L’équipe du JDV poursuit l’analyse détaillée des résultats du sondage réalisé le mois dernier. Nous vous présentons aujourd’hui quelques constats intéressants sur le profil de notre lectorat.

Premier constat, et sans surprise, notre lectorat est composé principalement de personnes qui habitent Ahuntsic-Cartierville (84 %), qui habitent et travaillent dans l’arrondissement (8 %) ou qui y travaillent (5 %).

Un lectorat réparti sur l’ensemble du territoire de l’arrondissement… et même au delà!

Deuxième constat, contrairement au Mag papier qui rejoint 45 000 ménages dans l’ensemble de l’arrondissement, de Saraguay au Saut-au-Récollet, le lectorat Web du JDV demeure concentré majoritairement dans Ahuntsic, avec une très forte concentration (37 %) dans Ahuntsic Ouest, où le JDV est né il y a bientôt 10 ans.

Les actualités Web du JDV sont également consultées par bon nombre de personnes résidant dans Ahuntsic Est (20 %) – c’est d’ailleurs là qu’habitent deux des trois gagnants de notre tirage maison.

Nos actualités sont également fort consultées dans le secteur Saint-Sulpice/Youville (14 %), tandis que près de 15 % des répondants à notre sondage sont des résidants de Bordeaux-Cartierville, soit dans Cartierville (6 %), dans Nouveaux-Bordeaux (5 %) ou dans Saraguay (2 %).

La pénétration du JDV dans Saint-Simon est plutôt faible avec moins de 2 % de l’ensemble de nos répondants qui résident dans ce secteur, alors qu’une petite partie de notre lectorat Web (6 %) réside dans le secteur du Sault-au-Récollet — où habite la troisième gagnante de notre tirage maison.

Fait intéressant pour un journal local, une part non négligeable de notre lectorat (9 %) provient de l’extérieur de l’arrondissement.

« Je n’habite plus le quartier, mais j’y ai résidé 50 ans et je fréquente un OSBL et des événements culturels dans Ahuntsic », explique une personne qui nous lit depuis le secteur Bois-Franc, dans Saint-Laurent.

Un lectorat très homogène

Le profil démographique que révèle le sondage montre par ailleurs que notre lectorat est en très forte majorité blanc, francophone, éduqué et plutôt aisé.

Ainsi, une infime minorité s’identifie comme une minorité visible (3,5 %) ou ethnique (3 %) et aucun répondant ne dit appartenir aux Peuples autochtones du Canada (Premières Nations, Inuit ou métis). À titre de comparaison, 38 % de la population de l’arrondissement s’identifie à une minorité visible et 0,4 % se déclare d’identité autochtone, selon le plus récent profil démographique d’Ahuntsic-Cartierville.

Le lectorat du JDV est par ailleurs presque exclusivement francophone avec 98 % de nos lecteurs et lectrices pour qui le français est la principale langue utilisée à la maison. Dans l’arrondissement, c’est plutôt les deux tiers de la population dont le français est la seule langue d’usage à la maison.

Par ailleurs, si environ le quart du lectorat du JDV touche un revenu inférieur au revenu moyen au pays, qui s’élevait à 51 000 $ en 2020 selon Statistiques Canada, environ le tiers de nos lecteurs et lectrices (31 %) gagne un salaire de 45 000 $ à 60 000 $. La majorité de nos lecteurs appartient donc à la classe moyenne, tandis qu’environ le tiers d’entre eux sont plus fortunés avec des revenus de 75 000 $ à 90 000 $ (10 %) ou de 90000 $ et plus (20 %).

Les 55 ans et plus comptent pour la moitié du lectorat, avec les 65 ans et plus à eux seuls représentant plus du tiers du lectorat (35 %). Près de 40 % de nos lecteurs et lectrices indiquent d’ailleurs être à la retraite.

Les 25 ans à 54 ans comptent tout de même pour plus du tiers de notre lectorat, avec respectivement 6 % de 25-34 ans, 17 % 35-44 ans et 15 % de 45-54 ans. Plus de la moitié de notre lectorat demeure ainsi actif sur le marché du travail, soit à titre de salarié (41 %), de travailleur autonome (11 %), d’entrepreneur indépendant ou de propriétaire d’entreprise (4 %).

Une très forte proportion de notre lectorat (98 %) détient un diplôme collégial ou universitaire, soit une proportion nettement plus élevée que celle qui prévaut dans l’ensemble de l’arrondissement où moins de la moitié de la population âgée de 25 à 64 ans détient un diplôme universitaire.

À bien des égards, le profil du lectorat du JDV contraste fortement avec la diversité culturelle et socioéconomique qui caractérise Ahuntsic-Cartierville. Prenant acte de ce constat, le JDV compte explorer diverses approches pour rejoindre davantage les publics actuellement sous-représentés dans son lectorat tout en continuant de desservir le lectorat qui le suit avec assiduité depuis bientôt dix ans. Voilà un beau défi à relever pour la deuxième décennie de notre journal communautaire !

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

ADM (presque) muet devant le bruit des avions

Aéroports de Montréal (ADM) émet un couvre-feu sur la circulation des gros…

Des vols et des solutions

Il fait encore clair dehors sur une rue passante du district Saint-Sulpice.…

Un succès pour la première campagne de financement annuel du Collectif Bienvenue 

Le Collectif Bienvenue, qui dispose d’un entrepôt dans le secteur Chabanel, offre…

Sauvons La Bergerie! (Chap. 5)

Conte de Noël Ce conte a été écrit à plusieurs mains par…