Démonstration du fonctionnement des voitures “auto-mobiles” (Photo: jdv P. Rachiele)

Les «auto-mobiles» en libre service de Communauto arrivent bientôt dans Ahuntsic-Cartierville. Pour souligner cette entrée en service, des représentants de l’entreprise ont tenu à rencontrer les résidants d’Ahuntsic-Cartierville pour expliquer le fonctionnement du service de véhicules en libre-service (VLS), d’un usage fort simple qui comporte tout de même quelques étapes à suivre avant de s’en prévaloir.

Lors d’un 4 à 7 le 24 avril dernier, l’entreprise Communauto a tenu à présenter aux dizaines de résidants d’Ahuntsic-Cartierville ayant répondu à l’invitation, leur projet futur pour l’arrondissement, mais aussi, à faire une démonstration de la façon de réserver et d’utiliser un véhicule en libre-service (VLS). Notons toutefois que le service Communauto est déjà présent dans l’arrondissement avec des voitures garées dans des endroits pré-déterminés, mais dans un service différent du VLS.

Commencer par s’inscrire

Avant d’emprunter un VLS, ou une autre voiture garée dans des endroits pré-déterminés, il faut tout d’abord s’inscrire à l’aide d’un permis valide en se rendant sur le site Web de Communauto. Il s’agit d’un processus plus ou moins long qui nécessite que vous choisissiez entre le forfait de base ou le forfait complet. Marco Viviani, vice-président du développement stratégique de Communauto, précise toutefois que l’on peut changer de forfait à tout moment et que l’abonnement peut être partagé par les membres d’une même famille.

Une fois inscrit, vous recevrez une clef d’activation ou, si vous disposez d’une carte OPUS du service de transport collectif de la Société de transport de Montréal (STM), il vous suffit de l’enregistrer pour l’ utiliser afin de verrouiller et déverrouiller le véhicule avant utilisation.

Si vous disposez d’un cellulaire intelligent, une application est disponible afin de repérer et réserver un véhicule garé près de chez vous. Cette opération peut aussi se faire par le Web sur un ordinateur ou une tablette. Vous pouvez aussi simplement prendre un véhicule sans le réserver, si celui-ci est disponible.

Respect des zones

Le choix des forfaits de Communauto influe aussi sur la liberté de l’utilisateur. En effet, certaines voitures obligent l’utilisateur à revenir à son point de départ; les voitures devant être garées dans des endroits pré-déterminés. D’autres, les «auto-mobiles», nouvellement autorisées au sein de l’arrondissement, permettent des trajets qui ne nécessitent pas de ramener la voiture au point de départ. La voiture peut donc être garée n’importe où, à condition de l’être à l’intérieur d’une zone précise sur le territoire de la Ville de Montréal.

Dans l’arrondissement, la zone couverte s’étend, pour le moment, du boulevard St-Michel à la rue Meilleur et de la rivière des Prairies jusqu’à l’avenue Crémazie. L’entreprise prévoit toutefois une expansion du territoire couvert dans l’arrondissement au cours des prochaines années.

Chaque voiture est équipée d’une lumière qui vous indique que vous quittez la zone desservie par Communauto. Cela vous permet donc de savoir si vous pouvez laisser votre véhicule à cet endroit. Si la lumière est éteinte, vous êtes à l’intérieur d’une zone autorisée. Dans le cas contraire, vous continuerez à être facturé tant que vous restez en-dehors de la zone couverte. Il s’agit là d’un détail important.

Début mai, les arrondissements couverts –à l’exception de certaines zones– seront: Ahuntsic-Cartierville, Côte-des-neiges-Notre-Dame-de-Grâce, Mercier-Hochelaga, Outremont, Plateau Mont-Royal, Rosemont-La-Petite-Patrie,  Sud-Ouest, Verdun, Villeray-St-Michel-Parc-Extension, Ville-Marie.

Le nombre de voitures auto-mobiles et de stations de recharges électriques qui seront installées sur le territoire dépend de plusieurs facteurs.

Si l’entreprise constate un enthousiasme pour le VLS, au sein de l’arrondissement, il est fort probable que leur nombre augmente avec le temps. Pour M. Viviani, la seule limitation serait le manque d’utilisation par la population. En moyenne, un véhicule doit être emprunté sept fois par jour pour être considéré «utile».

Coûts

Le prix de l’utilisation dépend du forfait choisi et de l’usage que l’on en fait. L’utilisateur peut être facturé à la minute, à l’heure et à la journée. En fonction du forfait choisi, un dépôt et des frais supplémentaires peuvent être requis. Le prix de l’essence est inclus dans le prix de la location.

Si, lors de votre emprunt, vous devez faire le plein, il vous suffit de faire parvenir la facture, en ligne, par l’entremise de l’application Web ou par lettre, à Communauto, qui se charge de créditer les frais à votre compte. Pour les voitures électriques, il suffit de brancher le véhicule à une borne de recharge électrique. Il n’est pas nécessaire que cette borne de recharge appartienne à Communauto.

En revanche, les contraventions sont aux frais de l’utilisateur.

Pour plus d’informations, visitez Communauto


Vous avez apprécié cet article? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journaldesvoisins.com donne droit à un reçu fiscal.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Le coin communautaire – Semaine du 8 avril 2022

Animation: perles rares demandées! Les Loisirs Sts-Martyrs-Canadien sont présentement à la recherche…

Quelle est l’intersection la plus dangereuse de l’arrondissement?

Pas facile de traverser certaines rues d’Ahuntsic-Cartierville? Justement, le JDV lance son…

2 millions $ pour les journaux locaux

La Ville de Montréal vient d’octroyer une aide ponctuelle de 2 M$…

Des îlots de chaleur en surchauffe sur Saint-Laurent

Des îlots de chaleur ont été repérés dans une zone de condos…