Sentier du Boisé de Saraguay à l’automne (Photo : jdv – Philippe Rachiele)

La situation sanitaire continue de se dégrader dans Ahuntsic-Cartierville, malgré un ralentissement des nouveaux cas dans la dernière semaine.

Selon le rapport hebdomadaire de la Direction régionale de la santé publique (DRSP) de Montréal, l’arrondissement reste d’ailleurs celui qui a rapporté le plus de cas dans les deux dernières semaines de septembre avec un total de 298 nouveaux cas.

Taux de positivité en baisse, hospitalisations en hausse

Pour la première fois depuis la fin août, le taux de positivité a cependant reculé dans l’arrondissement, repassant sous la barre des 5 % pour s’établir à 4,7 %.

« Ce n’est pas le plus haut à Montréal », souligne le porte-parole de la DRSP, Jean-Nicolas Aubé.

Montréal-Nord, Montréal-Ouest, Rivière-des-Prairies — Pointe-aux-Trembles, et Saint-Léonard affichent des taux nettement plus élevés qu’Ahuntsic-Cartierville, fait-il valoir.

Il note cependant que le secteur de Bordeaux-Cartierville affiche un taux de positivité qui, sans être le plus élevé à Montréal, est largement supérieur à celui de l’arrondissement dans son ensemble. Alors qu’il s’établit à 3,6 % dans Ahuntsic, le taux de positivité atteint 6,1 % dans Bordeaux-Cartierville.

C’est d’ailleurs toujours dans ce secteur plus chaud que se concentre la majorité des cas rapportés dans l’arrondissement. Avec 61 nouveaux cas dans la dernière semaine, le taux d’incidence s’y élève à 154,63 cas par 100 000 habitants, comparativement à 78,96 cas/100 000 dans l’ensemble de l’arrondissement et à 65,64 cas/100 000 sur l’île de Montréal.

Au total, la DRSP rapportait 106 nouveaux cas à Ahuntsic-Cartierville dans la dernière semaine, soit une diminution de plus de 30 % par rapport à la semaine précédente.

Malgré ce ralentissement de la progression de cas de COVID-19 dans Ahuntsic-Cartierville, il n’y a pas d’amélioration notable de la situation sanitaire dans l’arrondissement.

Après avoir enregistré un léger recul à la mi-septembre, le nombre d’hospitalisations a pratiquement doublé depuis une semaine. En date du 29 septembre, il y avait 26 personnes hospitalisées dans les trois hôpitaux du Nord-de-l’Île, dont huit étaient aux soins intensifs.

Au moins trois décès supplémentaires sont également à déplorer depuis la semaine dernière.

La situation toujours difficile en milieu de soins pour aînés

Plusieurs des décès récents sont attribuables à des éclosions importantes qui sont toujours en cours dans des milieux de soins pour aînés.

Celle du Manoir Gouin demeure la deuxième plus importante éclosion active en résidence privée pour aînés au Québec, avec 17 cas actifs et quatre décès en date du 29 septembre selon les données publiées par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS).

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Nord-de-l’Île-de-Montréal dit ne pas être en mesure de « confirmer le statut vaccinal des personnes infectées ».

« Toutefois, dans la majorité des milieux de vie pour ainés, la couverture vaccinale dépasse les 90 % », indique la porte-parole du CIUSSS, Emilie Jacob.

Une autre éclosion importante se poursuit au CHSLD Notre-Dame-de-la-Merci. Avec 19 résidents infectés dans cet établissement en date du 29 septembre, cette éclosion est la plus importante en taille dans l’ensemble des CHSLD de la province.

Le CIUSSS maintient que « la situation est sous contrôle » et que l’éclosion est « circonscrite » dans l’unité de réadaptation.

Croisé sur place lors d’un événement qui se tenait à Notre-Dame-de-la-Merci lundi, le PDG du CIUSSS, Frédéric Abergel, se fait rassurant.

« C’est certain qu’à chaque nouvelle éclosion, l’équipe est un peu déçue que ça arrive, mais là on sait que ça arrive souvent par les personnes non vaccinées, par les visiteurs, parce que tout le monde est vacciné ici dans les résidents », explique-t-il.

Le grand patron du CIUSSS note que ses employés sont maintenant « habitués » et qu’ils sont en mesure de mettre en place des protocoles efficaces pour gérer les éclosions.

« On n’a plus des dizaines et des dizaines de cas. Ça se passe plutôt bien, malgré tout, mais on a hâte quand même de s’en sortir », lâche-t-il.

Si la situation est loin d’être aussi critique qu’au plus fort de la troisième vague, il reste que plusieurs milieux de vie et soins continuent d’être frappés par la COVID-19.

