Interdiction Sacs plastique -Alternative - Courtoisie (FB)
Interdiction des sacs en plastique. Prendre d’autres types de sacs. (Photo : courtoisie FB)

La Ville de Montréal annonce la fin de la distribution dans les commerces de détail de la grande majorité des sacs d’emplettes en plastique. À partir du 27 septembre 2022, les commerçants n’ont plus le droit de proposer des sacs d’emplettes en plastique. Les contrevenants pourraient écoper d’amendes allant de 200 $ à 4 000 $.

Des commerçants d’Ahuntsic-Cartierville proposent des solutions de rechange. Et parmi eux, certains ont anticipé cette interdiction.

Autres options offertes 

D’ailleurs, le 23 septembre, la Librairie Monet a envoyé un courriel à ses clients sur les nouveaux choix de sacs qui diffèrent des sacs en plastique.

« Nous vous encourageons donc à apporter vos sacs réutilisables dès maintenant. Dans le cas d’un oubli, il sera tout de même possible de vous procurer un sac en papier avec le logo de la Librairie Monet au coût de 1 $. »

Comme la Librairie Monet, la Ville de Montréal propose d’autres choix aux sacs en  plastique : autoriser la réutilisation des contenants des clients ou proposer des emballages en papier recyclé.

L’incitation par le système de consignes ou de rabais pourrait être également une piste, d’après le site de la Ville de Montréal.

Les commerçants sont encouragés à « réutiliser les contenants et les emballages dans lesquels les produits ont été livrés pour emballer les biens des clients à la caisse ou pour les livrer à domicile ».

Interdiction sac plastique - alternative un sac réutilisable - Courtoisie (FB)
Interdiction des sacs en plastique : les sacs réutilisables seront de mise (Photo : courtoisie FB)

Certains sacs sont dorénavant interdits

Les sacs d’emplette en « plastique conventionnel d’une épaisseur inférieure à 50 microns ainsi que des sacs d’emplettes oxodégradables, oxofragmentables ou biodégradables, quelle que soit leur épaisseur » sont dorénavant interdits dans les commerces de détail, d’après le Règlement interdisant la distribution de certains sacs d’emplettes dans les commerces de détail.

Toutefois, le commerçant peut offrir de tels sacs, exclusivement pour transporter, de l’étal jusqu’à la caisse, des denrées alimentaires. Ils sont ainsi préservés d’un contact direct avec d’autres articles.

Les peines encourues pour les contrevenants

Les peines en cas d’infractions du Règlement interdisant la distribution de certains sacs d’emplettes dans les commerces de détail vont de 200 $ à 1 000 $ pour les personnes morales.

Quant aux personnes physiques, les amendes s’étalent de 400 $ à 4 000 $. Rappelons que cette interdiction concerne aussi les restaurateurs.

 

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Écoquartier Louvain Est : du progrès et des embûches

Une centaine de personnes étaient présentes lundi à une rencontre sur l’écoquartier…

Un conducteur recherché après une collision à l’intersection Berri / Sauriol Est

Un conducteur aurait embouti au moins sept véhicules stationnés rue Berri et…

Une nouvelle prison à la place de Tanguay

On sait ce qui adviendra de l’ancienne prison Maison Tanguay, fermée pour…

Opération Patrimoine : le boulevard Gouin

Dans le cadre d’Opération Patrimoine, Journaldesvoisins.com s’est rendu dans les quatre coins…