(Photo : Courtoisie de Pixabay)
(Photo: Pixabay)

Pour des enjeux de sécurité et de salubrité, et en raison du fort encadrement que cela requiert, la possession de poules est interdite par la Ville de Montréal. Ahuntsic-Cartierville n’échappe pas à cette règle.

Il est toutefois possible pour les arrondissements de faire des demandes d’autorisation auprès de la Ville-centre. C’est ainsi que les arrondissements Rosemont-La-Petite-Patrie et Mercier-Hochelaga-Maisonneuve ont commencé à introduire des poules sur leur territoire, sur une base toutefois très limitée.

Dans Rosemont-La-Petite-Patrie, la possession de poules est pour l’instant uniquement autorisée à l’occasion de projets communautaires ou éducatifs. Dans Hochelaga-Maisonneuve, elle est légale seulement sur de très grands terrains d’au moins 3  000 m2. Seuls des jardins communautaires ont donc pu se doter de poules dans le quartier.

Projet-pilote dans Rosemont

Dans un précédent article du journaldesvoisins.com sur le sujet, la chargée de communication pour l’arrondissement, Émilie Miskdjian, indiquait qu’aucun projet-pilote n’était en préparation pour autoriser la possession de poules dans Ahuntsic-Cartierville.

S’il n’y a pas de projet-pilote en ce sens à Ahuntsic-Cartierville, il y a depuis un an un projet-pilote dans Rosemont-La-Petite-Patrie qui examine la possibilité de permettre la possession de poules par les particuliers.

Dans le cadre de cette expérience menée en partenariat avec le Laboratoire en agriculture urbaine (AULAB), une cinquantaine de personnes sont autorisées par l’arrondissement à posséder de deux à quatre poules dans leur cour arrière (jardin).

Une inspiration pour Ahuntsic

Directeur de cabinet du bureau de la mairie et des élu(e)s de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, Jean-François Desgroseilliers, nous informe que l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville allait observer les résultats du projet-pilote de Rosemont-La-Petite-Patrie et, possiblement, s’en inspirer pour faire la même chose à Ahuntsic-Cartierville.

« Il n’y a aucune porte de fermée face à l’idée », affirmait M. Desgroseilliers à journaldesvoisins.com.

Ce n’est toutefois pas un projet pressant.

Jean-François Desgroseillers déclare que depuis son entrée en poste, l’arrondissement n’a reçu aucune demande de la part de résidants désireux d’avoir des poules chez eux.


Vous avez apprécié cet article? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journaldesvoisins.com donne droit à un reçu fiscal.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Il poussera des projets dans Chabanel

Le terrain du 50-150, rue de Louvain Ouest dans le secteur Chabanel…
Détail de l'arrière de l'école Sophie-Barat (Photo : Philippe Rachiele, JDV)

École Sophie-Barat: sélection des entreprises pour travaux majeurs

  Le 23 septembre, Sabine Posso, directrice de l’École Sophie-Barat, annonçait par…

Une nouvelle prison à la place de Tanguay

On sait ce qui adviendra de l’ancienne prison Maison Tanguay, fermée pour…
Gouin Ouest

Les travaux sur Gouin Ouest reportés d’une année

Le chantier devait commencer cette année. À deux mois de la fin…