La député Marie Montpetit en compagnie du Dr. Gaétan Barrette, lors d’un dîner avec les médias pour montrer la qualité des repas services en CHSLD et dans les hôpitaux. (Photo : Courtoisie de Facebook)
La député Marie Montpetit en compagnie du Dr. Gaétan Barrette, lors d'un dîner avec les médias pour montrer la qualité des repas services en CHSLD et dans les hôpitaux. (Photo: Facebook / Marie Montpetit)
La députée Marie Montpetit en compagnie du Dr. Gaétan Barrette, lors d’un dîner avec les médias pour montrer la qualité des repas services en CHSLD et dans les hôpitaux. (Photo: Facebook / Marie Montpetit)

Québec a décidé de donner un grand coup ces derniers jours pour tenter d’améliorer son image concernant les soins et les services dans les CHSLD. 

Meilleure alimentation, meilleures pratiques et ajout de plus de mille employés dans les Centres d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD), se retrouvent en tête de liste des annonces du ministère de la Santé ces derniers jours.

Pour le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Nord-de-l’Île-de-Montréal, et ailleurs au Québec, il faudra attendre à la semaine prochaine, dit-on, pour savoir combien de postes à temps complet obtiendront les établissements d’Ahuntsic-Cartierville. Ce nombre n’a pas encore été déterminé, bien que l’on sache qu’il y en aura plus, globalement.

« L’annonce d’un investissement de 65 millions de dollars pour les CHSLD du Québec a été faite par le gouvernement vendredi, a rappelé le porte-parole du CIUSSS Hugo Larouche, et nous attendons donc que le ministère de la Santé et des Services sociaux nous confirme le montant qui nous sera attribué. Par la suite, des actions seront mises en place conformément aux orientations ministérielles et aux recommandations qui sont ressorties du Forum sur les meilleures pratiques en CHSLD », a précisé le conseiller aux relations médias.

Mais compte tenu du nombre de CHSLD à travers le Québec, on peut prévoir la création de quelques postes par établissement, peut-être une dizaine dans certains cas.

Depuis un certain temps, le CIUSSS du Nord-de-l’Île mène une campagne pour recruter des infirmières pour ses diverses installations (hôpitaux, CLSC et CHSLD).

D’ailleurs, samedi prochain, une journée portes ouvertes, aura lieu de 9h30 à 15h30 à l’auditorium de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal pour tenter de dénicher du personnel.

Des affiches temporaires « On embauche » ont d’ailleurs été installées devant les établissements.

Meilleure nourriture en institution

Autre opération charme cette semaine, celle du ministre de la Santé, Gaétan Barrette et de son adjointe parlementaire, la députée de Crémazie, Marie Montpetit, qui ont organisé un dîner avec les médias pour démontrer la qualité de la nourriture en CHSLD.

Plusieurs photos ont été publiées récemment sur les réseaux sociaux pour dénoncer la piètre qualité des repas offerts aux personnes en CHSLD.

De meilleurs repas chauds, nutritifs et appétissants sont au menu du plan Barrette qui sera déployé sur deux ans.

Le dirigeant du CIUSSS, Pierre Gfeller, s’est lui aussi fait un point d’honneur de donner la priorité à l’amélioration de la qualité des repas dans nos centres.

« Nous devons revoir l’offre et la qualité des repas dans nos CHSLD; un plat chaud servi froid n’est pas acceptable. L’objectif est clair, la nourriture doit être nutritive, variée, de bon goût, appétissante et servie à la bonne température», s’est-il engagé à faire en prenant «immédiatement» des mesures à l’interne pour corriger certaines situations.

Un plan a été développé, a-t-il ajouté, pour revoir les pratiques alimentaires dans les CHSLD au cours de l’année 2017. « À cet effet, un comité d’utilisateurs avait déjà été formé et débutera ses travaux au début décembre. On compte revoir les choix des menus, le transport des repas afin d’assurer une température adéquate ainsi que l’organisation du travail en cuisine », a conclu M. Gfeller.

Aide pour les soins à domicile

Par ailleurs, journaldesvoisins.com a appris qu’une enveloppe additionnelle récurrente de 2,26 millions de dollars a été promise par le gouvernement pour bonifier les services d’aide à domicile pour des malades chroniques.

On prévoit ainsi l’embauche de 14 professionnels de soutien (comme des ergothérapeutes ou infirmières) permettant ainsi à des malades de demeurer à la maison, plutôt que d’être transférés en institution.


Vous avez apprécié cet article? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journaldesvoisins.com donne droit à un reçu fiscal.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Élections québécoises : place aux débats locaux!

Alors que les chefs de partis s’apprêtent à croiser le fer dans…

Le fédéral allonge 60 000 $ pour la Promenade Fleury

Grâce à une contribution de 60 000 $ obtenue du gouvernement fédéral,…
Anciens bureaux du CACI

Un autre nouveau bâtiment pour le CACI

Après avoir essuyé un refus, le CACI pourra démolir ses anciens bureaux…

La vaccination ralentit, mais la COVID-19 aussi

Plus tôt cette semaine, le CIUSSS du Centre-Sud-de-l’île-de-Montréal a pris la décision…