Festival trad de Montréal en 2022
Un spectacle lors du Festival Trad 2022 à la Maison de la culture Ahuntsic. (Photo: Séverine Le Page, JDV).

Rendez-vous musical de la fin de l’été, le Festival Trad de Montréal animera le parc Ahuntsic et la Maison de la culture, juste en face, durant cinq jours. Le Journal des voisins fait le point à quelques heures du lancement de l’événement.

Du 30 août au 3 septembre, jams, concerts, ateliers et veillées de danse seront au programme. Le Festival Trad de Montréal n’a pas de scène unique comme cela se fait en général pour des festivals. Il mise sur des rassemblements de musiciens, de spécialistes et de spectateurs intéressés dans une sorte de grande kermesse.

Connu jusqu’en 2020 sous le nom de la Grande rencontre, le festival de musique traditionnelle québécoise est devenu le Festival Trad de Montréal (FTM) depuis trois ans.

Les organisateurs ont fait appel cette année à Yaëlle Azoulay comme porte-parole du Festival. Cette jeune gigueuse, calleuse, chorégraphe et enseignante a beaucoup de cordes… à son violon. Elle baigne dans ce genre de musique depuis plus de dix ans. Par sa seule présence, elle confirme cette tendance de renouveau de la musique Trad, du moins à Montréal.

Réveil et relève

«On le voit par le fort engouement pour les veillées de danse, justement. Cela a été une année record à plusieurs endroits grâce à la participation des plus jeunes», indique-t-elle au Journal des voisins (JDV).

La musique Trad, c’était ce qui remplissait dans l’ancien temps les rencontres populaires. C’était ce qui permettait de danser et d’être ensemble. Il semble que chez beaucoup de jeunes il y a le désir de retrouver cette ambiance-là.

Yaëlle Azoulay, porte-parole du Festival Trad de Montréal
Yaëlle Azoulay, porte-parole du Festival Trad de Montréal. (Photo: courtoisie, FTM)

«Il y a deux veillées de danse dans le cadre du FTM. Elles seront complètement différentes, mais super le fun le vendredi puis le samedi soir», précise Mme Azoulay au JDV.

Les veillées ont lieu à l’endroit même où durant toute l’année les membres de l’organisme Espace Trad répètent leurs morceaux et apprennent leurs pas, au premier étage de la Maison de la culture.

«Le samedi soir sera animé, entre autres, par des membres de l’École des arts de la veillée. (…) Le Festival, c’est une manière de rendre cela visible, de faire connaître les activités d’Espace Trad qui ont lieu toute l’année», relève Mme Azoulay.

Le spectacle de Tissés Serrés aura pour but de s’initier aux chorégraphies Trad. Cet ensemble veut faire danser les gens et faire découvrir la danse traditionnelle du Québec, mais aussi d’ailleurs.

«La musique Trad est faite pour faire danser à la base. Elle fait le lien entre la musique et la danse. C’est indissociable. C’est pouvoir se laisser aller, s’amuser, lâcher son fou grâce à la musique Trad. Je pense que cela contribue à l’élan [de renouveau] en ce moment», convient la porte-parole du FTM.

Ouverture et clôture

Le FTM est aussi un accès à d’autres musiques traditionnelles. Celles qui viennent d’un peu partout dans le monde. Elles ont leurs publics et leurs curieux.

Cette année, Mohamed Raky et Bertil Schulrabe, deux percussionnistes de l’ensemble Oktoecho, qui a sa résidence à la Maison de la culture Ahuntsic, initieront les spectateurs aux divers rythmes du Maroc, reflet de racines musicales nord-africaines, subsahariennes, moyen-orientales et européennes.

La Fanfare de L’île, ces musiciens réunis autour de la pratique du jazz traditionnel, recréent souvent dans les rues de Montréal les sons festifs des Second Line de La Nouvelle-Orléans.

Qualifié de «forme d’art par excellence de la Nouvelle-Orléans, des funérailles jazz sans corps», né dans la communauté afro-américaine, le Second Line a commencé par des événements de quartier.

Ce groupe de cuivres et de percussions pour une parade joyeuse sera au programme le jour de clôture du FTM.

Programme complet et billetterie du FTM. Il y a de l’animation et des spectacles gratuits ainsi que des ateliers et des concerts payants. Gratuit pour les 12 ans et moins.



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Un cœur en automne – un texte de fiction sur l’amour de Nicolas Bourdon

Mon ami et moi achevions un excellent repas au Petit Flore. Il…

Événements en juin à ne pas rater à Ahuntsic-Cartierville

L’Esplanade Louvain : deux ambiances jusqu’en octobre! L’Esplanade Louvain offre, d’une part,…
Danielle Shelton

Une auteure et artiste de Cartierville honorée

Danielle Shelton, résidente de Cartierville, a reçu un prix hommage dans le…

Journées de la culture, exposition, ateliers… sept activités à faire en octobre à Ahuntsic-Cartierville

Faucons, Journées de la culture, ateliers, expositions… découvrez les événements à ne…