Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Rénovations pour la rentrée 2018

Coup de pouce financier de Québec pour sept écoles d’Ahuntsic

Publié le 02/02/2018
par Alain Martineau

(Source: Google Maps)

Près de cinq millions de dollars seront injectés dans des écoles du nord de la ville, plus précisément dans les limites de la circonscription de Crémazie (Maurice-Richard au déclenchement de l’élection prévue le 1er octobre), pour améliorer leurs installations.

La députée Marie Montpetit, aussi ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, a annoncé récemment que ce fonds provient de l’enveloppe de 740 millions de dollars du dernier budget québécois, en lien avec le Plan québécois des infrastructures.

Le but est de maintenir les bâtiments en bon état, sachant que le déficit de maintien des biens immobiliers est élevé sur le territoire de la Commission scolaire de Montréal (CSDM) qui doit en plus faire face à une hausse importante des inscriptions.

Les écoles La Visitation, Saint-Pius X, Ahuntsic, Atelier, Fernand-Séguin, Marie-Anne et Saint-Antoine–Marie-Claret profiteront de ce fonds pour mettre à niveau leur établissement respectif.

Écoles en mauvais état

Dans le plan directeur d’investissement de la CSDM allant de 2017 à 2022, dévoilé en juin dernier, on se rend compte que la liste des écoles en mauvais état (ou même en très mauvais état) est très longue, y compris dans Ahuntsic. Et les coûts des réparations ou rénovations sont élevés…

Ainsi, à l’école primaire à vocation scientifique Fernand-Seguin (coin des rues Durham et Sauriol), au pavillon Hubert-Reeves, on indiquait qu’il fallait refaire la plomberie, la chaufferie et le plafond du gymnase  (2017-18). Du côté du pavillon Julie-Payette, des fenêtres, portes et toilettes notamment devaient être changées.

La seule réfection de la chaufferie et de la plomberie coûtera un million et demi de dollars.

Pour ce seul poste, mais à l’école Ahuntsic (au coin des boulevards Henri-Bourassa et Saint-Laurent), il faudra injecter un million 800 000 dollars. Entretemps, il faut penser à revamper le revêtement de sol notamment.

Il faut souligner que des travaux commenceront bientôt et d’autres le seront plus tard, voire dans quelques années.

Investissements urgents

Faisant l’annonce au nom de son collègue Sébastien Proulx à l’Éducation, Mme Montpetit a indiqué que l’enveloppe pour 2017-2018 représente «le plus grand investissement annuel» réalisé à ce jour pour ce type de travaux.

En fait, Québec a décidé de permettre en ce début d’année le devancement des travaux, ce qui a réjoui la présidente de la Commission scolaire.

« M. Proulx, a dit Catherine Harel Bourdon, vous avez livré ce qu’on vous demandait depuis plusieurs années, c’est-à-dire de donner plus tôt l’autorisation pour les travaux de rénovation ».

La CSDM cherche par tous les moyens à ajouter des classes ou à rénover ses écoles qui en ont bien besoin.

Certains travaux devraient se faire dans les prochains mois ou l’été prochain, alors que les élèves et les enseignants sont en vacances.

« La rentrée en septembre prochain sera critique, a averti la présidente de la CSDM, puisque nous avons une augmentation fulgurante du nombre d’élèves due à plusieurs éléments, dont l’immigration. »

Québec a aussi prévu un montant «exceptionnel» de 15 M $ pour l’ensemble des commissions scolaires du Québec pour la réalisation de travaux à caractère urgent, mais non couverts par les mesures habituelles de maintien d’actifs. On parle ici de réparations urgentes de portes ou fenêtres. Le montant de 15 millions est de l’argent frais, non lié au plan des infrastructures.

Marie Montpetit, qui avait fait la tournée des écoles après son élection en 2014, affirme surveiller de près ce qui se passe dans le secteur de l’éducation.

« Depuis le début de mon mandat, a mentionné la ministre, j’ai apporté une attention particulière à l’état des écoles du quartier pour assurer à nos élèves un environnement propice à leur apprentissage et à leur réussite. Ces investissements importants  s’ajoutent aux annonces de fonds pour 56 classes supplémentaires, ainsi que des gymnases et bibliothèques, dévoilées au cours des dernières années dans les écoles de Crémazie. »

 

 

PartagezShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone