André Ledoux (Photo : Stéphanie Dupuis)

Pour André Ledoux, prendre sa retraite n’a jamais été synonyme de repos, mais bien l’occasion d’entreprendre une nouvelle vie, voire une nouvelle carrière.

En 1990, M. Ledoux a troqué les conseils pédagogiques pour l’écriture, la gérontologie et le bénévolat. Rencontre avec cet aîné de 82 ans, particulièrement actif. C’est avec ses notes manuscrites en main, une certaine prestance et un air à la fois confiant et rassurant qu’André Ledoux accueille journaldesvoisins.com dans une salle commune de la résidence des Jardins Millen. « Quand les gens m’aperçoivent à la résidence, ils pensent d’abord que je suis un employé », mentionne-t-il. Or, ce n’est pas très loin de la vérité. Car M. Ledoux est si présent auprès de sa résidence de personnes âgées qu’on ne pourrait en vouloir à quiconque de la méprise. Soirées dansantes, conférences, réflexions sur des sujets d’actualité, récitals de poésie…

André Ledoux est au coeur de toutes les activités culturelles qui y sont organisées. Il est même « disque jockey » pour les activités de danse sociale qu’il coordonne mensuellement.
« C’est du donnant-donnant. Ça me nourrit. J’ai besoin de ça pour vivre, et eux aussi », indique-t-il. Il ne s’en cache pas, il est un homme très cérébral : « Ça tourne tout le temps dans mon cerveau! »

Une retraite active

Après avoir fait carrière dans le domaine de l’éducation, M. Ledoux s’est retiré du marché du travail en 1990. Mais pas question de prendre une pause! Tout de suite, il s’inscrit à l’école pour apprendre les rouages de la naturopathie et, de facto, la santé. De fil en aiguille, il s’est aussi intéressé à la gérontologie. Et quand on lui demande d’où vient cet attrait pour ces domaines, il répond sans hésitation : « Parce que je veux bien vieillir! ».

Anticipant chaque question grâce à ses notes personnelles, il poursuit… « Ici, la salle de sport est pratiquement vide tout le temps. C’est difficile de changer les habitudes des aînés. Mais c’est très important de faire du sport. Pour bien vieillir, il faut rester actif. » C’est pourquoi non seulement il applique ses propres conseils en se présentant trois fois par semaine à la salle de sport et en faisant régulièrement des marches dans les parcs à proximité de sa demeure, mais il en fait aussi profiter au plus grand nombre. Auteur d’une dizaine de livres s’adressant aux personnes âgées et leur bien-être, il se dévoue à la cause.

Lutter contre l’âgisme

L’an dernier, il a même eu vent du fait qu’une résidante, Suzanne Florent-Handfield, avait toujours rêvé de faire paraître un jour sa biographie. M. Ledoux s’est mis au travail l’été dernier. Il fera des rêves de Mme Florent-Handfield une réalité le 14 décembre prochain,
alors qu’il lancera le document qui relate la vie de cette dernière. « Elle a eu une vie fascinante! », souligne-t-il, saluant au passage quelques résidants qui passent non loin de la salle.

Depuis plusieurs années, André Ledoux siège également au conseil d’administration de l’Observatoire vieillissement et société, dont le principal cheval de bataille est de lutter contre l’âgisme. Il va même jusqu’à accompagner des personnes en fin de vie à l’hôpital Sacré-Coeur. Mais ses motivations lui viennent aussi d’une grande source d’inspiration : son quartier. Celui qui se dit sociable et rassembleur est un fier amoureux d’Ahuntsic-
Cartierville, « un véritable paradis terrestre », selon lui. JDV

 

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Marie-Paule Dessaint
Marie-Paule Dessaint
1 Année

J’aime beaucoup lire de belles histoires de retraités actifs et dévoués
(mariepauledessaint.com)

Vous pourriez aussi aimer ces articles

COVID-19: Une sixième vague à prévoir

Dans un avis envoyé mardi aux directions des CIUSSS et des CISSS,…

Faire ses impôts soi-même: avantages et inconvénients

Faire ses impôts en solo n’est pas avantageux pour tout le monde.…

RPA vendues, aînés bousculés

Pour des locataires, c’est difficile de changer de propriétaire. Les risques d’augmentation…

L’Université du troisième âge à la recherche d’élèves

L’Université du troisième âge (UTA) est un programme qui permet aux gens…