« On n’est pas sortis encore du bois complètement, [mais] il y a de l’espoir », soupire pour sa part la députée de l’Acadie, Christine St-Pierre, qui était présente, lundi, à un événement de remise de médaille de l’Assemblée nationale à Robert Tremblay, un résident de Notre-Dame-de-la-Merci [voir notre texte à ce sujet, à paraître dimanche].

La vaccination obligatoire des employés du réseau de la santé qui doit prendre effet le 15 octobre ainsi que l’administration prochaine d’une troisième dose pour les aînés en résidence viendra probablement aider à contrôler davantage les éclosions qui continuent de se produire dans les milieux de soins pour personnes âgées, comme au CHSLD Saint-Joseph-de-la-Providence où trois cas se sont déclarés cette semaine.

Cas en hausse dans les écoles

Globalement, le nombre d’éclosions sur le territoire du CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal continue d’augmenter de semaine en semaine.

Le nombre d’éclosions en milieu scolaire et en milieu de garde a plus que doublé depuis une semaine et représente désormais près de la moitié des 46 éclosions actives dans le  Nord de l’île, totalisant une centaine de cas, soit près de 40 % des 259 cas actifs liés à des éclosions en cours.

Après avoir été fermée temporairement la semaine dernière en raison d’une éclosion, l’école Sainte-Odile a été rouverte lundi, mais une classe a été refermée « préventivement » mardi par la DRSP, indique le porte-parole du Centre de services scolaire de Montréal (CSSDM), Alain Perron.

Une classe est également fermée à l’école Christ-Roi.

Au total, le CSSDM rapportait, en date du 28 septembre, 30 élèves et un membre du personnel infectés dans ses écoles d’Ahuntsic-Cartierville, soit une dizaine cas de plus que la semaine dernière.

Les données de la collecte nationale du ministère de l’Éducation (MEQ) compilées par le JDV indiquent par ailleurs qu’il y avait maintenant des cas actifs dans 22 écoles de l’arrondissement, c’est-à-dire que plus d’une école sur deux dans Ahuntsic-Cartierville comptait au moins un cas en date du 29 septembre.

Au moins deux de ces écoles, soit l’école Ahuntsic et l’école Saint-Martyrs-Canadiens, figurent sur la liste des écoles jugées prioritaires par le MEQ pour l’installation de capteurs de CO2 dans les prochaines semaines. Les analyses réalisées au printemps dernier avaient montré des concentrations supérieures aux cibles dans ces écoles.

Vaccination : changement de cap en vue

Alors que la santé publique du Québec évoque un possible élargissement de la campagne de vaccination aux 5-11 ans au courant de l’automne, le CIUSSS revoit sa stratégie vaccinale pour rattraper le retard qui subsiste encore chez les 12-17 ans.

L’objectif de 75 % de couverture vaccinale à deux doses est presque atteint chez 18-29 et est maintenant dépassé pour chez les 30 ans et plus, mais moins des deux tiers des adolescents (64,2 %) sont adéquatement vaccinés dans Ahuntsic-Cartierville.

« Nous poursuivons la vaccination en milieu scolaire et dans des endroits ciblés avec nos cliniques mobiles », rappelle Emilie Jacob.

Compte tenu de l’avancement de la campagne de vaccination dans la population adulte de l’arrondissement, le centre de vaccination de masse situé sur le boulevard Henri-Bourassa Ouest, à l’ancien Loblaws dans Ahuntsic Ouest, fermera ses portes à compter du 10 octobre.

« Nous faisons évoluer les activités de vaccination vers des services de proximité. À compter de la semaine prochaine, nous offrirons la vaccination et le dépistage dans les CLSC de La Petite-Patrie et de Bordeaux-Cartierville », fait savoir la porte-parole du CIUSSS.

La vaccination en CLSC sera offerte sur rendez-vous uniquement, tandis que des services avec et sans rendez-vous demeureront offerts dans les cliniques de vaccination de Saint-Laurent et de Montréal-Nord.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Tennis intérieur à Claude-Robillard : la balle est dans le camp du complexe sportif

Beau temps, mauvais temps, les amateurs de tennis devront se contenter des…

Julie Roy : « Les vrais experts, c’est les citoyens »

La nouvelle élue de Saint-Sulpice, Julie Roy, a livré ses premières impressions…

Emanuelle Dufour publie une BD magnifique

Emanuelle Dufour, qui travaille au Collège Ahuntsic, propose une bande dessinée exceptionnelle…

Le coin communautaire – Semaine du 8 octobre 2021

Marche, jour des Aînés, à ORA Le 1er octobre dernier était marqué…