gare ahuntsic, boul. Acadie près Sauvé
gare ahuntsic, boul. Acadie près Sauvé
Gare Ahuntsic de l’AMT, boulevard de l’Acadie près de Sauvé. (Crédit-photo: JDV Philippe Rachiele)

Si vous voyagez avec les trains de banlieue, vous constatez peut-être que les gares Sauvé et Ahuntsic sont parmi les moins utilisées de la nouvelle ligne Mascouche. Quel est l’état de la situation?

Il y a au total 13 gares sur cette ligne qui est en service depuis le premier décembre 2014. La gare Ahuntsic, situé sur le boulevard l’Acadie, se classe au 12e rang sur 13 en termes d’achalandage et la gare Sauvé, située sur la Berri, est au 9e rang. En 2015, on comptait 47 700 passages à la gare Ahuntsic et 62 500 à la gare Sauvé. Fait intéressant, la gare Sauvé n’est ouverte seulement que depuis le 6 juillet 2015.

Une ligne moins utilisée que les autres

La ligne Mascouche se classe elle aussi parmi les moins achalandées du réseau. L’Agence métropolitaine de transport (AMT) a enregistré 1 176 300 passages sur cette ligne, alors qu’elle en a enregistré presque 14 fois plus sur la ligne Deux-Montagnes, soit 14 991 700 passages, et 5 849 700 passages sur la ligne Saint-Jérôme, pour ne nommer que celles-ci.

Selon la conseillère en relations médias, Caroline Julie Fortin, il ne faut toutefois pas sauter trop rapidement aux conclusions puisque la ligne n’est en fonction que depuis 20 mois. «De façon générale, on considère qu’il faut environ trois années à un nouveau service de transport collectif avant d’atteindre une certaine maturité d’achalandage. Les données d’achalandage observées depuis la mise en service de la ligne Mascouche doivent donc être utilisées avec prudence», prévient Mme Fortin. L’AMT poursuivrait d’ailleurs actuellement ses démarches promotionnelles afin de faire connaître davantage le nouveau service aux citoyens.

Confiance à l’AMT

La porte-parole d’AMT croit cependant que les résultats observés jusqu’à maintenant laissent présager que l’AMT respectera ses objectifs. «Je peux vous dire qu’au moment de lancer la ligne, l’AMT évaluait que cinq ans après sa mise en service, l’achalandage quotidien potentiel de la ligne devrait avoisiner 11 000 passagers. Après 20 mois d’activité, les résultats d’achalandage que nous observons sont très satisfaisants (environ 6400 passagers par jour sur la ligne en mars 2016)», explique-t-elle.

Les prochains relevés concernant l’achalandage seront produits par l’AMT au cours du mois de septembre. «Nous aurons donc sans doute de nouvelles données desquelles discuter plus tard cet automne», précise Mme Fortin.

Bois-de-Boulogne

La gare Bois-de-Boulogne de la ligne Saint-Jérôme est elle aussi située dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville. Elle est toutefois nettement plus prisée que les gares Sauvé et Ahuntsic. L’AMT peut même constater une augmentation constante de l’achalandage depuis 2009. Selon les données fournies par l’Agence,, le nombre de passagers se chiffre à 171 400 personnes en 2015, comparativement à 133 600 en 2009.

S’il est implanté, le Réseau électrique métropolitain (REM) risque d’obliger les usagers de ces gares qui se dirigent vers le centre-ville à transférer à une gare du REM, en cours de trajet. Cette étape supplémentaire pourrait influencer l’achalandage, le cas échéant. À suivre.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles
Chantier bassin Lavigne

La fin d’un cauchemar appelé bassin Lavigne

Près de cinq ans de souffrance plus tard, les résidants des abords…

Le coin communautaire – Semaine du 3 décembre 2021

Marche des femmes, 6 décembre Comme à chaque année, le Centre  des…

Conseil d’arrondissement du 17 janvier: l’achat local à l’avant-scène

Le conseil d’arrondissement est retourné au format virtuel pour débuter l’année 2022,…

Lettres ouvertes – Semaine du 21 janvier 2022

Sauver nos postes de quartier Pour de nombreux Montréalaises et Montréalais, les…