greve college ahuntsic front commun enseignant professeur
Certains enseignants du Collège Ahuntsic ont participé à la grève du Front Commun ce 6 novembre 2023. (Photo: Anne Marie Parent, JDV)

La journée de grève du 6 novembre lancée par le Front commun a mobilisé de nombreux travailleurs du secteur public. Objectif: faire pression sur le gouvernement Legault alors que les négociations semblent dans l’impasse. Ahuntsic-Cartierville n’a pas échappé à cette marée contestataire.

Tôt dans la matinée, alors que les piquets de grève se sont installés devant de nombreux établissements publics, le Front commun a annoncé trois nouvelles journées de grève du 21 au 23 novembre, dans tout le Québec. Le collectif de syndicats réclame «un enrichissement et une protection permanente contre l’inflation garantissant le maintien de leur pouvoir d’achat».

Cela comprend une revalorisation des salaires, mais également des demandes concernant la retraite , les droits parentaux , les disparités régionales et les assurances collectives. Selon les derniers chiffres de l’Institut de la statistique du Québec, les travailleurs des services publics gagnent un salaire 11,9 % plus faible que celui du reste des travailleurs.

Seule une avancée significative des négociations pourrait faire changer d’avis les leaders des syndicats du Front commun, soit la CSQ, de la CSN, de l’APTS et de la FTQ. Au total, plus de 400 000 travailleurs de la fonction publique ont fait «front commun».

À Ahuntsic-Cartierville, plusieurs structures scolaires et de santé ont participé à cette première journée de débrayage. Parmi eux, le Collège Ahuntsic et le CIUSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal.

Pas de cours au Collège Ahuntsic

Le piquet de grève est resté en place jusqu’à 12 h au Collège Ahuntsic ce mardi 6 novembre. (Photo: Leïla Fayet, JDV)

Les enseignants et personnels du Collège Ahuntsic ont choisi de faire une demi-journée de grève, jusqu’à 12 h. «Les cours et les activités pédagogiques à l’enseignement régulier et à la formation continue seront levés pour la matinée. Les cours ainsi que les activités normales du Collège reprendront dès 12 h 30», a indiqué le Collège sur son site internet. Les stages ont également été levés pour la matinée.

Tout a ainsi été mis en œuvre pour permettre la tenue de la grève et respecter la ligne de piquetage, tout en maintenant les cours de l’après-midi. Le Centre de la petite enfance, Le petit monde du Collège Ahuntsic, et l’Institut des communications graphiques et de l’imprimabilité sont quant à eux restés ouverts.

Les grévistes ont bravé le froid pour tenter de faire pression sur le gouvernement Legault. (Photo: Leïla Fayet, JDV)

En 2021, une soixantaine d’enseignants avaient déjà fait grève pour réclamer de meilleures conditions de travail. Du côté des écoles primaires, la grève n’a duré que quelques heures, jusqu’à 10 h 30.

Dans le secteur privé, les enseignants du Collège Regina Assumpta ont voté un nouveau mandat de 5 jours de grève, après deux journées de mobilisation. Les dates de ces nouvelles journées de contestation n’ont pas encore été révélées.

Ralentissement des services au CIUSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal

Dans le milieu de la santé, le CIUSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal a également été affecté par la grève générale. «En raison de la grève prévue les 6, 8 et 9 novembre 2023, des modifications à l’horaire de nos points de services ou des ralentissements sont à prévoir dans certaines de nos installations», indique l’établissement de santé public.

Les services du CIUSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal ont été impactés par la grève. Sur la photo: Hôpital du Sacré-Cœur. (Photo: Loubna Chlaikhy, JDV)

Les soins et services essentiels, tels que les urgences, les soins intensifs et autres, ont été maintenus grâce à une redistribution des personnels soignants. Certains usagers ont toutefois été contactés pour reprogrammer leurs soins, lorsque nécessaire. Si les rendez-vous de vaccination ont été honorés, le service de vaccination sans rendez-vous a été suspendu.

Les jours et semaines qui viennent seront déterminants pour la suite de ce mouvement historique. Les journées de grève devraient se répéter si les parties ne parviennent pas à une entente d’ici la fin du mois.



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles
Le conseil d'arrondissement du 4 juillet se tenait à la salle Charles-Daudelin au Centre culturel et communautaire de Cartierville (Photo: Camille Vanderschelden, JDV)

Cinq points à retenir du conseil d’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville

Le conseil d’arrondissement s’est déroulé dans la salle Charles-Daudelin au Centre culturel…

Un café avec nos élus: Jérôme Normand

Dans cette nouvelle série de portraits, le Journal des voisins vous invite…

Logement: une certification propriétaire responsable contre l’insalubrité

Depuis très longtemps, l’insalubrité est l’un des problèmes majeurs auxquels sont confrontés…
conseil arrondissement 2023

Ahuntsic-Cartierville: l’essentiel du conseil d’arrondissement en cinq points

Ce n’est pas un, mais bien deux conseils d’arrondissement qui ont eu…