Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Devant l'école Ahuntsic, sur St-Laurent, et ailleurs dans Ahuntsic-Cartierville

La limite de 30 km/h n’est pas souvent respectée

Publié le 12/06/2019
par Nicolas Brasseur
Afficheur de vitesse sur St-Laurent à l'école Ahuntsic. (Photo : Nicolas Brasseur) Ahuntsic-Cartierville Montréal

Afficheur de vitesse indiquant 45 km/h sur le boulevard St-Laurent à l’école Ahuntsic. (Photo : Nicolas Brasseur)

Des citoyens d’Ahuntsic-Cartierville se plaignent de la vitesse des voitures dans les rues locales de l’arrondissement, notamment près des écoles. La situation près de l’école primaire Ahuntsic sur le boulevard Saint-Laurent en est un triste exemple.

Pourtant, le 3 juillet 2018, l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville a adopté un règlement, qui permettait de réduire la vitesse maximale dans les rues locales, à 30 km/h.

La limite du 30 km/h vaut également, notamment, pour un secteur du boulevard Gouin, non loin de l’Hôpital Notre-Dame-de-la-Merci.

Sur les plus grandes artères, telles que Sauvé, Gouin Ouest et Saint-Hubert, la vitesse limite était passée de 50 à 40km/h.

Observations sur place

Afficheur de vitesse sur St-Laurent à l'école Ahuntsic. (Photo : Nicolas Brasseur)

Afficheur de vitesse indiquant plus de 45 km/h sur St-Laurent à l’école Ahuntsic. (Photo : Nicolas Brasseur)

Sur place, près de l’école Ahuntsic, journaldesvoisins.com a constaté que la majorité des quarante voitures observées, qui circulaient dans le corridor scolaire de l’école Ahuntsic, ne respectaient pas le règlement.

En effet, sur une période d’une vingtaine de minutes aux alentours de 10 h le matin, seulement les autobus de la STM ou les voitures « écoliers » ont respecté la vitesse permise.

Dans les autres cas, plus du trois quarts des voitures dépassaient les 30 km/h, certains automobilistes allant même jusqu’à plus de 45 km/h, soit 15 de plus que la limite permise et réglementée par l’arrondissement depuis octobre dernier. 

Finalement, quelques automobilistes ralentissaient lors de leur passage devant l’afficheur de vitesse situé à quelques mètres de l’école Ahuntsic.

Changement de régime

Le boulevard Saint-Laurent fait partie des rues les plus achalandées de Montréal. Toutefois, certains endroits de cette artère nécessitent une plus grande précaution de la part des automobilistes.

« Dans les rues locales d’Ahuntsic-Cartierville, la vitesse diminue pour assurer la sécurité de tous », peut-on lire sur l’un des immenses panneaux indiquant le changement de la vitesse maximale à 30 km/h à certains endroits du secteur.

Ces affiches ont été positionnées dans l’arrondissement, notamment sur les grandes rues et près des écoles.

De plus, des panneaux de signalisation sont visibles quelques rues avant l’afficheur de vitesse et l’école en question. Malgré tout, les automobilistes ne semblent pas respecter ce changement de régime.

« Nous observons également le non-respect de la vitesse aux abords des zones scolaires, particulièrement sur les artères », signale par courriel, Isabelle Meunier, chargée de communication pour l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville.

Même constat pour le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM):

« Quand j’ai eu votre information, je l’ai fait valider, indique Danny Diotte, commandant au poste de quartier 27 dans Ahuntsic. Mon agent de circulation a passé quelques heures [devant l’école] et il m’a confirmé ce que vous me dites. »

« Nous, comme service de police, si la limite est 30, notre rôle c’est de faire respecter la limite de vitesse à 30. C’est ce que nos policiers vont continuer de s’efforcer de faire », poursuit-il expliquant que plusieurs opérations policières ont lieu durant l’année sur la circulation routière.

Plus tranquille l’hiver ?

Le commandant Diotte estime que depuis l’arrivée du beau temps, la situation devient plus problématique. Le commandant du quartier 27 confirme que le SPVM a constaté une augmentation du nombre de plaintes concernant les automobilistes qui ne respectent pas les limites de vitesse.

Selon Danny Diotte, les automobilistes roulent moins vite pendant la période hivernale en raison des conditions routières. Ses patrouilleurs n’ont pas été témoins du changement de règlement puisque la période hivernale est plus tranquille. Toutefois, ses policiers constatent de plus en plus un non-respect de la limite de vitesse au fur et à mesure que l’été arrive.

« [Cet] hiver, il y a vraiment eu beaucoup de neige. Donc, ce changement-là on ne l’a pas perçu au poste », dit le commandant. 

La nouvelle réglementation de l’arrondissement est entrée en vigueur au mois d’octobre, soit quelques semaines avant la tombée de la neige sur le territoire montréalais. C’est ce qui peut expliquer le fait que la situation commence à devenir problématique.

Isabelle Meunier confirme que des plaintes ont été déposées par des citoyens en lien avec le non-respect de la limite de vitesse et qu’« une surveillance policière accrue a été déployée ».

« C’est un peu partout dans le quartier [la problématique], mais c’est encore plus préoccupant quand c’est près des écoles », explique le commandant Diotte, mentionnant que le SPVM va continuer de faire des opérations policières.

Journaldesvoisins.com souhaitait mettre la main sur les statistiques des afficheurs de vitesse afin de dresser un meilleur portrait de la situation. Toutefois, Isabelle Meunier nous mentionne que l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville ne dispose pas des données. Même son de cloche du côté du SPVM nous indique le commandant Diotte.

[À titre d’information,  un représentant du jdv a fait l’expérience de rouler en voiture sur Gouin Ouest, dans le secteur indiqué 30 km/h à plusieurs reprises depuis quelques semaines, et son véhicule s’est fait talonner, quand ce ne sont pas les voitures qui décident de le doubler purement et simplement dans la voie du sens inverse.]