Une croix blanche a été placée sur les lieux pour commémorer Leia, le doberman de quatre ans. (Photo JDV – François-Alexis Favreau)
Une croix blanche a été placée sur les lieux pour commémorer Leia, le doberman de quatre ans de la famille D’Anello. (Photo JDV – François-Alexis Favreau)

La traversée vers le parc des Hirondelles dans le Sault-au-Récollet portera un souvenir indélébile pour Carlo D’Anello. Vendredi dernier vers 20h, un chauffard montait à toute vitesse l’avenue Larose en direction sud malgré la limite de 30 km/h avant de happer mortellement Leia, le compagnon canin de la famille D’Anello. Le triste événement ravive l’enjeu de la sécurité aux abords des parcs dans Ahuntsic-Cartierville.

Après l’impact, le dangereux conducteur a poursuivi son chemin malgré les cris des témoins qui l’ont sommé de s’arrêter. Une caméra de sécurité, positionnée en amont sur l’avenue Larose, permet d’identifier un véhicule Mazda 3 de couleur noire de l’année 2019-2020 ou 2021. Il est à noter que l’emblème Mazda est tombé de la voiture. La grille avant de l’automobile a été endommagée. 

Une croix blanche a été placée sur les lieux pour commémorer Leia, le doberman de quatre ans de la famille. 

Le Service de police de la Ville de Montréal confirme avoir ouvert un dossier. À cet effet, toute information permettant de retrouver le conducteur fautif pourrait faire progresser l’enquête. Les autorités encouragent les citoyens témoins à appeler ou à se présenter au poste de quartier 27 dans Ahuntsic pour accumuler de l’information.

Lors d’une discussion à proximité du lieu de l’accident, Carlo d’Anello ne rejette pas la faute sur la mairie ou la police.

« Nous on a vu un problème, c’est notre responsabilité d’en parler aux bonnes personnes pour que ça change ».

M. D’Anello est attristé par la perte de son chien, mais il est aussi le père de deux enfants qu’il souhaite protéger par-dessus tout.

Interrogé sur l’enjeu de la sécurité à proximité des parcs dans l’arrondissement, Jérôme Normand, conseiller du district de Sault-Au-Récollet, se montre sensible aux événements de vendredi dernier. 

« Nous, on l’endosse pleinement la vision zéro, le programme de la Ville de Montréal qui vise zéro accident grave ou accident avec blessé». –Jérôme Normand, conseiller du district de Sault-Au-Récollet

Un secteur à risque

Le parc des Hirondelles, qui est situé à deux pas de l’école primaire Notre-Dame de Pompéi et de l’école Atelier, est aussi fréquenté par les élèves du Collège Reine-Marie et de l’École Louis-Joseph-Papineau. Des mesures d’apaisement sont visibles dans le secteur qui consistent notamment à rappeler aux automobilistes la présence d’enfants à proximité. 

Pour M. D’Anello et ses voisins, la sécurité sur l’avenue Larose devrait suivre l’exemple des zones scolaires avoisinantes. Pour eux, l’achalandage d’enfants au parc des Hirondelles justifie des mesures plus assumées. Par ailleurs, M. D’Anello et ses voisins sont en faveur de dos d’âne sur leur avenue, à condition qu’ils soient d’une taille «raisonnable ».

La limite de vitesse sur l'avenue Larose est de 30 km/h. (Photo JDV – François-Alexis Favreau)
La limite de vitesse sur l’avenue Larose est de 30 km/h. (Photo JDV – François-Alexis Favreau)

Aussi, une meilleure visibilité de la signalisation routière déjà présente et un radar indiquant la vitesse atteinte par les automobilistes qui circulent en ces lieux ont été deux autres mesures mentionnées par les résidants. 

À court terme, les balises de rétrécissement, qui avaient été retirées durant l’hiver, seront de retour dans les prochains jours, affirme le conseiller du district de Sault-au-Récollet Jérôme Normand. Celles-ci servent à ralentir la circulation sans contraindre les voitures dans leur élan. 

En ce qui concerne l’installation des dos d’âne, il faudra attendre à 2022, fait savoir le conseiller. Étant donné les travaux d’aménagement à venir dans le parc des Hirondelles, les dos d’âne placés trop tôt pourraient gêner le va-et-vient des camions durant les travaux, justifie M. Normand.

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Claudette
Claudette
1 Mois

Vraiment désolée pour le décès de ce chien qui ne méritait sûrement pas çà. Une question que je me pose, était-il tenu en laisse et, si oui, comment se fait-il que le chauffard n’ait pas aussi happé l’humain qui tenait la laisse?

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Regards adolescents sur la pandémie

La pandémie de la COVID-19 et les restrictions qu’elle entraîne constituent une…

Capsule ornithologique: Gazouillis d’été

Juillet est arrivé, et bien que la météo joue au yo-yo, les…

Pot pourri de la rentrée et de la fin d’été… un mag papier en distribution

Si la belle saison se poursuit tristounette sous la pluie, les nuages,…

Un incendie criminel met à nu la maison du roi de la porno

Le palace qu’érigeait dans Saraguay Feras Antoon, le PDG de la société…