Dans un avis envoyé mardi aux directions des CIUSSS et des CISSS, le directeur national de santé publique, le Dr Luc Boileau, a enjoint le réseau de la santé à se préparer très rapidement à une éventuelle sixième vague. Et depuis quelques jours, le nombre de cas recommence tranquillement à augmenter dans Ahuntsic-Cartierville. 

Les nouvelles étaient bonnes depuis plusieurs semaines, la cinquième vague étant officiellement derrière nous, mais la prochaine serait à venir très prochainement. Les directions régionales se préparent notamment à offrir une quatrième dose de vaccin aux aînés, qui sont les plus vulnérables face à la COVID-19. 

Près de la moitié des cas de COVID-19 au Québec actuellement seraient des cas du sous-variant BA.2, une mutation plus contagieuse du variant Omicron, qui a causé l’importante cinquième vague cet hiver. 

Le Dr Boileau s’est adressé à la population mercredi pour faire le point sur la situation qui est maintenant moins encourageante qu’elle ne l’était en février et au début du mois de mars. Depuis le début de la pandémie, il suffit d’observer l’Europe pour prévoir ce qui s’en vient en Amérique du Nord, et c’est ce que fait la santé publique. 

« En Europe, on observe une très forte recrudescence de la contagion, en bonne partie sans doute à cause du variant BA.2, a-t-il expliqué. Le Québec n’échappe pas à ce variant. […] C’est important de rappeler qu’il n’est pas plus virulent, mais il est beaucoup plus contagieux, de l’ordre de 30 à 40 %. Il accentue la contagion de l’Omicron qui était déjà bien plus contagieux que ce que l’on connaissait déjà. »

Le directeur national de santé publique a aussi mentionné qu’il n’était pas surpris outre mesure par la hausse des cas, et qu’il s’agissait d’un « risque calculé » par rapport aux récents assouplissements. 

« Les mesures ont été levées de façon sécuritaire et surtout, progressive, au fil du temps. Cela nous évite d’avoir une explosion, mais plutôt une montée des cas », a ajouté le Dr Boileau. 

Cependant, les prochains assouplissements se feront encore plus progressivement… Le port obligatoire du masque sera en vigueur jusqu’au 15 avril, au plus tôt (excluant les transports en commun), contrairement à ce que le premier ministre François Legault avait mentionné dans les dernières semaines. Le premier ministre souhaitait la fin de cette restriction pour le 1er avril. 

La situation dans Ahuntsic-Cartierville

Le nombre de cas, qui augmentait par moins d’une dizaine de nouveaux cas par jour dans les dernières semaines, est maintenant autour de 20 quotidiennement. 

Les résidences privées pour aînés (RPA), que la santé publique veut protéger à l’aide d’une quatrième dose de vaccin pour les résidents dans les prochaines semaines, n’y échappent pas, bien que la hausse soit très graduelle. Quatre résidences d’Ahuntsic-Cartierville (Les Deux Aires, Ora, Les Jardins Millen et Chartwell Bois-de-Boulogne) ont présentement des cas. 

La vaccination continue d’augmenter au même rythme que dans les dernières semaines: en date d’hier, 86 % des résidants d’Ahuntsic-Cartierville âgés de cinq ans et plus étaient adéquatement vaccinés.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles
Abou Ngame, Directeur des Essais olympiques et paralympiques d’athlétisme 2021au Complexe sportif Claude Robillard

JO de Tokyo 2021: un ancien résidant d’Ahuntsic-Cartierville gère les essais d’athlétisme

C’est un ancien résidant d’Ahuntsic-Cartierville, Abou Ngame, également athlète retraité, qui était…

COVID-19 : de moins en moins d’actualité

Alors que la vie normale reprend ses droits pratiquement partout, la première…
Vaccination COVID-19

COVID-19 : on souffle enfin… et sans masque

Il y en a qui ont hâte au 14 mai, d’autres s’en…

Des résidants d’Ahuntsic se préparent pour accueillir une famille ukrainienne

Pendant que la guerre fait rage sur le territoire ukrainien à la…