Malgré la météo peu clémente, la pluie n’ayant toujours pas cessé de s’abattre sur l’arrondissement depuis la veille au soir, l’assemblée publique sur le développement du site Louvain Est du 17 octobre a attiré un très grand nombre de citoyens. La salle qui les accueillait, située dans la cafétéria du Collège Ahuntsic, était pleine à craquer. Un nombre beaucoup plus important de citoyens se sont déplacés en comparaison avec la dernière assemblée publique sur le projet, tenue le 19 juin dernier, en présence d’un nombre appréciable de citoyens.

Rappel

En ouvrant la soirée, la mairesse d’Ahuntsic-Cartierville, Émilie Thuillier, s’est dite contente de voir tant de gens et a rappelé la dimension de gouvernance partagée du projet.

Rappelons que le bureau de projet est partagé entre la Ville de Montréal, l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville et l’organisme Solidarité Ahuntsic. Il s’agit d’un mode de gouvernance participatif inédit à Montréal.

Le site Louvain Est renouvelé se voudra un « écoquartier » autour d’un pôle d’innovations communautaires et d’économie sociale.

Discussions de groupes

Jacques Ménard était le modérateur de cette soirée ayant pour but de donner la parole en priorité aux citoyens. Les personnes présentes étaient donc regroupées par tables pour maximiser les discussions de manière à ce que tous puissent s’exprimer et donner leur opinion. Quarante-cinq minutes de discussions sur un plan du futur site étaient accordées aux citoyens, suivies d’une synthèse des principales idées retenues à chaque table, présentée par un des membres de chaque groupe.

Alors que chacun des 21 groupes observait le plan et commentait le projet du site Louvain Est, certaines idées revenaient plus souvent que d’autres.

Photo: Jules Couturier, jdv

Inquiétudes et critiques

La majorité des participants disaient apprécier l’aménagement global du projet, sa disposition, ses espaces et ses toits verts, ses jardins communautaires et le sentiment de sécurité que l’on devrait y retrouver.

Par contre, plusieurs groupes disaient s’inquiéter de la densité urbaine qu’ils trouvaient trop élevé par rapport à ce qui existe aux alentours.

Pour certains, la proposition de 1000 logements était trop élevée. Un groupe voulait s’assurer d’avoir au moins 30 % des logements plus grands pour accueillir des familles et ainsi pouvoir diminuer la densité qu’il trouvait trop imposante.

Un autre groupe disait vouloir réduire le nombre de logement pour ainsi augmenter la qualité de vie et agrandir les zones d’espaces verts.

La question du stationnement est également revenue très souvent, plusieurs pensant que les espaces de stationnement n’allaient pas être assez nombreux. Les citoyens se demandaient où allaient pouvoir stationner les résidants des 1000 nouveaux logements.

La question du transport en commun est aussi revenue à quelques occasions. Les citoyens ont réclamé un service de transport en commun efficace et fréquent pour les amener et sortir du site.

Les citoyens ont aussi demandé qu’il y ait plus de plateaux sportifs et d’espaces de jeux pour les enfants sur le site.

Enfin, une autre inquiétude qui est revenue à plusieurs reprises concernait la hauteur des bâtiments. Des édifices à logements de 10 étages étaient considérés comme trop hauts pour plusieurs.

Un questionnaire individuel devait finalement être complété par chaque participant à la fin de la soirée pour que les responsables du projet puissent se faire une bonne idée de ce que les citoyens désirent pour le site Louvain Est.

À suivre.

Total
19
Shares

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

1 commentaire
  1. Pour avoir vécu longtemps dans le quartier West End de Vancouver d’une densité de 30 000 hab/km², je ne crois pas qu’il faille s’inquiéter de la trop forte densité. Le West End est un quartier agréable à vivre, tranquille avec des infrastructures de sports et loisirs adéquates, des écoles, des commerces de proximité, etc. Il faut une mixité de bâtiments, certains plus petits que d’autres afin de ne pas uniformiser l’ensemble. C’est ce qui faisait la viabilité de ce quartier. Bien évidemment il y avait d’autres avantages que le site Louvain Est ne pourra jamais offrir: la proximité de la mer et d’un immense parc et le fait qu’il soit adjacent au centre-ville. Le prix des loyers variait d’abordable à luxueux. Donc il faut réfléchir à la faisabilité économique du site, comme un avion qui a sa classe économique qui ne rapporte pratiquement rien jusqu’à la première classe qui coûte 10 fois plus cher mais qui permet à une cie aérienne de survivre. L’exemple que je donne n’est pas anodin et évite la ghettoïsation. Des paramètres juridiques doivent exister pour éviter toute forme de gentrification mais assurer le bon voisinage, un peu comme ce qui a été conçu au métro Rosemont entre Saint-Denis et Saint-Hubert.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

La Maison des naissances : loin d’être née

Journaldesvoisins.com vous annonçait en janvier 2018 qu’une maison des naissances allait apparaître…

Le coin des commerçants – Semaine du 15 novembre 2019

La Promenade Fleury Décorez pour Noël tout en aidant Comme chaque année,…

Le coin communautaire – Semaine du 15 novembre 2019

Atelier d’information sur le logement social Vous voulez connaître les différentes formes…

Rues nouvellement refaites: certains égouts débordent

Lorsque la pluie devient trop intense, plusieurs rues de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville sont…