Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Le site des Moulins sera « mis en valeur »

Budget: hausse des taxes avec l’inflation, soulagement ici

Publié le 13/11/2018
par Alain Martineau

Les proprios de Montréal pourront respirer un peu mieux, entre autres ceux qui possèdent une maison unifamiliale dans Ahuntsic-Cartierville.

La hausse du compte de taxes pour l’année 2019 sera moindre que celle de l’an dernier, l’administration Plante-Dorais tenant cette fois sa promesse contrairement à l’an dernier, en limitant la hausse moyenne des taxes des propriétaires montréalais du secteur résidentiel à 1,7 % (1,3% pour le non-résidentiel), soit le taux d’inflation prévu l’an prochain par le Conference Board du Canada, le seul organisme qui prévoit les tendances inflationnistes au niveau des villes.

Ainsi, pour une propriété moyenne de 432 000 $ dans la métropole québécoise, la hausse du compte de taxes sera de 63 $. Mais un peu moins encore dans notre arrondissement.

Concrètement, l’ensemble des propriétaires demeurant dans Ahuntsic-Cartierville auront à composer en moyenne avec une hausse de 1,58 %.  Mais dans la ventilation, on note que la hausse ne sera que de 1,21 % pour les proprios de maison unifamiliale, car ce sont surtout les propriétaires des immeubles de six logements ou plus qui passeront à la caisse avec, dans leur cas, une hausse moyenne de près de 5%.  Les propriétaires de condos eux subiront pour leur part une toute petite baisse.


TABLEAU (Page 10 du document du Budget 2019)

Hausse du compte de taxes selon le type propriété dans Ahuntsic-Cartierville

Total      Unifamiliale     Condo      Multiplex   Six log.  ou plus

1,58 %         1,21 %        (0,03 %)        1,27 %            4,97 %  

Soutien Alzheimer - Des fêtes pour tous : Info ici!

Publicité


Plante rebondit/fait saillants

« Ce budget 2019 rompt clairement avec le passé, a déclaré fièrement la mairesse de Montréal, Valérie Plante, lors du dévoilement du budget la semaine dernière. Il est résolument à l’image de notre administration, pro-économie et pro-écologie », a-t-elle mentionné.

En général, les réactions ont été fort bonnes pour ce budget qui sera adopté prochainement. Mais l’Opposition à l’hôtel de ville, représentée par Ensemble Montréal, formation de l’ex-parti de Denis Coderre, aurait souhaité une baisse plus importante du compte de taxes afin de compenser la hausse «non prévue» de 2018 qui avait  atteint deux fois l’inflation à 3,4 %, entraînant une levée de boucliers.

Autre fait saillant dans le budget 2019, c’est l’aide qu’apporte la ville aux commerçants; plus de la moitié d’entre eux bénéficieront d’une baisse des charges fiscales de l’ordre de 10 %, soit pour la première tranche de 500 000 $ et moins de l’évaluation foncière.

La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante estime que cette mesure réduira le «déséquilibre fiscal» qui existe entre le résidentiel et le non-résidentiel.

Pour sa part, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain a reconnu que le budget (bien maîtrisé) envoie un signal très clair pour venir en aide aux  petits commerçants.

Le budget prévoit même un peu plus de 5 millions $  pour venir en aide aux commerçants qui subissent les inconvénients des chantiers.

Le deuxième budget de l’administration Plante-Dorais atteint 5,7 milliards $; c’est quand même une hausse importante de 4,3 % par rapport au précédent budget qui avait dû être concocté rapidement compte tenu de l’installation de la nouvelle administration (Projet Montréal).

Dans la ventilation du compte que les gens recevront en début d’année (avec les comptes douloureux du temps des Fêtes), signalons que Montréal a gelé le taux de taxe foncière générale, mais a accru la taxe de l’eau de 1 % et celle de la voirie de 0,05 %.

De plus, les élus en poste depuis un an seulement mettent en place une nouvelle taxe pour la création de l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM). Elle équivaut à une hausse de 0,35 % de l’impôt foncier.

De plus, dès l’an prochain, et cela constitue une surprise, les Montréalais pourront payer leur compte de taxes en six ou onze versements, au lieu de deux. Mais attention, il y aura des intérêts à payer, quelques points de pourcentage.

L’administration a dit s’être inspirée de ce qui se fait dans la ville de Québec alors qu’un taux d’intérêt annuel de 4 % environ est imposé aux propriétaires.

Toute l’information sera inscrite sur le compte de taxes. Le processus ne s’applique pas encore pour les commerçants.

Pour notre arrondissement

Les budgets des arrondissements connaîtront une hausse de 25 millions $ (ndlr: voir texte récent sur le budget et PTI de l’arr. Ahuntsic-Cartierville), tout comme celui de la sécurité publique. Montréal accorde également des crédits supplémentaires de 40,6 millions à l’habitation.

Par ailleurs, la députée de Maurice-Richard à l’Assemblée nationale,  Marie Montpetit, s’est entre autres félicité sur Twitter des intentions de la ville dans le budget de prévoir des sommes  pour la mise en valeur du site des Moulins dans le parc de l’Ile-de-la-visitation.

En effet, le document du PTI de la Ville-centre pour les années 2019-2020-2021 ne mentionne pas de montants, mais précise toutefois «la mise en valeur du site des moulins», comme faisant partie de son programme de réaménagement du réseau des grands parcs de Montréal.

Par ailleurs, des programmes seront adaptés pour bonifier les voies cyclables dédiées et ajouter des sas vélo.

Mais on ignore quand on refera la piste cyclable Christophe-Colomb qui devrait, pour être plus sécuritaire, se trouver dans chaque direction, pour suivre le sens de la circulation.

« Afin d’assurer une cohésion du réseau cyclable et la sécurité des usagers de la route, un réaménagement de la voie cyclable sur l’avenue Christophe-Colomb devrait être effectué sur toute sa longueur, soit du boulevard Gouin à la rue Jarry, touchant ainsi deux arrondissements. La Ville de Montréal souhaite développer et bonifier son réseau cyclable en s’assurant que les déplacements à vélo soient confortables, sécuritaires et conviviaux. Pour l’année 2018-2019, elle a d’ailleurs planifié la mise en chantier de 48 projets de développement de voies cyclables et de quatre projets de mise à niveau du réseau existant menant le réseau cyclable à 879 km de voies cyclables, au terme de la programmation », a indiqué Audrey Gauthier, relationniste à la ville-centre.

Enfin, face à la lutte aux changements climatiques, le  programme triennal d’immobilisations (PTI) 2019-2021 prévoit une somme de 60 millions sur trois ans pour l’acquisition de milieux naturels.

Le PTI prévoit aussi 56,8 millions $ pour la mise aux normes des grands parcs et 57 millions $ pour un nouveau programme destiné à la réfection de parcs locaux.

Ainsi, l’administration montréalaise a prévu une somme de 4 millions $ pour créer un pôle sportif régional en sports de balle au parc Ahuntsic déjà pourvu comme on le sait d’un stade de baseball revampé, appelé stade «Gary-Carter», du nom de l’ancien receveur vedette des Expos de Montréal.

Pour prendre connaissance du document du budget 2019 de la Ville-centre, c’est par ici.

Pour consulter le Programme triennal d’immobilisations (PTI) 2019-2021 de la Ville-centre, c’est ici.