La Clinique de vaccination d’Ahuntsic (Photo : François Robert-Durand, JDV).

Même si le nombre de cas de COVID-19 a connu une remontée dans la dernière semaine, la situation demeure stable dans Ahuntsic-Cartierville.

À peine 24 nouveaux cas ont été enregistrés dans l’arrondissement durant la semaine précédant le 12 juillet. C’est une augmentation de 50 % par rapport à la semaine précédente où l’on ne rapportait que 16 nouveaux cas, un plancher depuis la fin de l’été dernier.

« Ce n’est pas une grosse augmentation en nombre absolu même si elle peut paraître importante en terme relatif », nuance toutefois Annie Dufour, conseillère aux relations médias à la Direction régionale de la santé publique de Montréal (DRSP).

Les indicateurs toujours au vert

Pour la cinquième semaine consécutive, le nombre de cas hebdomadaire demeure en effet sous la barre des 50 dans Ahuntsic-Cartierville. Depuis le passage en zone verte le 28 juin, le nombre de cas se maintient sous la barre des 30 cas par semaine.

L’arrondissement affiche un taux d’incidence sur 14 jours de 31,3 cas par 100 000 habitants, un taux nettement plus élevé que celui dans l’ensemble de la métropole (18,9 cas/100 000), mais comparable à celui des arrondissements voisins.

Le nombre d’hospitalisations demeure stable. Cinq personnes atteintes de la COVID-19 étaient hospitalisées aux soins réguliers de l’hôpital Sacré-Cœur en date du 15 juillet, selon les informations fournies au JDV par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Nord-de-l’Île-de-Montréal.

Le CIUSSS ne rapporte aucune hospitalisations active en soins intensifs, mais au moins quatre personnes ayant été hospitalisées aux soins intensifs de Sacré-Coeur sont encore comptabilisées dans les statistiques du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS).

« Les données du MSSS incluent les hospitalisations et soins intensifs et tous les patients même ceux considérés comme “guéris” [mais qui requièrent toujours des soins hospitaliers] », précise la porte-parole du MSSS, Noémie Vanheuverzwijn.

Aucun nouveau décès n’a été rapporté dans l’arrondissement depuis la semaine du 22 juin.

Si la situation est à son meilleur depuis un an, il est encore trop tôt pour crier victoire et baisser les masques (mais il est temps d’arrêter de les jeter n’importe où!).

Alors que certaines personnes défient ouvertement le port du masque, qui demeure obligatoire dans les transports en commun et dans les lieux publics fermés ou partiellement couverts, le JDV a constaté que la majorité des gens semblent encore respecter cette mesure à Ahuntsic-Cartierville.

Lundi, sur environ 300 personnes observées à l’entrée du métro Sauvé, à peine une dizaine portaient le masque sous le nez ou sous le menton et seulement deux sont entrées dans la station sans masque.

Vaccination : un retard à rattraper chez les jeunes

La vaccination continue de progresser dans l’arrondissement, avec près de 10 000 personnes supplémentaires qui se sont vues administrer un vaccin dans la dernière semaine selon les statistiques de la DRSP, mais la couverture vaccinale accuse toujours un retard notable chez les moins de 40 ans.

Alors que la cible de couverture vaccinale de 75 % à au moins une dose est maintenant dépassée chez les 40 ans et plus, elle n’est encore que de 69,1 % chez les 30-39 ans et de 65,2 % chez les 18-29 ans. Les 12-17 ans, pour leur part, affichent une couverture vaccinale à une dose de 57,5 %.

Moins de la moitié des 12 ans et plus sont par ailleurs adéquatement vaccinés dans Ahuntsic-Cartierville. En effet, seuls les 70 ans et plus dépassent le seuil de couverture vaccinale à deux doses de 75 % tandis que les 60-69 ans s’en approchent avec un taux de vaccination complète de 71,7 %.

Le taux de couverture vaccinale à deux doses chute drastiquement dans les groupes d’âge plus jeunes pour s’établir à 51,8 % chez les 50-59 ans, 37,8 % chez les 40-49 ans, 28,3 % chez les 30-39 ans et 21,4 % chez les 18-29 ans.

L’annonce de la mise en place d’un éventuel passeport vaccinal limitant l’accès à certains lieux et services à l’automne en cas de dégradation de la situation sanitaire semble toutefois avoir incité les jeunes à tendre le bras : plus de la moitié des personnes qui ont obtenu leur première dose depuis une semaine dans Ahuntsic-Cartierville sont âgées de moins de 30 ans.

Des efforts soutenus

À ce jour, plus de 460 000 personnes ont été vaccinées sur le territoire du CIUSSS, dont un peu plus du tiers sont pleinement vaccinés.

Le CIUSSS poursuit ses efforts ciblés pour vacciner les populations plus difficiles à rejoindre.

« Il y a eu plusieurs cliniques mobiles et/ou éphémères sur le territoire de Ahuntsic-Bordeaux-Cartierville en juillet », note la conseillère-cadre au bureau des relations avec les médias et affaires publiques du CIUSSS, Marie-Hélène Giguère.

Des cliniques de vaccination ont notamment été déployées au Cégep et au parc Ahuntsic au début du mois. D’autres encore sont prévues au Centre communautaire Ahuntsic (21 juillet) et au Centre communautaire Laurentien (24 juillet).

« Le CIUSSS a également une stratégie de vaccination dans les parcs qui sera déployée au cours des prochaines semaines », précise la porte-parole.

Avec des informations d’Émilie Bourgeois.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Vaccination mobile : rehausser la couverture vaccinale « bras par bras »

Alors que la couverture vaccinale demeure inférieure à 75 % chez les…

La prison de Bordeaux en proie à une nouvelle éclosion

Une nouvelle éclosion majeure s’est déclarée depuis une semaine à la prison…
Caro Jaan, cancer peintures

Caro Jaan : sa dernière exposition de peinture?

À la loterie de la vie, l’artiste peintre Caro Jaan a gagné…

Vaccination des 5-11 ans : « On est sur les blocs de départ ! »

Alors que Montréal affiche une hausse des cas de COVID-19 depuis la…