo] Comment montrer l’exemple en matière de réduction de la dépendance aux énergies fossiles?

Les candidates à la maire d’arrondissement se sont entretenues avec le JDV…
Débat investiture Québec solidaire Maurice-Richard

Élections : trois solidaires pour une circonscription

Ils sont trois à vouloir séduire les militants pour pouvoir porter les…
Budget

Un budget de 60,3 millions $ et 7,1 millions $ d’investissements en 2022

L’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville prévoit dépenser un peu plus de 60 millions de dollars…
CPE du Domaine Saint-Sulpice - Grève du 4 novembre 2021- Salaire d'aujourd'hui - on rit de nous - Crédit Leïla Fayet

Débrayage dans les CPE et garderies : «Notre salaire d’aujourd’hui, c’est rire de nous»

Demain, les garderies privées non subventionnées ont prévu une journée de grève;…