Photo du 31 décembre des ordures non ramassées à l’école St-André-Àpôtre alors que l’école est fermée depuis plus d’une semaine (Photo: P. Rachiele). La photo de la une est de Jean Poitras.

Les riverains de l’école St-André-Apôtre sur l’avenue de l’Esplanade ont en eu plein la vue pendant les vacances des Fêtes. Malheureusement, leur champ de vision ne fut pas les décorations de Noël environnantes, mais bien la benne d’ordures débordantes qui a sans doute attiré vermine et coyotes, pendant les deux semaines qu’a duré le récent congé des Fêtes. Explications.

Jean Poitras est résidant du secteur [ndlr: pour la petite histoire, il est également chroniqueur ornithologue au jdv].

Le 30 décembre, il constate –comme plusieurs voisins– que la benne à ordures située en bordure du terrain du parc-école Saint-André-Apôtre, sur Esplanade, déborde d’ordures. Non seulement la benne déborde-t-elle, mais il y  a des ordures à terre, tout autour, qui jonchent le pourtour de la benne. Il en fait part aux autorités de l’arrondissement, de la CSDM, et au jdv:

«Quelques voisins et moi constatons que le bac à déchets qui est placé le long de l’avenue de l’Esplanade à l’arrière de l’École Saint-André-Apôtre déborde et ce depuis plus d’une semaine. (…) Ce n’est pas la première fois que cela se produit. Non seulement c’est un cas de pollution visuelle, mais c’est aussi un cas de salubrité publique. Les déchets attirent vermine et autres indésirables et le vent les dissémine vers les propriétés des alentours. Ce n’est sûrement pas propice à créer un “environnement favorable à l’apprentissage” pour les élèves qui fréquentent votre école. L’utilisation d’un bac à déchets est une bonne initiative, mais il vous faudrait impérativement revoir la fréquence de levée pour éviter que de telles situations se reproduisent à l’avenir», souligne-t-il.

Le «hic», c’est que tout est fermé, ou presque durant le congé des Fêtes.

Congé: fermé

Le congé des Fêtes a commencé le vendredi 21 décembre en fin de journée. Cet après-midi là, le concierge de l’école a sans doute mis les dernières ordures de l’établissement scolaire dans la benne avant de quitter pour le congé des Fêtes.

Or, selon Alain Perron, porte-parole de la CSDM, interrogé par journaldesvoisins.com, la levée aurait dû se faire quelques jours après le départ en congé, mais ce ne fut pas le cas.

«La compagnie RCI doit venir vider cette benne à ordure chaque dimanche», a-t-il précisé au jdv dans un courriel.

Ainsi, indiquant qu’il s’agissait d’un oubli de l’entreprise de ramassage, M. Perron précise, en outre que certains riverains ou autres résidants ont pu contribuer à accentuer la malpropreté des lieux…

«Avant le congé de Noël il est normal de remplir le conteneur.  L’erreur vient de la compagnie qui n’est jamais venue vider le conteneur… et de certains voisins qui y ont déposé leurs vidanges !»

Le 311 avant toute chose

Au retour des Fêtes, M. Poitras a reçu un courriel de la mairesse de l’arrondissement:

«J’ai transmis votre courriel au directeur des travaux publics de l’arrondissement la semaine dernière. Il verra à ce que cela ne se reproduise plus. Toutefois, si la situation venait à se reproduire, veuillez svp immédiatement le signaler par l’entremise du 311. »

L’arrondissement demande aux citoyens de signaler les problèmes inhérents à la gestion du territoire en communiquant avec le 311.

M. Poitras n’avait pas eu ce réflexe. À ce sujet, il précise:

«Non je n’ai pas appelé le 311. Je ne crois pas que la veille du jour de l’an, un dimanche par surcroît, j’eusse obtenu une réponse. Je croyais à l’époque que la gestion de ce bac à déchets était de la responsabilité de la CSDM d’où mon envoi du message à l’École Saint-André-Apôtre avec copie au siège social de la CSDM.»

Problème réglé?

L’arrondissement a dû faire face à un sérieux problème de ramassage d’ordures et de compost au cours des derniers mois. Toutefois, une nouvelle entreprise, RCI, a pris la relève depuis le 1er décembre.

L’oubli de la benne d’ordures du parc-école St-André ne semble pas s’être produit ailleurs pour d’autres écoles du territoire de l’arrondissement. Le rodage de l’entreprise de ramassage ne devait pas être tout à fait au point.

Les résidants de l’avenue de l’Esplanade qui ont déjà pu voir un coyote se promener sur le terrain du parc-école n’ont pas semblé apprécier la benne débordant d’ordures, particulièrement pendant le congé des Fêtes. Le cas échéant, les ordures peuvent attirer les coyotes.

La benne a finalement été vidée le lundi 7 janvier, au retour des Fêtes.

Jean Poitras a d’ailleurs reçu un autre courriel  à ce sujet, cette fois de la conseillère du district, Nathalie Goulet, il y a quelques jours:

«Je vous remercie de nous avoir écrit pour nous signaler que le conteneur de l’école St-André-Apôtre n’était pas vidé.  J’en avait moi-même informé le directeur des travaux publics de l’arrondissement pendant les Fêtes. Cet incident nous a permis de réaliser qu’il y avait eu une confusion dans le cahier des charges de l’entrepreneur. Nous avons fait la correction et tout devrait à présent rentrer dans l’ordre. »

 

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Montréal en questionnement au sujet des circulaires

Une consultation publique, organisée par la Ville-centre, aura lieu bientôt afin de…

Inauguration de la CIEC de Bordeaux-Cartierville

Peut-être ferez-vous affaire avec les jeunes de la Coopérative d’initiation à l’entreprenariat…

Les jeunes de l’arrondissement s’expriment

Une quinzaine de jeunes de l’arrondissement étaient réunis jeudi soir dans le…

Les Brèves – Semaine du 17 mai 2019

Pollués de Montréal-Trudeau: action collective sur le bruit des avions autorisée  Me…