Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Harout Chitilian entame une autre carrière dans une ONG mondiale

Publié le 03/04/2018
par Christiane Dupont

Le nouveau PDG d’Initiative humanitaire Aurora , Harout Chitilian (Photo: archives jdv)

L’ancien conseiller de Bordeaux-Cartierville, Harout Chitilian, a-t-il tourné le dos pour de bon à la politique après sa défaite aux dernières élections municipales? Toujours est-il que celui qui était pressenti pour devenir le numéro deux d’Équipe Coderre aux élections de novembre dernier a été nommé PDG de l’Initiative humanitaire Aurora, un groupe humanitaire à l’échelle internationale, peu connu, mais relativement récent, qui décerne chaque année depuis 2016 le Prix Aurora à «un sauveur de l’humanité».

«Ma nouvelle vocation!», a-t-il dit à journaldesvoisins.com, ajoutant : «Je suis content du fait que je puisse continuer à servir la communauté à un autre niveau, car ce sont des causes significatives pour moi, celles des réfugiés et des populations déplacées à travers la planète, notamment.»

Défait aux dernières élections municipales, comme candidat à la mairie de l’arrondissement, (mais Effie Giannou, la candidate d’Équipe Coderre au poste de conseillère de Bordeaux-Cartierville a été élue haut la main), Harout Chitilian poursuivra son travail dans la sphère publique, mais à un autre niveau, du moins au cours des prochaines années.

«Après la vie publique, chacun vit différemment ce changement de cap. Et pour moi, même si ça fait cliché, ce ne fut que positif. Autant j’ai été pleinement engagé durant mes deux mandats électifs et aussi durant la course à la mairie de l’arrondissement, autant le lendemain, je me suis attardé à bien faire la transition à l’Hôtel de ville et dans l’arrondissement.»

Tout en ne faisant pas mention des différentes offres qui lui ont été proposées depuis son départ de la scène municipale, cet ingénieur de formation a précisé que, outre ce métier, il avait réalisé avec le temps que sa vocation c’était vraiment le service public.

«Le désir de l’engagement public, une fois qu’on l’a, on l’articule de différentes façons, a-t-il tenu à souligner. Pour ma part, j’ai réalisé que mon engagement et le sens de l’engagement avaient cristallisé cette volonté de servir. Il fallait que je trouve une mission qui allait contribuer à susciter un impact sur la qualité de vie des gens. Ma profession, c’est l’ingénierie, mais ma vocation, c’est le service public! », a ajouté M. Chitilian.

Pour ce qui est du choix mutuel de Initiative humanitaire Aurora à son endroit et vice-versa, M. Chitilian connaissait déjà l’ONG et le rôle qu’elle voulait jouer sur la scène mondiale depuis sa création en 2015.

«Je travaillais déjà avec eux comme conseiller depuis plusieurs semaines, a-t-il déclaré à journaldesvoisins.com. »

Compte tenu de son caractère international, l’ONG a des bureaux un peu partout sur la planète, notamment en Arménie, aux États-Unis, en Allemagne, à Londres, et maintenant à Montréal, précise M. Chitilian, visiblement content de la tournure des événements.

Toutefois, l’ex-conseiller de Bordeaux-Cartierville travaillera à Montréal, mais sera souvent en déplacements. Il rentre d’ailleurs d’un séjour de quelques semaines en Arménie. Et, dit-il, ce ne sont pas seulement des raisons familiales qui le motivent à travailler depuis Montréal.

«Mes racines sont ici et je n’ai pas l’intention de me relocaliser», a-t-il souligné.

Le Prix Aurora

Depuis 2016, l’ONG a remis le Prix Aurora à deux personnes qui ont fait une différence dans la vie des gens, soit le docteur Tom Catena, médecin au Soudan du Sud (Prix Aurora 2017), et Marguerite Barankitse, une Burundaise, protectrice de milliers d’enfants orphelins et réfugiés (Prix Aurora 2016). Ces deux dernières remises de prix se sont faites depuis la République d’Arménie.

L’équipe principale d’Initiative humanitaire Aurora –composée au moins d’une quarantaine de personnes et à laquelle se greffent plusieurs collaborateurs ad hoc peu de temps avant la remise du prestigieux prix– est principalement installée en Arménie, l’une des républiques de l’ex-URSSS depuis 1991.

«Créée au nom des survivants du génocide des Arméniens et en gratitude envers leurs sauveurs, l’Initiative Humanitaire Aurora cherche à mettre en valeur les sauveurs des temps modernes qui font don de la vie et de l’espoir à ceux qui ont un besoin urgent d’une aide humanitaire élémentaire partout dans le monde» peut-on lire sur le site de l’ONG.

Le prochain Prix Aurora sera remis entre le 8 et le 10 juin prochain. Toutefois, les noms des finalistes seront annoncés dès le 24 avril prochain. Il se pourrait qu’à l’avenir l’événement de remise du prix ait lieu ailleurs qu’en Arménie, a tenu à préciser le nouveau PDG.

Rappelons qu’Harout Chitilian, né au Liban de parents arméniens, âgé de 37 ans, a été conseiller de Bordeaux-Cartierville pendant huit ans et vice-président du comité exécutif de Montréal avec l’ancien maire Denis Coderre.

Ingénieur de formation, le nouveau PDG d’Initiative humanitaire Aurora maîtrise plusieurs langues et a travaillé dans plusieurs pays, notamment en Colombie, en Chine, et en Scandinavie.

Parmi les membres du prestigieux jury du Prix Aurora, on note des gagnants du Prix Nobel; des anciens ministres des gouvernements mexicain, français et américain, notamment; le fondateur de Médecins sans frontières; et l’acteur, réalisateur et militant des droits de l’homme, Georges Clooney.

Pour en savoir plus sur le Prix Aurora et l’origine du nom Aurora, cliquez ici.