La piste cyclable sur l’avenue Christophe-Colomb. (Photo: François Robert-Durand, archives JDV)

La majorité des questions posées par les citoyens autour du projet de deux pistes cyclables unidirectionnelles sur l’avenue Christophe-Colomb soulignent la crainte de voir le flux réduit de véhicules sur cette grande artère déborder sur les rues adjacentes, voire dans les ruelles. Sinon, globalement, le projet semble bien accueilli.

Même avec une voie de circulation en moins dans chaque sens, la Ville de Montréal ne craint pas de congestion importante du trafic sur les rues parallèles. C’est ce que les citoyens ont appris lors d’une soirée d’information virtuelle sur le projet de pistes cyclables unidirectionnelles sur l’avenue Christophe-Colomb, tenue le 22 mars.

«L’expérience a démontré – on a vécu cela sur Saint-Denis [avec le Réseau express vélo (REV)] – que les débits Nord-Sud vont se distribuer naturellement sur les axes qui sont adjacents. On pense à De Lorimier, à Papineau, à Saint-Hubert qui sont à proximité. Certains usagers vont décider de faire leur transit Nord-Sud sur d’autres axes plutôt que de le faire sur Christophe Colomb», a assuré Ralph Vicière, ingénieur à la Ville de Montréal qui répondait aux questions des citoyens.

La Ville n’a pas fait d’étude d’impact en amont sur la circulation automobile, mais des comptages seront effectués à partir de maintenant.

La rencontre a réuni 225 personnes. Même si les questions étaient nombreuses, les intervenants semblaient en général satisfaits du projet.

Christophe-Colomb nouvelles pistes cyclables
Sur Christophe-Colomb, deux voies de circulation automobile seront retirées pour permettre l’aménagement de pistes cyclables. (Image : Ville de Montréal)

Grand chamboulements

La Ville avait annoncé au début de février l’aménagement d’une piste cyclable continue sur sept kilomètres entre le boulevard Gouin, à Ahuntsic-Cartierville, et la rue Saint-Grégoire dans Le Plateau-Mont-Royal. La piste traversera deux autres arrondissements, Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension et Rosemont–La Petite-Patrie.

En 2023, les travaux consisteront à installer des bollards, à sécuriser des intersections, à changer des séquences de feux de circulation et à effectuer du marquage au sol pour une mise en service à la fin de l’été.

En 2024, alors que des travaux de reconstruction de l’avenue Christophe-Colomb entre Jarry et Jean-Talon seront menés, on verra aussi apparaître les structures définitives en béton, à l’image du REV sur Saint-Denis ou Lajeunesse.

À Ahuntsic, le tronçon de trois kilomètres de l’avenue Christophe-Colomb qui traverse l’arrondissement sera concerné par l’ajout d’une piste parallèle à l’actuelle entre la rue de Louvain Est et l’avenue Émile-Journault. Cette dernière existera toujours, mais servira à ceux qui roulent lentement, à vélo.

L’autre grand changement dans le quartier se verra dans l’harmonisation des heures d’interdiction de stationnement en heure de pointe avec le reste de l’avenue et bien entendu avec la disparition d’une voie de circulation de chaque côté.

Pas que pour les cyclistes

Au-delà des arguments écologiques et de réduction des gaz à effet de serre ou de la pollution de l’environnement, le projet vise à accommoder les usagers du vélo. Selon les comptages effectués, ils sont de plus en plus nombreux dans les rues de Montréal.

Sur la rue Boyer, parallèle à Christophe Colomb où une bande cyclable bidirectionnelle existe, le comptage présenté par la Ville signale 1474 cyclistes en un jour, soit l’équivalent de ce qui roule sur le REV.

Par ailleurs, fort d’un sondage mené après le démantèlement des Voies actives et sécuritaires (VAS) de 2020, le taux de personnes sondées satisfaites de cet aménagement s’élève à 86 %.

Ce qui est prévu aujourd’hui sur Christophe-Colomb est une copie quasi conforme de ce qui s’est fait en 2020. Toutefois, la sécurité et le respect des limitations des vitesses et l’apaisement de la circulation sont aussi mis en avant dans ce projet.

«Depuis le décès de la petite Mariia [Legenkovska] en décembre, dans le Centre-Sud, les gens demandent qu’on apaise la circulation, qu’on réduise les vitesses. Il y a sur [Christophe-Colomb] trois écoles primaires, une école secondaire. C’est très difficile de respecter des limites à 30 km/h quand on a quatre voies de larges devant soi. Donc, en rétrécissant les voies, on va aider les conducteurs à ralentir […]. Christophe-Colomb fait aussi partie du Réseau vert du Québec qui va d’Oka à Saint-Hilaire. On a énormément de gens qui souhaitent se déplacer à vélo pour toutes sortes de raisons au quotidien et on pense qu’il faut aller vers cela. On va offrir le plus possible des pistes sécuritaires, accessibles, qui donnent le goût de faire du vélo», a relevé Marianne Giguère, conseillère de Ville dans l’arrondissement Le Plateau-Mont-Royal et conseillère associée à la mobilité et aux transports actifs au comité exécutif de la Ville de Montréal.

Lors de la rencontre, il a été précisé que les aménagements cyclables touchent à peine 3 % des rues de Montréal.



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Claudette Viau
Claudette Viau
10 Mois

Fermez de plus en plus les grandes artères et les véhicules prendront de plus en plus les petites rues de travers.

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Se loger près du REM coûte plus cher?

La présence du REM fait grimper le coût des logements situés à…
Henri-Bourassa

Le réaménagement du boulevard Henri-Bourassa dans le détail

Rarement une soirée d’information publique aura eu un tel succès. Au plus…

Bruit: le REM va-t-il gâcher la qualité de vie dans Cartierville?

Les gens qui habitent tout près du Réseau express métropolitain (REM) se…

Pont Papineau-Leblanc, fin de chantier le printemps prochain

Les travaux de sécurisation sur le pont Papineau-Leblanc devraient se terminer autour…