marchés tradition
L’épicerie Les Marchés Tradition, au 9150, rue Lajeunesse, a fermé ses portes le 27 janvier 2023. (Photo : François Robert-Durand, JDV)

La fermeture de l’épicerie Les Marchés Tradition, rue Lajeunesse, a suscité beaucoup de réactions des riverains notamment. Ce commerce situé dans un secteur en pleine revitalisation existait depuis 40 ans.

L’annonce fut brutale. Un papier ordinaire imprimé, collé à la porte, annonçait aux clients que l’épicerie fermait à partir du 27 janvier, a constaté le Journaldesvoisins.com (JDV).

« C’est une mauvaise nouvelle pour les résidants de ce secteur. Il n’y a aucun autre marché ou épicerie dans ce [coin] d’Ahuntsic », regrettait un internaute sous une publication Facebook.

Des dizaines d’autres commentaires mettaient en avant justement la position stratégique de ce commerce de proximité.

Pour la conseillère de Ville de Saint-Sulpice, Julie Roy, cette fermeture n’est pas étonnante, confie-t-elle en entrevue au JDV.

« On l’avait vu venir depuis longtemps. Les rayons étaient de plus en plus vides. C’est arrivé rapidement, mais ce n’est pas venu comme une surprise », observe-t-elle.

L’épicerie Les Marchés Tradition de la rue Lajeunesse. (Photo : François Robert-Durand, JDV)

Elle partage aussi la déception de ses concitoyens parce qu’ils devront trouver d’autres sources d’approvisionnement à proximité.

« Nous nous approchons quand même du désert alimentaire », souligne-t-elle. Un désert alimentaire est défini par un secteur qui n’offre pas de produits frais à prix abordables dans un rayon de 500 à 1000 mètres des résidences, en milieu urbain.

Il faudra effectivement marcher un peu plus pour se rendre aux dépanneurs situés dans les environs. Sinon, il faudra prendre sa voiture pour faire le plein dans des épiceries plus éloignées.

Vent de changement

La fermeture de ce magasin des Marchés Tradition peut aussi être perçue comme une mauvaise nouvelle à propos d’une rue, Lajeunesse, et de son secteur, Youville, où d’importants efforts sont consentis depuis un certain temps pour redonner une vie de quartier à ses habitants.

Si elle est un des accès à Ahuntsic, la rue Lajeunesse est aussi – et surtout – une voie de passage pour les gens qui quittent l’île de Montréal, en direction nord.

Toutefois, ça bouge dans le coin. La buvette la Jeune espiègle le confirme. L’organisme Solon collectif mène des initiatives pour recréer une vie favorable aux résidants. Des initiatives, comme la Station Youville qui redonne des espaces aux gens sur la voie publique à la belle saison, renforcent l’idée de l’existence d’un quartier.

Mme Roy est convaincue que la machine est lancée pour de bon même si cela prend plus de temps qu’espèrent les citoyens ou les élus pour voir des résultats spectaculaires. Pour elle, c’est le Réseau express vélo (REV) qui longe cette rue qui a changé la donne. C’est une infrastructure routière qui s’inscrit dans la durée.

« C’est vraiment le REV qui a marqué le début de la revitalisation. En apaisant la circulation, on a envoyé le signe que l’on passait d’une voie de transit à une rue locale », relève-t-elle.

Sinon, la disparition de cette succursale des Marchés Tradition est vue aussi comme une occasion d’affaires. Certains suggèrent déjà une reconversion des locaux. Un internaute propose qu’une épicerie Rachelle-Béry ouvre à la place, un autre, une fruiterie, voire une coop d’alimentation.

D’après Mme Roy, le changement de zonage qui oblige d’avoir des commerces en rez-de-chaussée dans les immeubles devrait favoriser l’arrivée d’un magasin de proximité intéressant dans le secteur. L’action des deux commissaires au développement économique d’Ahuntsic-Cartierville pourrait aider aussi.

« Ils font vraiment du porte-à-porte et appellent des enseignes d’épiceries pour leur dire qu’il y a un local qui s’est libéré : “Voulez-vous venir vous installer?” » mentionne-t-elle.

Un ancien commerce qui ferme pourrait être le signe que les temps changent. « C’est écrit noir sur blanc que la population a changé, qu’il y a de grosses opportunités de développement pour des commerces de bouche, pour des commerces locaux », avise-t-elle.

Effectivement, elle cite une étude de marché financée par l’arrondissement l’année passée qui met en avant le potentiel de ce coin pour d’éventuels investisseurs.

Le JDV a tenté de joindre les propriétaires de la bannière Les Marchés Tradition, sans succès.

Ironiquement, la circulaire des Marchés Tradition a été distribuée hier, dans le quartier Youville, pour la période du 2 au 8 février.

Circulaire
La circulaire des Marchés Tradition a été distribuée dans le quartier Youville pour la période du 2 au 8 février. (Photo : Anne Marie Parent, JDV)



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
2 Commentaires
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Martineau Alain
1 Année

Désolé pour la conseillère municipale mais Lajeunesse n’est pas une rue locale. C’est même une route “provinciale” et la Ville avait dû obtenir la permission de Transport Québec pour faire sa piste cyclable. Faut bien que les autos passent quelque part. Et là circulation automobile va quand même augmenter beaucoup sur Lajeunesse, St-Hubert et les rues résidentielles avec la mauvaise idée de la Ville de réduire d’une voie dans chaque direction l’avenue Christophe-Colomb.

Claudette Viau
Claudette Viau
1 Année
Répondre à  Martineau Alain

“Réduire d’une voie dans chaque direction l’avenue Christophe-Colomb”? Je suis dans le coin de Sauvé-Sauriol-Fleury sur C.C. et j’ai jamais entendu parlé de çà alors qu’est-ce qui se passe à ce sujet?

Vous pourriez aussi aimer ces articles

«Une demande locative très forte et une offre à court terme très limitée»

Le Journal des voisins s’est entretenu avec Francis Cortellino, économiste à la…

L’École des Arts et Musique d’Ahuntsic fête ses 10 ans

L’École des Arts et Musique d’Ahuntsic fêtera bientôt ses 10 ans. Pour…
Placette rue du Fort-Lorette

Inauguration de la placette de la rue du Fort-Lorette

À cet endroit se trouvait un amas de roches grises derrière une…
scouts consignes

La consigne pour financer les activités des scouts en aidant la planète

Les jeunes du 103e groupe scout Saint-André-Apôtre ont collecté bouteilles et canettes…