(Photo: Mélanie Meloche-Holubowski)
(Photo: Mélanie Meloche-Holubowski)
Le centre d’hébergement Louvain (Photo: Mélanie Meloche-Holubowski)

Alors que plus de mille personnes attendent une place dans un CHSLD à Montréal, dont près de 160 personnes sur le territoire du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Nord-de-l’Île-de-Montréal, on apprend que le centre d’hébergement Louvain, situé au 9600 rue Saint-Denis, fermera bientôt ses portes.

À partir du mois de juin 2018, les résidants du CHSLD, situé au sud de la gare et du métro Sauvé, seront relocalisés dans deux ressources dites « intermédiaires. »

Une ressource intermédiaire, ou RI, est une entreprise privée ou sans but lucratif qui offre un « service d’hôtellerie » pour des patients ou résidants ayant moins besoin de soins que ce qu’un CHSLD offre. Mais un lien demeure avec un établissement public de santé, toujours responsable de la qualité des services et des soins offerts.

Le CHSLD Louvain, qui abrite 140 lits d’hébergement permanent, incluant une trentaine en santé mentale, ne répondait plus aux normes d’aujourd’hui. Les corridors sont étroits, les chambres sont trop petites et les salles de bain ne sont plus adaptées aux besoins des patients.

« Après avoir analysé soigneusement la situation, il est clair que l’édifice de Louvain ne répond pas aux normes exigées pour les CHSLD et que des rénovations ne sont pas possibles en raison de la structure du bâtiment », a indiqué Marie-France Simard, directrice générale adjointe – programmes sociaux et en réadaptation du CIUSSS Nord-de-l’Île-de-Montréal.

En fait, la majorité des personnes âgées admises à Louvain ont des pertes d’autonomie légères ou modérées et normalement, elles devraient résider dans des ressources intermédiaires, ajoute Mme Simard.

Cinq ans de discussions

Déjà en 2011, des employés du CHSLD Louvain avaient été avertis d’un changement de vocation de l’établissement de santé dans l’avenir.Photo : Mélanie Meloche-Holubowski)

Photo : Mélanie Meloche-Holubowski)

À l’époque, on parlait de le transformer en un premier centre d’hébergement en santé mentale.

Aujourd’hui, le CIUSSS promet que les changements à venir n’entraîneront aucune perte d’accessibilité pour les services d’hébergement. Les employés ont aussi été rassurés : il n’y aura aucune perte d’emploi.

Le CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal a déjà lancé des appels d’offres afin de créer 141 places de ressources intermédiaires sur son territoire, à compter de juin 2018.

Le groupe immobilier Global, très actif en RI, notamment dans le nord de Montréal, a obtenu le mandat d’accueillir les résidants dans ses établissements. Ce groupe a notamment construit le Manoir de l’Acadie sur la rue Drouart, à Cartierville.

Des syndicats, dont la CSN, ont déploré le fait que le gouvernement libéral ne cesse de fermer des lits dans les CHSLD depuis une douzaine d’années et que rien ne laisse présager de nouvelles constructions dans l’avenir – laissant ainsi toute la place au privé.

Les patients aînés en perte d’autonomie «trop avancée» pour habiter en RI seront déménagés dans l’un des 10 autres CHSLD du CIUSSS, ce qui devrait faire gonfler la liste d’attente de ceux et celles qui attendent déjà une place.

Autre vocation pour le bâtiment?

Le CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal gardera le bâtiment Louvain ouvert et offrira d’autres services de santé et de services sociaux. On ignore lesquels pour l’instant. Le CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal avait déjà jonglé avec l’hypothèse de vendre le bâtiment, mais l’édifice de Louvain n’a jamais été mis en vente,  dit le relationniste pour l’organisme, Hugo Larouche.

Certaines possibilités avaient été explorées à cet effet à l’époque du CSSS Ahuntsic-Montréal-Nord, mais celles-ci étaient demeurées au niveau exploratoire et elles n’ont pas été retenues par le CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal, a-t-il précisé à journaldesvoisins.com.

Ce bâtiment compte aussi des locataires des logements annexés au centre d’hébergement (le seul cas au Québec), mais ceux-ci ne sont pas visés par ce projet. Ceux-ci pourront rester dans l’édifice aussi longtemps qu’ils le désirent, selon le CIUSSS.

La députée de Crémazie Marie Montpetit avait déjà rencontré des locataires de l’endroit, inquiets de leur avenir face à des rumeurs de délocalisation. Elle avait rassuré ces locataires et aujourd’hui, ils ont l’heure juste.

Emplois supplémentaires à venir

On devrait par ailleurs connaitre bientôt le nombre de nouveaux employés qui seront embauchés au CIUSSS  du Nord-de-l’Île-de-Montréal pour mieux soutenir le réseau des CHSLD  (infirmières, infirmières auxiliaires ou préposés).

« Les travaux sur les modalités d’attribution des nouvelles sommes pour les CHSLD, basé sur les besoins dans les différents établissements, sont en cours. Il est prématuré pour le ministère de la Santé de s’avancer sur cette question à ce stade-ci »,  nous a mentionné  la porte-parole du ministère Caroline Gingras.

Au Québec, il y a 415 installations de type CHSLD (publics, privés conventionnés et privés non conventionnés).

Il y a présentement 19 CHSLD dans le CIUSSS du Nord-de-l’Ile-de-Montréal, dont 12 publics, six privés conventionnés (dont Berthiaume-du-Tremblay, sur le boulevard Gouin) et un privé « non conventionné », selon les chiffres fournis par Québec.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles
Plectrophane 1

Le Plectrophane des neiges, en visite chez nous l’hiver

(Snow Bunting)(Plectrophanus nivalis) Les Plectrophanes tirent leur nom du grec plektron qui…

Fab City, un événement de grande envergure

Le fameux site Louvain Ouest accueillait le Campus Fab City, vendredi et…
face-masks-or-respirators-725x483

Transmission de la COVID-19 à l’hôpital : un manque de préparation en cause?

Au pic de la première vague, 125 personnes ont été hospitalisées à…

Le coin communautaire – Semaine du 14 janvier 2022

Cent ans, ça se souligne! Ce n’est pas la première fois que…