Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Programme triennal d'immobilisations (PTI)

Hausse de 20% des fonds aux arrondissements; statu quo dans Ahuntsic-Cartierville

Publié le 09/02/2018
par Alain Martineau

Modes de financement du PTI Ville-centre, 2018-2020 (Source: document officiel Ville de Montréal)


Avec un peu de retard, la nouvelle administration municipale a finalement dévoilé son programme triennal d’immobilisations  (PTI) qui, à quelques millions de dollars près, atteint, en projection, un montant semblable à celui de l’équipe de l’ex-maire Denis Coderre, battue le 5 novembre dernier.

La métropole compte dépenser un peu plus de 6,3 milliards de dollars dans ses infrastructures dans le cadre du PTI bon pour les années 2018, 2019, et 2020.

Les arrondissements obtiendront globalement une hausse de 20% de leurs budgets mais attention, il n’y a pas d’argent frais pour Ahuntsic-Cartierville.

« Notre arrondissement a exactement la même enveloppe budgétaire que celle du PTI précédent, soit 21 millions 339 mille dollars » a confirmé Émilie Miskdjian, l’une des responsables des communications à l’arrondissement.

C’est donc une somme de 7 millions 113 mille dollars qui est prévue pour chaque année financière dans notre arrondissement, d’ici la fin de 2020.

Notons que des arrondissements enregistrent des baisses, comme Verdun, mais d’autres comme Ville-Marie (à cause de l’importance du centre-ville) et le Plateau-Mont-Royal auront des hausses spectaculaires sur le plan budgétaire, en raison de besoins plus grands (plus de travaux nécessaires pour les aqueducs, les rues et autres infrastructures).

Tableau de comparaison du PTI (Source : Ville de Montréal)

 

Eau- taxes ?

Les analystes (et l’Opposition officielle) auront remarqué que les investissements dans les infrastructures de l’eau ne grimperont que de 6 millions de dollars en trois ans alors que la ville avait pourtant justifié une hausse des taxes supérieures à l’inflation prévue (3,3 % versus une prévision révisée de 1,7%) en raison des problèmes d’eau.

Sous l’administration Coderre-Desrochers, le PTI allant de 2017 à 2019,  on prévoyait une somme  de 1,676 milliard de dollars pour les infrastructures d’eau, mais avec la nouvelle entité à l’hôtel de ville, la somme passe à 1,682 milliard (PTI allant de 2018 à 2020), un montant presque pareil, la hausse représentant «une goutte d’eau».

Pourtant, dans le budget vivement contesté, la nouvelle administration va aller chercher  31 millions de dollars de plus qu’en 2017 grâce à une hausse de 1,1 % de la taxe sur l’eau.

Un sondage dévoilé mercredi via le site La Presse confirme une vive insatisfaction des Montréalais à l’égard du budget. Près de huit Montréalais sur dix (ce qui est énorme) se sont dits insatisfaits de la hausse des taxes. Chez les 55 ans et plus, c’est pire, 87 %.

Notons que les dépenses prévues dans les secteurs de l’eau et de la voirie frôlent les deux tiers du budget global.

Plus de logis sociaux

Au sujet des logements sociaux, l’administration Plante-Dorais prévoit injecter près de 23 millions de dollars, soit environ 15 millions de dollars de plus que ce que prévoyait Denis Coderre et son équipe l’an dernier pour son dernier PTI.

Projet Montréal s’est engagé à construire 12 mille logements sociaux au cours de son mandat de quatre ans.

Environ le tiers du budget en cette matière servira à l’achat de terrains.

Ahuntsic et Cartierville comptent plusieurs projets de construction de logements sociaux et coopératives (voir notre présente édition papier de février de journaldesvoisins.com-Le Mag) dont un qui retient l’attention, plus de 800 unités de logement, sur l’emplacement de propriété municipale sur Louvain Est, entre les rues Saint-Hubert et Christophe-Colomb.

Pour en savoir plus sur le PTI 2018-2020 de la Ville-centre et de la part des arrondissements, cliquez ici.

 

PartagezShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone