Micropousses cultivées dans le conteneur MicroCultures de Ville en vert au potager Au courant, au coin des rues Frémont et Berri à Ahuntsic. (Photo: Anne Marie Parent, JDV)

La météo était parfaite, ce mercredi 20 septembre, pour l’inauguration officielle  du conteneur MicroCultures de Ville en vert où l’on cultive des micropousses, au potager Au courant. 

À quelques pas du métro Sauvé, sous des fils électriques et des pylônes, entre une voie ferrée surélevée et un passage piétonnier longeant des immeubles, une véritable oasis de verdure explose de couleurs. Le nouveau conteneur MicroCultures ajoute sa touche d’orangé au potager Au courant!

Inauguré officiellement mercredi 20 septembre, le conteneur du projet MicroCultures s’inscrit dans le programme Cultures solidaires de l’organisme Ville en vert. C’est la caverne d’Ali Baba de Pierre Collado, chargé de production et commercialisation de micropousses.

Le Journal des voisins (JDV) a pu constater qu’il existe bien plus que la luzerne, dans l’univers des germinations et des micropousses! Ces minuscules feuilles ou tiges de maïs, de moutarde, de coriandre, chicorée ou autres verdures – le projet MicroCultures en cultive 18 variétés! – sont plus que des éléments décoratifs dans une assiette: ce sont des aliments aux riches propriétés nutritives.

Micropousses cultivées dans le conteneur MicroCultures de Ville en vert au potager Au courant. (Photo: Anne Marie Parent, JDV)

Succès de production

Lancé au printemps 2021 grâce à une subvention conjointe de 100 000 $ du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) et de la Ville de Montréal, MicroCultures est un projet productif de recherche en autonomie alimentaire cultivant des micropousses. En raison de la pandémie et autres embûches, le conteneur orange est arrivé à l’automne 2022 seulement.

La culture des micropousses a commencé en 2023 et au terme de trois mois de production cet été, Pierre Collado rapporte les données suivantes:

  • 150 plateaux de micropousses ont été produits;
  • 25 kilogrammes de micropousses ont été produits;
  • 18 variétés différentes ont été essayées;
  • 1500 $ de ventes ont été générées;
  • Tous ces chiffres sont en croissance;
  • Une dizaine de visites et d’ateliers – de la maternelle au cégep, ainsi que d’élèves de l’école Évangéline ou de l’Association de Montréal pour la déficience intellectuelle (AMDI) – ont été organisées.
Pierre Collado, chargé de production et commercialisation de micropousses de Ville en vert: «Bienvenue dans mon conteneur de MicroCultures!» (Photo: Anne Marie Parent, JDV)

«Pour le moment, les gens peuvent se procurer nos micropousses au Marché d’été d’Ahuntsic, organisé par les Marchés Ahuntsic-Cartierville (MAC), jusqu’au 14 octobre, ainsi que dans les plats du restaurant La Jeune Espiègle, précise M. Collado. Durant l’été, il était aussi possible de se les procurer lors du marché du potager Au Courant de l’agriculture où s’est tenue l’inauguration.»

Il ajoute: «Dans un avenir proche, les micropousses seront disponibles dans d’autres restaurants du quartier ainsi que dans des épiceries en vrac. Nous envisageons aussi de créer un espace de vente à côté de l’actuel Espace des Possibles sur la rue Lajeunesse.»

Mission en trois volets

Le projet MicroCultures a une mission d’éducation envers le public sur les micropousses et leurs bienfaits, de recherche en vue d’une production plus durable sur le plan écologique, en plus de réduire la précarité alimentaire dans certains secteurs de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville.

S’inscrivant dans une optique de saines habitudes de vie, ce projet veut faire découvrir des options alimentaires plus nutritives. «Pas en disant aux gens de remplacer ce qu’ils mangent par des micropousses, mais de les goûter puis de les ajouter à leur alimentation», explique Christophe Derrien, directeur général de Ville en vert.

Comme le potager Au courant est fermé de novembre à mai et que l’eau est coupée, la production ne sera pas possible à ce moment-là dans le conteneur MicroCultures. «Idéalement, nous aimerions continuer à cultiver durant l’hiver, afin de nourrir le quartier à l’année», confie Pierre Collado.

Sa collègue Lou Gloanec, directrice du développement, partenariat et communication, abonde: «Nous réfléchissons à comment poursuivre le programme Cultures solidaires à l’année. On cherche un local pour continuer la production des micropousses durant l’hiver», lance-t-elle.

Autocueillette aux potagers de Cultures solidaires de Ville en vert

Réduction de 30 % sur le prix des fleurs, fruits et légumes. Apportez vos contenants!

Galerie d’images de la journée d’inauguration du conteneur MicroCultures au potager Au courant du programme Cultures solidaires de Ville en vert, mercredi 20 septembre 2023. Cliquez sur les photos pour les agrandir.

 



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Où célébrer l’Halloween à Ahuntsic-Cartierville?

Le 31 octobre, jour de la célébration de l’Halloween, approche à grands…

Un comité citoyen à la Maison de Quartier de Bordeaux-Cartierville

Le 22 mars dernier, la Maison de Quartier Bordeaux-Cartierville a ouvert ses…

La Fête des voisins devient la Fête du voisinage!

Préparez-vous à célébrer la Fête du voisinage avec vos voisins, le samedi…

Les nouvelles brèves de la semaine dans Ahuntsic-Cartierville – 8 avril

Chaque lundi, le Journal des voisins fait le tour de  nouvelles ou de sujets…