Vincent, un Ahuntsicois, range ses courses alimentaires dans sa voiture, dans le stationnement de l’épicerie Metro, sur la rue Fleury.  
(Photo : Toma Iczkovits, collaboration spéciale)

La fermeture de l’épicerie Les Marchés Tradition, survenue le 27 janvier dernier, est venue affecter les résidants de Youville qui avaient l’habitude d’y faire leurs courses. Marie-Hélène Cournoyer, citoyenne du secteur, décide alors de créer un groupe Facebook de covoiturage vers l’épicerie pour les gens du quartier.

À la suite de la fermeture de l’épicerie Les Marchés Tradition, dont le Journal des voisins vous faisait état en début de mois, de nombreux citoyens de Youville se sont mobilisés pour répondre à ce que certains appellent «un désert alimentaire» (une zone comprise entre 500 mètres et 1000 mètres sans offre alimentaire saine et abordable, en milieu urbain).

Le Comité citoyen de Youville publie d’abord, le 4 février, un document d’offre alimentaire du secteur, recueillant entre autres : les épiceries grandes bannières qui proposent un service de livraison, les épiceries de quartier, ou encore les paniers de légumes et produits locaux.

Une citoyenne de Youville, Marie-Hélène Cournoyer, saute sur l’occasion pour «ajouter [son] grain de sel» et crée à son tour un groupe Facebook intitulé Covoiturage et achat local Ahuntsic-Youville.

Entraide et durabilité

Marie-Hélène remarque assez vite la popularité des groupes Facebook dans l’arrondissement : «Je pense au Bazar Ahuntsic, ou le groupe Emploi Ahuntsic, dont je suis moi-même modératrice.»

Le 6 février, elle crée donc ce nouveau groupe sur la plateforme, qui rassemble aujourd’hui 33 membres et propose une solution de rechange pour faire ses emplettes. Les inscrits au groupe sont à majorité des jeunes adultes actifs, une catégorie d’utilisateurs particulièrement sensibles au transport durable et donc au concept de covoiturage.

La démarche d’autopartage n’est pas inconnue du quartier, où Marie-Hélène Cournoyer affirme que «cela se fait déjà de façon informelle», mais que «l’idée de covoiturage vers l’épicerie» est quant à elle, toute nouvelle.

Les membres du groupe Facebook semblent toutefois encore un peu timides, car si les règles sont établies, il n’y a pas encore eu concrètement de covoiturage vers l’épicerie réalisé pour le moment.

Marie-Hélène Cournoyer se veut rassurante : «C’est quand même récent. C’est important de rappeler que les gens ne sont pas tenus de se suivre dans les allées à l’épicerie. L’idée, c’est aussi de se mettre d’accord pour se retrouver à l’extérieur, à la sortie des magasins.»

Un secteur au fort potentiel

Du côté du Comité citoyen de Youville, Joakim Lemieux applaudit l’initiative de la citoyenne. Depuis 2017, l’organisme vise à améliorer la qualité de vie des citoyens du secteur : la présence d’une artère commerciale de proximité et diversifiée est justement l’une des préoccupations majeures du comité.

«Concernant l’alimentation, il y avait déjà un manque dans le quartier, car soyons honnêtes, les Marchés Tradition n’était pas l’épicerie la mieux tenue», affirme Joakim Lemieux, membre du Comité citoyen de Youville, expliquant la faible qualité des fruits et légumes.

À l’instar du groupe Facebook de covoiturage vers l’épicerie, qui favorise les déplacements vers les commerces de l’arrondissement, le Comité cherche à inciter la consommation ultra-locale. La rue Lajeunesse, dont de nombreux locaux restent vacants, donne selon elle l’image faussée : celle d’une artère insignifiante à l’investissement des entrepreneurs.

«Ce qu’on essaie de promouvoir au sein du comité, c’est qu’il y a un fort potentiel dans le secteur», note Joakim Lemieux, ajoutant que de nombreuses familles s’installent dans Youville.

Le marché Legendre, situé dans l’immeuble 714 de la rue Legendre Est, est l’un des rares magasins alimentaires du secteur.
(Photo : Toma Iczkovits, collaboration spéciale)

En l’attente d’un développement salvateur, il existe tout de même des solutions pour les emplettes de dernière minute : le Marché Marcoux, situé au 9485, rue Lajeunesse, s’est mis à proposer une offre de fruits et légumes en réponse à la fermeture des Marchés Tradition.

Le Marché Legendre, au 714, rue Legendre Est, propose des produits italiens et une sélection de fruits et de légumes. Joe Rei, propriétaire de cette échoppe implantée dans le quartier depuis 66 ans, se dit par ailleurs ouvert à toutes suggestions de la part des clients : il les invite à communiquer avec lui pour amener plus de produits dans son commerce, selon leurs besoins.

 



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Le mois d’octobre en photos à Ahuntsic-Cartierville

Le Journal des voisins propose un résumé de l’actualité du mois d’octobre 2023…

L’actualité du mois d’août en images

Le Journal des voisins propose un résumé de l’actualité du mois d’août en…

Les langues parlées à Ahuntsic-Cartierville: le français et bien plus

Quelles langues parlent les résidents d’Ahuntsic-Cartierville? Principalement le français (à la maison…

En images: le CycleArt à Saint-André-Apôtre

La rue Prieur Ouest, entre la rue Meunier et l’avenue de l’Esplanade,…