Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

École Fernand-Séguin: élèves et candidats s’apprivoisent

Publié le 28/09/2018
par Joran Collet

Les candidats de la circonscription Maurice-Richard semblent apprécier les questions des élèves de 5e et 6e années de l’école Fernand-Séguin. (Photo: jdv P. Rachiele)

Près d’une centaine de jeunes étaient réunis dans le gymnase de l’école Fernand-Seguin mercredi matin 26 septembre pour rencontrer les candidats des principaux partis politiques de l’élection en cours dans la circonscription Maurice Richard. Pendant près d’une heure, les candidats ont eu l’occasion de répondre aux questions des écoliers attentifs. Organisé dans le cadre du programme «Électeurs en herbe» du Directeur général des élections du Québec (DGEQ), il s’agit d’une première au Québec.

Les élèves des classes de 5e et 6e de l’école primaire Fernand-Séguin ont pu à leur tour prendre part à la campagne électorale qui anime l’actualité du Québec depuis la fin août. 

C’est sous la responsabilité de Marc-Étienne Deslauriers, parent bénévole, président du conseil d’établissement, et responsable de la simulation du scrutin, qu’une dizaine de jeunes de 6e années ont organisé et animé une rencontre entre 96 élèves de l’établissement scolaire d’Ahuntsic Est et les candidats des principaux partis qui se présentent dans la circonscription Maurice-Richard.

Par la suite, ces mêmes élèves allaient prendre part à un scrutin dans l’école en votant pour le candidat de leur choix.

Une simulation de scrutin s’était déjà tenue à l’école à l’occasion des élections municipales de 2017, mais il s’agissait d’une première dans le contexte d’une élection provinciale. 

«Toutefois, a précisé Marc-Étienne Deslauriers, par courriel au jdv, il s’agissait du premier événement-rencontre que nous organisons avec des candidates et candidats véritables.»

C’est dans une ambiance bon enfant que les candidats se sont prêtés au jeu pendant une heure.

Fanion et clochette…

Les candidats se sont tout d’abord présentés à tour de rôle. Ils ont ensuite fait part des raisons qui les ont amenés à se porter candidats à l’élection. Chacun avait une minute pour répondre aux questions qui ont couvert une multitude de thèmes, tels que l’éducation, l’immigration, le compostage ou encore l’économie. Un exercice difficile, dont ils ont pris le rythme dès la seconde question.

Les élèves ont sélectionné les thèmes et questions qui étaient posés aux candidats et une organisation minutieuse régulait l’événement. Les jeunes ont administré la discussion d’une main de fer et avec brio, rappelant à coups de fanion (après 30 secondes) et de clochette (fin de la minute) le temps restant pour chaque candidat.

L’efficacité de l’organisation a amené Marie Montpetit, candidate sortante du Parti Libéral du Québec dans Maurice Richard, à prendre quelques secondes de son temps de réponse pour souligner que l’événement était mieux organisé que d’autres débats organisés par des adultes auxquels elle avait eu l’occasion de participer.

À la fin de la période des questions, pour lesquelles les thématiques générales étaient connues à l’avance par les candidats, une question secrète leur fut posée. Ils ont eu à indiquer pour qui serait attribué leur vote s’il n’était pas candidat. Se prêtant une nouvelle fois au jeu, les Marie Montpetit (PLQ) et Frédéric Lapointe (PQ) se sont choisis mutuellement; tandis que Gilles Fournelle (PV) et Manon Gauthier (CAQ) ont désigné Raphaël Rebelo (QS) alors que ce dernier a choisi Gilles Fournelle (PV). La plupart des candidats ont précisé qu’ils votaient pour le candidat, et non pour le parti.

Une expérience appréciée

De gauche à droite: Livia, Louis et Miro répondent aux questions du représentant du jdv,, Joran Collet. (photo : jdv P. Rachiele)

Après la rencontre, journaldesvoisins.com s’est entretenu avec Livia, Louis et Miro, trois des jeunes élèves de 5e et 6e années de Fernand-Séguin. Tous les trois soulignent avoir apprécié l’événement qui leur a permis d’obtenir plus de renseignements sur les partis et leurs idées.

Miro a aimé en apprendre davantage sur les raisons qui ont poussé les candidats à s’engager en politique active. Grâce à l’événement,le jeune homme a notamment appris qu’il y avait un candidat pour le Parti vert dans la circonscription. Le garçon dont les parents parlent de politique apprécie particulièrement avoir pu mieux comprendre les différentes idées de chaque parti.

Louis, quant à lui, souligne en connaître maintenant davantage sur les idées que défendent chacun des candidats. Il trouve ce genre d’activité intéressante; elle lui a donné envie de participer davantage.

Quant à elle, Livia souligne qu’elle aurait préféré que les candidats disposent de plus de temps pour répondre aux questions. Elle juge qu’une minute c’est trop court pour aller en profondeur sur les questions abordées. Elle note toutefois que ce genre d’événement permet à elle et à ses collègues d’avoir une meilleure compréhension des enjeux qui leur semblent parfois difficiles à saisir. Elle était, elle aussi, contente d’avoir pu assister à cette rencontre qui lui a donné envie de s’engager dans ce processus.

Et on vote!

Jeudi, les élèves ont été nvités à voter pour le candidat de leur choix. Cet exercice a lieu dans plusieurs écoles du Québec totalisant près de 150 000 étudiants.

À l’occasion de de ce vote, certains élèves ont assumé différents rôles, notamment celui de scrutatrice et scrutateur.

À l’école Fernand-Séguin, le taux de participation a été de 99%; une seule absence ayant été constatée.

Quant aux résultats de cette élection informelle, ils seront révélés mardi prochain.

Le parent responsable, Marc-Étienne Deslauriers, a aussi invité les jeunes à se présenter le jour du vote dans les bureaux de scrutin, lundi 1er octobre,  puisqu’ils auront la possibilité d’émettre leur opinion sur différentes questions importantes dans un endroit précis du bureau de vote.