19 Papineau matin
Heure de pointe du matin sur le pont Papineau-Leblanc, pour entrer à Montréal (Photo: jdv P. Rachiele)

Contrairement à ce qui avait été annoncé par le premier ministre lui-même et relayé par la Coalition pour le parachèvement de l’A-19, le gouvernement Couillard n’a pas fait progresser –du moins pas publiquement– le dossier du parachèvement de l’autoroute 19 au cours de la dernière session parlementaire, qui s’est conclue le 16 juin dernier. Il se peut toutefois que le projet connaisse des avancées avant la prochaine rentrée parlementaire en septembre. Journaldesvoisins.com en a parlé à plusieurs reprises au cours de la dernière année et fait le point. 

Journaldesvoisins.com a tenté de savoir, en début de semaine dernière, si le ministre des Transports, Laurent Lessard, comptait faire une annonce concernant le dossier de l’A-19 avant le début des vacances des parlementaires.

Joint au téléphone le 15 juin dernier, l’attaché de presse du ministre des Transports, Mathieu Gaudreault, a expliqué « qu’il n’y avait pas d’indications que le projet passerait de l’étape de l’étude à l’étape de la planification avant le 30 juin ».

Pourtant, en avril 2017, la Coalition pour le parachèvement de l’A-19 se réjouissait que le gouvernement lui ait annoncé que le Conseil des ministres ferait passer le projet à la deuxième phase, soit celle de la planification (qui inclut la confection des plans et devis), avant la fin du mois de juin. La troisième phase consiste en la réalisation des travaux.

« Par contre, [le gouvernement] s’est engagé à inscrire le projet dans le Plan des infrastructures avant la fin de l’été. Nous allons travailler très fort d’ici le début de la prochaine session parlementaire pour apporter les modifications nécessaires », affirme M. Gaudreault.

Le projet de l’autoroute 19 est actuellement inscrit au Plan québécois des infrastructures dans la catégorie des projets à venir.

Rien depuis le dernier budget

« Au budget, on va voir qu’on est avancé, très loin dans la première phase. Ça va nous permettre, d’ici l’été, de passer à la deuxième phase, qui nous amène à la réalisation », avait déclaré le premier ministre Philippe Couillard, le 24 mars dernier.

Néanmoins, comme pour les autoroutes 10, 20, 30 et 50, aucune somme n’avait été prévue pour le réaménagement de la 19 dans le budget 2017-2018 du ministre Leitao, déposé le 28 mars 2017.

Selon ce que rapportait Radio-Canada, les affirmations du premier ministre de mars dernier laissaient entendre que le projet de parachèvement de l’autoroute 19 passerait à la phase de planification, soit celle des plans et devis, « dans les prochains mois », ce qui laissait sous-entendre une annonce au cours de l’été.

À ce rythme-ci, les travaux de construction de l’autoroute 19 pourraient commencer vers la fin 2018 ou dans les premiers mois de 2019, toujours selon ce reportage de Radio-Canada.

Aucun scénario retenu

Dans un rapport du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) publié en mars 2015, la pertinence du prolongement de l’A-19 était reconnue. Néanmoins, le BAPE avait clairement indiqué au ministère des Transports de poursuivre ses recherches quant à la manière de réaménager l’autoroute 19.

Le MTQ proposait une autoroute à quatre voies sur un tronçon de huit kilomètres entre les autoroutes 440 et 640. Encore aujourd’hui, de nombreux groupes environnementaux s’opposent fermement à cette option, suggérant plutôt un boulevard urbain avec feux de signalisation, en plus d’une place accrue réservée au transport collectif.

Le 15 juin dernier, selon les informations obtenues de l’attaché de presse du ministre des Transports, Mathieu Gaudreault, le gouvernement québécois n’avait toujours pas déterminé quel scénario final serait retenu.

« C’est lorsque le projet entrera dans la phase de planification que les plans d’aménagement se feront. On ne sait pas encore quelle forme ça prendra », a confié M. Gaudreault à journaldesvoisins.com.

En mars 2017, le ministre Lessard semblait opter pour la construction d’une autoroute à quatre voies entre l’A-640, au nord, et le boulevard Saint-Martin, à Laval. Un plan qui a suscité le mécontentement de plusieurs groupes environnementaux, comme la Fondation David Suzuki.

Autoroutes vs transport collectif

« Ce n’est pas normal que, pour permettre aux gens de Bois-des-Filion de se rendre plus facilement en ville, les gens d’Ahuntsic-Cartierville ne puissent plus envoyer leurs enfants faire du vélo dans nos rues », déplore Karel Mayrand, directeur pour le Québec et l’Atlantique de la Fondation David Suzuki et résidant d’Ahuntsic-Cartierville.

« On ne peut plus planifier la mobilité en faisant des routes d’un côté et des projets de transport collectif de l’autre », a-t-il dit dans un entretien au journaldesvoisins.com

Autre parti, même position

Jointe au téléphone le 14 juin dernier, la conseillère du district du Sault-au-Récollet, Lorraine Pagé, qui a annoncé récemment qu’elle se joignait à l’Équipe du maire Coderre, n’était pas au courant des dernières tergiversations du gouvernement Couillard. Cela dit, Mme Pagé penche pour un boulevard urbain, soulignant à gros traits que le transport collectif doit être partie intégrante du projet.

S’opposant à un parachèvement pur et simple de l’autoroute 19 entre les autoroutes 440 et 640, Mme Pagé demande que des mesures de modération de la circulation soient mises en place pour diminuer la circulation de transit aux alentours du pont Papineau-Leblanc.

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Alain Querry
Alain Querry
5 Années

Espérons que la pression sera grande pour empêcher une nouvelle autoroute de voir le jour et créer de nouveau bouchons dans Ahunstic
J’espère que le maire Coderre va changé d’idée et pensé aux montréalais.es avant de pensé aux automobilistes de la couronne nord

Vous pourriez aussi aimer ces articles
Parc canin temporaire installé au parc Jean-Martucci, dans le district de Saint-Sulpice.

Parc à chiens : une contestation qui a du mordant…

De nombreux citoyens ne sont pas d’accord avec l’aménagement d’un parc à…

Dispute de loyer ou menace pour les garderies en milieu familial ?

Une banale dispute entre un propriétaire et un locataire menace la survie…

La résidence Ignace-Bourget occupée par une secte religieuse?

Des citoyens du quartier Sault-au-Récollet ont contacté Journaldesvoisins.com, car ils s’inquiètent de…
Les trois candidates à la mairie d'Ahuntsic-Cartierville, Chantal Huot (à gauche), Émilie Thuillier (au centre) et Kassandre Chéry Théodat (à droite). (photomontage JDV)

[Vidéo] Quelle stratégie pour lutter contre la pollution sonore?

Le JDV a invité les candidates à la mairie d’Ahuntsic-Cartierville à se…