Michèle Giroux est au centre de la photo (Photo : courtoisie)
Michèle Giroux est au centre de la photo (Photo : courtoisie)
Michèle Giroux est au centre de la photo (Photo : courtoisie)

Le 23 novembre, la directrice de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, Michèle Giroux, a été récompensée pour son travail et sa contribution au développement d’Héritage Montréal, en raison de sa participation à la création d’un cours de rénovation résidentielle.

Cet organisme privé à but non lucratif a remis la reconnaissance « Pierre angulaire
à six personnalités » qui, par leur engagement dans le cadre des cours de rénovation résidentielle, ont participé à « la sensibilisation des propriétaires à la préservation du patrimoine résidentiel et à la conservation de l’architecture distincte des quartiers montréalais. »

La contribution de Mme Giroux au sein d’Héritage Montréal remonte à l’année 1981, lorsqu’à la fin de ses études universitaires en architecture à l’Université de Montréal, elle a joint l’organisme qui commençait alors à élaborer un plan de cours pour la rénovation et la restauration domiciliaires.

Grâce à ce cours, qui est toujours donné 35 ans plus tard, Héritage Montréal souhaitait que les propriétaires puissent mieux comprendre l’importance de préserver les éléments architecturaux de leur résidence et puissent mettre en valeur les atouts de leur patrimoine immobilier.

« Le cours a été adapté et vulgarisé pour le grand public. Ce n’est pas donné à tout le monde d’être capable de faire ce lien-là », dit Mme Giroux.

Mme Giroux a notamment coordonné la conception du plan de cours et a monté une imposante banque d’images des différentes résidences montréalaises avec un caractère patrimonial.

« J’ai visité beaucoup de chantiers de construction pour voir des bâtiments qui étaient en restauration ou en rénovation », explique Mme Giroux. « On a construit une première banque de diapositives pour les conférenciers. Je me rappelle très bien – c’était des diapo kodachrome qu’on mettait dans des carroussels pour chacun des cours. » Ces images ont, plus tard, été numérisées.

Ce travail l’a inspiré à en apprendre davantage (elle a d’ailleurs complété une maîtrise en aménagement à l’Université de Montréal) et l’a convaincu d’entreprendre une carrière à la Ville de Montréal. Elle a commencé comme architecte, puis est devenue gestionnaire et urbaniste.

« J’étais en contact avec des experts et des architectes de la pratique privée spécialisés en restauration, en rénovation et en recyclage de bâtiments anciens. Ils m’ont transmis énormément de connaissances. Ça a aiguisé mon regard quand je regarde l’architecture de Montréal », dit la directrice générale d’Ahuntsic-Cartierville. « J’ai pu bien comprendre toutes les périodes de l’historique de Montréal. Après tout, il n’y a pas juste du victorien à Montréal! Il y a aussi le patrimoine moderne, comme Habitat 67. »

Enfin, elle dit que son engagement avec Héritage Montréal l’a bien préparé à travailler dans Ahuntsic-Cartierville, un arrondissement qui compte de nombreux bâtiments et lieux à caractère historique.

En tant que directrice de l’arrondissement, elle dit surveiller de près des projets importants comme l’agrandissement de l’hôpital Sacré-Cœur ou la conversion d’un immeuble des Sœurs de la Providence en centre communautaire.

« C’est sûr que ce sont des dossiers sur lesquels je garde un oeil. Ce qui me préoccupe est de pouvoir préserver (ce patrimoine) pour les générations futures », dit Michèle Giroux en terminant.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Le fédéral allonge 60 000 $ pour la Promenade Fleury

Grâce à une contribution de 60 000 $ obtenue du gouvernement fédéral,…

Un bâtiment sur Gouin Ouest soulève les passions au conseil d’arrondissement

Dans la plus longue séance du conseil d’arrondissement depuis que celles-ci se…

Des résidants d’Ahuntsic-Cartierville touchés de près par la guerre en Ukraine

Écrire que Lyubov Semenyuk est inquiète serait un euphémisme. La jeune femme…

Bloc québécois: André Parizeau déçu d’avoir été «tassé»

Le candidat du Bloc québécois dans Ahuntsic-Cartierville en 2019, André Parizeau, a…