Le parc Nicolas-Viel est très fréquenté par les résidants de l’arrondissement cet automne. (Photo: Éloi Fournier – JDV)

Comme beaucoup de résidants d’Ahuntsic-Cartierville travaillent de la maison, il est bien normal de vouloir sortir prendre l’air, surtout la fin de semaine. Or, l’arrondissement fait-il des efforts pour rendre ses parcs plus agréables à fréquenter? 

Alors que des redoux ont fait du bien aux Montréalais en octobre et en novembre, les parcs de l’arrondissement ont été particulièrement sollicités cet automne. 

« L’arrondissement est très au fait de cette augmentation. D’ailleurs, cet été, des effectifs ont été ajoutés à tous les quarts de travail, en semaine et en fin de semaine, afin d’assurer la propreté dans nos parcs », soutient Michèle Blais, chargée de communication pour l’arrondissement. 

Par contre, rien de plus n’a été prévu durant l’automne afin de rendre les espaces verts plus agréables, mis à part la continuation de l’ajout d’effectifs de nettoyage des parcs. Michèle Blais rappelle aussi que la pratique du tennis peut continuer jusqu’au 30 novembre au parc Nicolas-Viel. 

Cependant, le JDV a remarqué lundi que les terrains de tennis n’étaient pas éclairés déjà tôt en soirée.

Pour l’hiver, cependant, l’arrondissement a bon espoir que les citoyens pourront profiter des 77 parcs situés sur son territoire. 

« Avec l’hiver qui s’annonce, nous disposerons, dans nos parcs, de près d’une vingtaine de patinoires extérieures, incluant celle du parc de Mésy (la patinoire Bleu Blanc Bouge) munie d’une surface réfrigérée, explique Mme Blais. La population pourra y pratiquer, si Dame Nature le permet, le patin libre. L’arrondissement compte aussi dans deux de ses parcs, soit Ahuntsic et des Hirondelles, deux buttes où la population aime y pratiquer les sports de glisse. »

On a donc hâte à l’hiver du côté de l’arrondissement! Rappelons que le projet Initiation aux sports d’hiver, qui faisait partie du premier budget participatif, débutera cet hiver. Il s’agit de la mise en place d’une programmation d’activités hivernales à des dates fixes dans certains parcs. L’arrondissement planifie engager 35 000 $ dans ce projet. 

Et l’Île de la Visitation? 

La Maison du Meunier (Photo: Éloi Fournier – JDV)

Récemment, des résidants du Sault-au-Récollet déploraient la fermeture des maisons du Meunier et du Pressoir. Bien que ces lieux historiques n’ouvrent pas leurs portes d’ici 2021, la Ville-centre soutient que des mesures sont en place pour que le temps passé au parc-nature de l’Île-de-la-Visitation soit plus agréable. 

« Les équipes de la Ville de Montréal entretiennent le parc sur une base régulière afin de rendre l’expérience confortable et sécuritaire pour les personnes qui le fréquentent », mentionne Linda Boutin, relationniste pour la Ville de Montréal. « Ces dernières peuvent également faire des commandes pour emporter au Festigoût Café, situé sur le site des Moulins et de la Maison du Meunier, et ouvert les week-ends jusqu’au 30 novembre. Le café ouvrira de nouveau ses portes à partir du 6 février 2021. »

Pour l’hiver, la Ville-centre s’occupera du traçage des pistes de ski de fond et le chalet d’accueil sera ouvert pour permettre la pratique des activités extérieures dans le parc-nature. 

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Net ralentissement des nouveaux cas de COVID dans Ahuntsic-Cartierville

Les nouveaux cas de COVID-19 sont en baisse à Montréal depuis la…

Heureux d’un printemps! Joyeuses Pâques!

JOYEUSES PÂQUES À TOUS NOS LECTEURS ET LECTRICES!

Sacré-Cœur : le XXIe siècle au cœur d’un hôpital (presque) centenaire

Dans les prochaines semaines, le nouveau Centre intégré de traumatologie, de l’Unité…

La Grainothèque, plus populaire que jamais!

La Grainothèque de la Bibliothèque Ahuntsic, qui avait été lancée en avril…