Alors que les élections municipales approchent, journaldesvoisins.com a voulu savoir sur quels enjeux les électeurs de chaque district allaient voter. Pour cela, votre média a interrogé un résidant dans chacun des districts d’Ahuntsic-Cartierville: Ahuntsic, Bordeaux-Cartierville, Saint-Sulpice, et Sault-au-Récollet. Ils nous ont précisé quels sont, à leur avis, les quatre enjeux majeurs de leur district.

Les enjeux d’Ahuntsic

Jean Archambault (Photo: courtoisie)

Selon Jean Archambault, le premier enjeu serait au niveau de la hauteur des bâtiments.

« L’arrondissement est reconnu pour sa diversité sur le plan des habitations. Il faut donc étudier avec soin tout projet résidentiel en hauteur qui amènerait plusieurs nuisances, dont un nombre trop important de véhicules, » explique le résidant du district.

Il aimerait aussi que les autorités prennent en considération les îlots de pauvreté et le vieillissement de la population en n’augmentant pas trop la valeur des habitations.

Un autre problème se situerait au niveau du trafic routier. Il faudrait, selon lui, prendre des mesures de ralentissement pour éviter les accidents et contrôler le trafic routier pour éviter la congestion.

Les enjeux de Bordeaux-Cartierville

Pauline Carignan (Photo: courtoisie)

Pauline Carignan a souligné que, selon elle, plusieurs enjeux électoraux se situeraient vers Bois-Franc.

« Lequel des candidats ou candidates est prêt à s’investir pour que les citoyens de Cartierville aient enfin une station de métro près de la gare Bois-Franc remplissant ainsi une promesse vieille de 40 ans faite par la STCUM dans les années 70? », se demande la résidante du district.

Elle voudrait même que Bois-Franc devienne une véritable « gare intermodale » reliant les circuits du REM, du métro et des autobus comme cela était prévu.

Pour elle, le candidat idéal serait également en faveur de l’établissement d’une « Régie des condominiums » qui assurerait une meilleure gestion de ce type d’habitation et prendrait des mesures pour limiter le bruit de la circulation.

 Les enjeux de Saint-Sulpice

Mina De Vincenzo (Photo: courtoisie)

Mina Vincenzo, résidante du district, estime que l’un des enjeux principaux serait la salubrité de son quartier, notamment pour la rue Chabanel. Selon elle, il faudrait faire un suivi et donner des amendes aux commerces et résidants qui ne sont pas respectueux de leur environnement.

« En plus, les rues et trottoirs sont horribles. Notre quartier à 60 ans;  il est temps de refaire les rues et trottoirs au complet, mais ils ne font que patcher, » renchérit-elle.

Pour elle, un autre enjeu se situerait au niveau des camions de livraison. Ils passent et s’arrêtent dans les rues résidentielles créant de nombreux embouteillages.

Les enjeux du Sault-au-Récollet

Martin Desmarais (Photo: jdv P. Rachiele)

Pour le Sault-au-Récollet, Martin Desmarais, un résidant très engagé dans son district, a dégagé plusieurs enjeux qui, selon lui, feront pencher la balance.

La circulation, la mobilité et le déplacement sont, selon lui, très problématiques.

« La 19 et l’augmentation du flot à venir sont un gros souci pour les habitants du Sault. Le modèle actuel de mobilité urbaine date du passé et ne fonctionne plus, » affirme M. Desmarais.

Le respect du patrimoine est un autre enjeu qui tient à cœur à ce résidant du district historique du Sault-au-Récollet tout comme l’agriculture urbaine.

Selon lui, le prochain élu devra se munir d’un plan et d’une vision d’urbanisme clairs.

Il souligne également la « gestion interne de la ville » notamment dans le parc de la Visitation où les nombreux propriétaires ont du mal à communiquer, ce qui cause des problèmes de gestion.

 

 

 

S'abonner
me prévenir de
guest
4 Commentaires
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Mimi Can
Mimi Can
4 Années

Il faudrait s’occuper aussi en urgence de forcer les citoyens qui ne s’occupent pas de leurs frênes. Plusieurs meurent sans que les propriétaires ne fassent quoi que ce soi. Bien que la ville ait été avertie, rien ne bouge.

Zonker Cousteau
Zonker Cousteau
4 Années

Deux des dossiers importants pour Bordeaux-Cartierville sont la sortie direction ouest de l’auroroute des Laurentides sur Salaberry qui est souvent un endroit où les véhicules quittant la 15 ne cèdent pas le passage aux voitures circulant déjà sur Salaberry. L’autre dossier serait de faire peinturer une zone d’interdiction d’arrêt devant la caserne de pompier #42 afin de garantir que les véhicules circulant sur Salaberry et désirant emprunter l’autoroute en direction nord ne bloquent pas la sortie des camions de pompiers comme c’est souvent le cas en période de congestion plus importante.

FLauzon
FLauzon
4 Années

Hé citoyens, avez-vous des oreilles? Un des enjeux crucial de cette campagne est le bruit des avions. viendra un temps où nous ne pourrons plus vendre nos maisons à leur juste prix à cause de cette nuisance qui va en augmentant.

Mina De Vincenzo
Mina De Vincenzo
4 Années
Répondre à  FLauzon

Absolument vous avez raison!!!

Vous pourriez aussi aimer ces articles
La circulation sur le boulevard O’Brien est perturbée par le chantier de la gare du ruisseau (REM), qui réduit le passage à niveau à deux voies au lieu de quatre en temps normal. (Photo JDV – François-Alexis Favreau)

Circuler dans Cartierville : un casse-tête à résoudre

Les automobilistes appréhendent le boulevard O’Brien, une artère importante située dans le…

Le coin communautaire – Semaine du 1er avril 2022

Pâques au Pressoir du Sault-au-Récollet – 15 au 18 avril 2022 Visite…

Vaccination des 5-11 ans : « On est sur les blocs de départ ! »

Alors que Montréal affiche une hausse des cas de COVID-19 depuis la…

Le coin communautaire – Semaine du 3 décembre 2021

Marche des femmes, 6 décembre Comme à chaque année, le Centre  des…