insectes

En juillet dernier, le Journal de Montréal annonçait que deux écoles de la CSDM sur trois avaient été visitées par des exterminateurs entre 2012 et 2016. L’article n’indiquait toutefois pas quels étaient les établissements concernés, se contentant de présenter les cas les plus problématiques. Qu’en est-il toutefois des écoles présentes sur le territoire de l’arrondissement?

Dans cet article, le média soulignait que 66% des écoles de la Commission scolaire de Montréal (CSDM) avaient été visitées par des exterminateurs. Même s’il ne fait pas partie des cas les plus dramatiques, l’arrondissement n’échappe pas à cette réalité.

En effet, selon un document remis au jdv par la CSDM, la majorité des écoles de l’arrondissement ont été, entre 2012 et janvier 2017, visitées par des exterminateurs. En fait, toutes les écoles présentes au sein du territoire d’Ahuntsic-Cartierville, et faisant partie de la CSDM, ont, à au moins une reprise, été visitées par un exterminateur, sur cette période de quatre ans.

Raisons diverses

Les motifs justifiant la présence d’exterminateurs varient d’une école à une autre. Au sein de l’arrondissement, des requêtes ont été formulées pour des problèmes d’abeilles, de blattes, de coquerelles, de fourmis, de guêpes, de rats ainsi que de souris.

Entre 2012 et janvier 2017, plus d’un quart de celles-ci concernent la présence de fourmis. C’est notamment le cas des écoles Louis-Colin et Ahuntsic qui ont reçu respectivement sept et neuf visites au cours de cette période pour ce problème. Soit ensemble, près de la moitié des demandes basées sur la présence de fourmis.

Suivent ensuite les souris, les guêpes et les coquerelles. Ces dernières représentent ensemble environ 60% des requêtes faites par les écoles.

De toutes les écoles, c’est l’établissement Saint-Simon-Apôtre qui a fait le plus de requêtes entre 2012 et janvier 2017. En effet, un total de 22 requêtes ont été faites concernant des problèmes de coquerelles, de guêpes et de souris. Cette dernière représente la majorité des requêtes avec près de seize requêtes en provenance de Saint-Simon-Apôtre, soit près de 60 % des requêtes sur le sujet.

Les écoles ayant fait le moins de requêtes sont Saint-André-Apôtre, qui a fait quatre requêtes, ainsi que l’annexe temporaire d’Ahuntsic qui, quant à elle, n’en a fait qu’une.

Des visites préventives

Au total, ce sont près de 131 requêtes qui ont été faites au cours de cette période. Il est important de souligner que toutes les visites ne signifient pas qu’une intervention des exterminateurs soit nécessaire. Il est possible qu’un exterminateur se déplace sans toutefois qu’un problème important en soit la cause.

En effet, selon Alain Perron, responsable des relations de presse à la CSDM, la visite d’un exterminateur n’est pas nécessairement liée à un problème au sein de l’établissement scolaire.

«[Le] fournisseur effectue des visites périodiques de prévention dans les cafétérias, et ce, sans qu’une problématique ne soit présente», souligne M. Perron.

Les montants déboursés pour la majorité des requêtes montrent toutefois clairement qu’une intervention majeure à eu lieu dans certains établissements.

Qu’en est-il de 2017?

En 2016, pas moins de 27 requêtes ont été effectuées au sein d’établissements scolaires, soit un peu plus de 20% des demandes faites au cours de ces quatre années. Difficile toutefois de savoir si des écoles ont été visitées au cours de l’année 2017. En effet, les données les plus récentes du document s’arrêtent en janvier 2017 et il s’agit de l’unique document disponible pour le moment. Il faudra donc attendre encore avant d’obtenir les données sur la situation pour l’année 2017.

Les données indiquent toutefois déjà deux visites entre le 1er janvier et le 18 janvier 2017. Le document semble cependant montrer que celles-ci n’étaient que préventives puisqu’aucuns frais n’ont été déboursés selon le document de quelques 400 pages remis à journaldesvoisins.com qui a dû l’éplucher sérieusement pour fournir un portrait de la situation sur le territoire d’Ahuntsic-Cartierville.

 



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Louvain Ouest: après les tournesols… les logements?

Singularité de l’arrondissement, Ahuntsic-Cartierville dispose d’un second grand terrain, propriété de la…

Dossier santé – Le Centre d’études du sommeil de Sacré-Cœur est mondialement connu

Le Centre d’études avancées en médecine du sommeil (CÉAMS), situé à l’Hôpital…

Plomb dans l’eau: le point pour les propriétaires

Le Journal des voisins (JDV) a reçu des courriels de lectrices et…

Nouvelle journée de grève des enseignants au Collège Regina Assumpta

Les enseignants du Collège Regina Assumpta se sont mobilisés lors d’une seconde…